Bladerider

le Bladerider est un « Moth » produit en Autralie. SeaSailSurf le décrit en détail et en français.

D’après ce que j’ai compris, les foils ont des volets orientables, commandés automatiquement (via des flotteurs?). Le rappel est à la charge du barreur, comme sur un dériveur classique. J’aimerais bien voir la bête dans le clapot, et aussi à qui ressemble un virement de bord avec cet engin. Et l’essayer, bien sur !

Publicités

Auteur : Philippe Guglielmetti

Permis voile, doctorat en dynamique, expérience en matériaux, en CAO et en calcul par éléments finis. Pas surprenant que je m'intéresse à l'Hydroptère ;-)

2 réflexions sur « Bladerider »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s