A foils sur le Léman

Avec l’aide de Jean-Pierre Ziegert , Thomas Jundt a monté des foils sur un 18 pieds australien testé à Versoix : la folie dans très peu de vent !

Voyez les videos dans la suite!

Publicités

3 Responses to A foils sur le Léman

  1. olivier Schaller dit :

    SUPER j’ai visioné les 2 video je serai interaissé par les vitesses . Je suis en train de metre un cata 18′ sur foil aussi , en longitudinale je suis assez stable sauf dans les vagues ou ca decroche et ca retombe vite et ca freine evidement ;mais c’est surtout le departs a la contre gite qui sont assez deroutant pour l’equipage !!!Lors des derniers essais le cata veux sortir assez facil a partir de 13-15 Nds mais apres c’est vraiment tres instable (roulit)alors je ralenti remonte un peu les derives courbe et navigue comme les tri floteur super soulage …J’habite Noumea Nelle Caledonie et part dans 1h pour d’autres essais avec 20Nds de vent !!!! Je suis open pour des conseils A + Olivier

  2. Dr. Goulu dit :

    Olivier tu peux trouver encore quelques infos sur ce bateau (AET) dans un autre article : https://foils.wordpress.com/2007/06/14/18-pieds-australien-aet/
    D’après ce que je sais, il dépasse 20 noeuds.

    La stabilité des foilers dépend des foils ;-). A commencer par leur configuration et le type de stabilisation qui va avec. En gros, avec des foils en T inversé, tu dois mettre un volet mobile sur ton foil et le commander avec un palpeur de façon à ce qu’il se maintienne idéalement à une certaine profondeur. Sur AET, c’est une tige pendant à l’avant du bateau qui commande le foil principal (sous la dérive), le foil du safran étant fixe.

    Pour un cata, ça se complique avec 2 foils en T (ou même 4) car tu pourrais te retrouver dans le clapot avec des puissants efforts provenant de commandes contradictoires. Plus j’y pense et plus je crois que les foils inclinés de l’Hydroptère sont la solution : plus simples à réaliser qu’un T, sans partie mobile, ils sont « autostables » puisqu’en déjaugeant, leur portance diminue.

    Tu parles de « dérives courbes », je comprends que tu es plutôt en configuration « Hydroptère ». Et au(x) safran(s), comment sont tes foils ? Si tu m’envoies des photos à foils.at.goulu.point.net, je fais une page sur ton bateau.

    Il y a quelques autres articles sur Foilers! à propos de catas et de réalisations « amateur », avec les noms de gens que tu peux contacter pour des échanges d’idées. Moi je ne suis qu’un théoricien, c’est plus facile 😉

  3. olivier Schaller dit :

    Je reviens avec des nouveaux essais (c’est l’été ici)+ encourageant on a VOLE 20m defois 100m ou + avec des accelerations de folies c’est GENIAL , un mec au trap pour avoir du power et sortir puis des qu’on vole l’equipier rentre et ca accelere ;mais une fois en vole a la moindre risée ca gite fort puis qd ca moli ca contre gite fort aussi …
    Je regule avec la GV mais tres instable en latteral je me suis souvenu d' »Icarus » tornado elargi pour tenir les foils ils ont peu etre fais ca par hazard pour ne pas toucher aux coques,bref mais ils avaient gagner en largeur et donc + stable !!!! j’ai 2 safrans en T et des photos que j’aimerai t’envoyer pas trop compris l’adresse A +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :