Foilboards

Manu Bertin me signale la « Shark Board » ou « Concept Shape 4 », développée par Bruno André et commercialisée par Advanced Hull Dynamics (AHD). Manu a également contribué à cette planche qu’il dompte apparemment très bien :

WindSurf Journal publie un article sur cette planche innovante, mais dont on n’a hélas pas encore d’image du foil.

C’est l’occasion de mentionner aussi quelques autres windsurfs à foils (ou foilboards à voile ?) rencontrés sur le net :

Neil Pryde Maui vend (et fabrique?) des « Rush foilboards » dotés d’un foil double, afin d’offrir la stabilité en tangage nécessaire (voir aussi les wakeboards et kite surfs sur le même concept). Là aussi, ça a l’air très fun, mais pas forcément rapide vu la fin de la video :

Développé autour des années 2000, « Le Foilboard » de Gérard Delerm est parvenu à voler avec un système de 2 foils en « canard », décrit de façon très complète sur le site.

Un précurseur des foilboards est Rich Miller : entre 1991 et 1997, il met au point une planche dotée de 2 foils : l’avant en T, l’arrière en Y :

miller.png

C’est pas très beau, mais ça marche… La conception de la planche est détaillée dans un document de 27 pages très complet de Rich Miller : « Hydrofoil Sailboard, Technical Notes, Photos, Instructions« .

Un engin encore plus ancien date de 1981. On le voit sur cette vidéo dès 3 minutes 33:

(article mis à jour après le commentaire de Manu Bertin, que je remercie pour ces infos) 

Publicités

7 Responses to Foilboards

  1. manu bertin dit :

    Bonjour,

    merci pour l’intérêt que vous portez à la planche à hydrofoil développée par Bruno André dans le Finistère (France, 29).

    Je n’ai fait que lui fournir les foils, que l’on ne voit pas car leur design – par Paolo Rista -, est très innovant.

    Pour information le windsurf à foil existe depuis 1980, voir à partir de 3’33 » sur cette vidéo :

    aloha manu bertin

  2. Bonjour à tous les « Funboardeux »

    Quelques autres « projets » ont été mise en œuvre en France, souvent dans le cadre du cursus des écoles d’ingénieurs. Ces expérimentations plus ou moins abouties sont généralement abandonnées du fait même de leur nature. (lorsque les étudiants ont obtenu leur diplôme, il est évident qu’ils ont d’autres priorités et les nouveaux venus sont rarement enclins à poursuivre l’étude)
    Il faut également signaler le projet « foilerboard » :
    http://x.thuault.free.fr

    Pour ma part, je n’ai pas abandonné mon projet (le premier proto a été modifié mais pas essayé et je travaille sur une autre planche). Je dois avouer cependant que je manque de courage et de motivation pour accélérer un peu les choses 😉

    Pour en venir à des considérations plus générales, je pense que l’étude d’une planche à voile à hydrofoils est une très bonne solution pour acquérir une bonne expérience concernant les engins à voile à hydrofoils.
    En effet, vu la taille d’une planche à voile, les budgets nécessaires restent « raisonnables » et d’autre part on bénéficie d’une « loi d’échelle » qui permet de réaliser des pièces sans être obligé d’utiliser des matériaux et des technologies de pointe. Enfin le très bon équilibre aéro/hydrodynamique d’une planche permet de déceler immédiatement la moindre erreur de conception pendant le développement d’un sailboard à foils.

    Cependant, et contrairement à ce que semblent montrer les planches Neil Pryde et AHD, je crains que pour obtenir de bonnes performances d’une planche à foils on soit amené à concevoir un système un peu compliqué, difficilement accordable avec l’esprit funboard.

    Gérard

  3. Dr. Goulu dit :

    Merci pour les infos Manu, j’ai complété/corrigé l’article

  4. […] surfs à foils Après le windsurf sur foils, Manu Bertin  nous signale un reportage sur les premiers essais de son tout nouveau surf à […]

  5. SPACCO dit :

    Le funboard est un sport élitiste qui demande une grande coordination et n’est pas abordable par tout le monde.Certes il est infiniment plus grisant de glisser à 20 noeuds au planing que de labourer avec une WINDSURFER.Mais les pratiquants étaient infiniment plus nombreux,lorsque le support des champions semblait accessible à tous.Bref, avec l’avènement du foil en compet,je crains qu’on ne perde encore des pratiquants,comme lors du passage de la PAV à dérive au FUNBOARD.Le kite a récupéré beaucoup de planchistes, attention de ne pas en perdre encore…A moins que le foil et le FLOTTEUR (qui va avec),ne facilite l’accès au funboard….

  6. xavierlabaume dit :

    c’est sûr que ça va pas diminuer le poids et encombrement du bordel à se trimbaler pour aller à l’eau en planche!

    par contre le foil permet le retour à une pratique en vent faible. or, les 20nds mini nécessaires pour le fun sont la principale cause de désertion de la planche….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :