Air Chair pur beurre (salé et Breton)

25 janvier 2009

Nous évoquions il a 2/3 mois sur ce blog les Air Chairs et autres Surfs à foils. J’ai eu la chance il y a quelques mois, lors de la préparation d’une "possible opération de sauvegarde du patrimoine voilistique mondiale" (!) de visiter le chantier d’Antoine Carmichaël.

Antoine Carmichaël est le génial concepteur avec Marc Lombard des Pabouks. Voiliers à la philosophie à l’opposé des engins légers et volants qui nous font rêver. Mais je vous recommande de visiter le site des Pabouks, voiliers au combien esthétiques, marins et bourrés d’astuces (lest liquide, gréement hyper sécurisant malgré sa surface)…

Lors de cette visite dans la «Vallée de fous» (Port La Forêt, berceau des Desjoyaux, Jourdain, Le Cam, Riou…), j’ai pu admirer chez Antoine, un proto d’Air Chair dont je vous joins les photos.

Lecteurs de Foilers à vos meuleuses, perceuses… Oui avec la foi et des idées il est possible de développer de la portance, de se faire plaisir et de créer son propre engin (si vous en doutiez)…

Proto Air Chair « chez A Carmichaël », vue d’ensemble - Photo FM 15-11-08

Proto Air Chair "chez A Carmichaël", vue d’ensemble - Photo FM 15-11-08

Proto Air Chair « chez A Carmichaël », foil - Photo FM 15-11-08

Proto Air Chair "chez A Carmichaël", foil - Photo FM 15-11-08


Macquarie reprend son bien avec 48,14 noeuds !

6 janvier 2009

L’année 2009 commence sur les chapeaux de roues puisque le record du monde de vitesse en voilier, détenu depuis le 01/12/08 par l’Hydroptère, en classe D avec 46.88 n, vient d’être battu par le tripode australien Macquarie Innovation. L’Hydroptère n’aura donc détenu le record que pendant environ 1 mois. Ce record obtenu en classe C le 19/12/08, vient d’être homologué le 06/01/09 après que le WSSRC ait tenu compte des 0,46 noeuds de courant présent sur le spot de Sandy point (état de Victoria, sud de l’Australie, 160 km de Melbourne).  Lors de ce run,  Macquarie avait été chronométré à 48.57 noeuds.

Le team australien a obtenu cette vitesse avec seulement 17 nœuds de vent et attend un vent de 20/22 nœuds pour dépasser les 50 nœuds. On peut faire confiance à ce team, qui est un des plus anciens teams de vitesse, pour être patient. Lindsay Cunningham (le magicien des ailes rigides) et sa fidèle équipe 100% "Aussie" ont déjà battu de nombreux records avec leurs engins : Yellow Pages Endeavour (YPE détruit dans un run à plus de 50 nœuds) puis Extrême 50 devenu Macquarie Innovation. Ce team, auparavant spécialisé dans la conception et le pilotage de catamarans de la Petite Coupe de l’América (triple vainqueur), a en 1993 été détenteur du record toute catégories avec YPE : 46,52 nœuds (en utilisant la partie avant de la voile du classe C "Victoria 150" datant de 1985 !).

Comme soulignait notre bon docteur dans son article "Une année de Foilie ! ", "…L’Hydroptère est un grand trimaran capable d’emmener un équipage complet sous toutes les allures… ". Macquarie Innovation, lui, ne navigue que sur un bord et ne transporte que 2 passagers (un pilote Simon McKeon et un régleur Tim Daddo). Toutefois, cet engin détient  aussi le record de transformation du vent en vitesse sur l’eau. Le run de 1993 avait été réalisé par 18 nœuds de vent ce qui à l’époque représentait un ratio de 2,58. Le nouveau ratio est de 2,83 soit presque 3 !!  En terme de "transformation", l’Hydroptère tourne entre 1,3 et 1,6 …
Mais il faut bien avoué qu’il a fallu plus de 15 ans aux australiens pour gagner presque 2 noeuds ! Gageons que ce n’est pas fini, à suivre…

Yellow Pages Endeavour Mulicoques magazine N° 51 février mars 1994

YPE - Mulicoques magazine N° 51 février-mars 1994

Extrême 50 – Multicoque magazine N° 57 mars 1995

Extrême 50 – Multicoque magazine N° 57 mars 1995

//www.macquarie.com.au/speedsailing/background.htm

Macquarie Innovation - site Internet Macquarie 2008


Une année de Foilie !

4 janvier 2009

2008 a vraiment été une année de folie pour la voile de vitesse, avec une impressionnante série de records battus par des passionnés sur les engins à voile les plus variés. La progression fulgurante des kitesurfs ces dernières années a permis à Sebastien Cattelan de devenir le premier à parcourir 500m sur l’eau à une vitesse moyenne supérieure à 50 noeuds, et à Alexandre Caizergues de le dépasser de peu quelques jours plus tard.

La reconnaissance de ces performances comme "record absolu de vitesse à la voile" n’allait pas de soi pour tous. Une planche de kite est-elle un voilier ? La faible profondeur de l’eau a-t-elle une influence ? La discussion, mais aussi le fair-play des participants ont permis d’éviter un conflit stérile, bravo et merci à tous.

Sur ce, l’Hydroptère a atteint 46.88 noeuds sur 500m, battant le record de "Yellow Pages" datant de… 1993 ! Mais "Yellow Pages" était un prao (asymétrique) à voile rigide emmenant 2 personnes sur un seul bord, alors que L’Hydroptère est un grand trimaran capable d’emmener un équipage complet sous toutes les allures. Et quelques jours plus tard, le prao SailRocket pousse à 47.36 noeuds le record des bateaux, avant de s’envoler, tandis que l’Hydroptère se plantait en tentant de récupérer son titre. Un mois de décembre de folie, je vous dis !

Avant de nous intéresser à ce que nous réserve 2009, quelques mots sur Foilers!

Tout d’abord : merci ! Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ce blog, comme le montre ce petit graphique. Vous êtes 4x plus à nous lire qu’il y a un an, avec près de 15’000 visites en décembre. starts-2008

Vraiment, j’étais loin d’imaginer que ce sujet intéresserait tant de monde en débutant Foilers il y a près de 2 ans, et c’est très motivant pour continuer. Je suis d’autant plus content que depuis que Foilers est ouvert à d’autres plumes, je partage ce succès avec Fred Monsonnec. Merci Fred d’être venu apporter ton énergie et ta passion à Foilers! Merci aussi à tous les autres contributeurs réguliers ou occasionnels qui nous font part de leurs remarques ou précisions dans les commentaires.

La plupart des articles "d’actualité" sont lus entre 200 et 400 fois dans le mois suivant leur publication, alors que les articles "techniques" ou "historiques" sont visités régulièrement, environ 100 x par mois en moyenne. C’est ainsi que les deux articles les plus lus sont toujours ceux qui décrivent les difficultés fondamentales de la vitesse à la voile: "Le mur des 50 noeuds" a été lu 3066 fois en 2008, et "La Cavitation" 1883 fois. En 3ème position, la page des "Records" (qu’il faudrait remettre à jour…) a été vue 1778 fois en 2008.

Les kites ont franchi les 50 noeuds car ils contournent le "mur de l’eau" (pas du vent…) créé par la cavitation. Très légers, encore "soulevés" par leur voile, ils glissent sur l’eau par pression dynamique. Avec sa longue coque et sa voile inclinée, SailRocket profite de quelques points forts du kite, mais ses plans anti dérive sont eux soumis au "mur de l’eau", tout comme l’Hydroptère, dont la voilure "classique" nécessite en plus un couple de rappel important, donc un poids élevé.

Mes collègues de l’EPFL ont bien travaillé : avec de nouveaux foils taillés pour la vitesse, l’Hydroptère a repoussé un peu la limite et peut désormais dépasser ponctuellement les 50 noeuds. Mais son accident à 60 noeuds laisse supposer qu’il s’est heurté au mur : dans une bulle d’air, voire de vide, le meilleur safran n’a plus d’effet…

Selon moi, 2009 sera l’année de deux défis :

  1. le développement de foils supercavitants opérationels sur des voiliers. Sans ça, il n’y aura pas de 50 noeuds en équipage, et encore moins de 55 ou de 60. Ce n’est pas très difficile. C’est juste un problème technique. Il faut le courage de reconnaitre qu’on ne peut plus avancer sans, et puis se lancer…
  2. la relance de la fonderie d’ "alliage carbone/argent" : les sponsors. Ca, ça risque d’être plus compliqué. Mais en parlant un peu autour de nous de notre passion, on voit bien qu’elle soulève l’enthousiasme. Et quel meilleur support pour une marque dynamique qu’une grande voile colorée qui file plus vite que tout engin à moteur, sans un pet de CO2 ?

Comme dans tout sport, il y a les champions dont tout le monde parle, et il y a des centaines de passionnés amateurs ou professionnels qui bricolent des engins fous dans leur garage ou épatent les foules sur l’eau. Tous ont aussi besoin d’encouragements, de soutien et de "buzz" : les Moth à foils, les foilers du Lac (quel Lac ? ben… LE Lac !), les modèles réduits, les étudiants qui font des TIPE, et aussi tous les autres que je n’oublie pas :

A tous Bonne et Heureuse Année 2009. Que les vents vous portent dans la bonne direction, et vite !


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 525 autres abonnés