Mirabaud LX gagne le Bol d’Or (neuchatelois)

Première régate, premier succès pour le nouveau foiler de Thomas Jundt. Désormais équipé d’ 1/3 de coque de catamaran M2, Mirabaud LX a franchi la ligne d’arrivée en volant, devant tous les bateaux munis d’une coque entière.

(Mirabaud LX à l’arrivée. cliquez dessus pour le paysage)

Bravo à toute l’équipe ! Voilà qui promet pour les prochaines régates sur le Léman, la Genève-Rolle-Genève le 7 juin, et le Bol d’Or Mirabaud le 14 juin.

voir aussi :

Publicités

6 Responses to Mirabaud LX gagne le Bol d’Or (neuchatelois)

  1. Dr. Goulu dit :

    petit commentaire que Thomas m’a adressé par e-mail (merci):

    L’engin est dextrement difficile non volant ! la galère totale mais il avance pas trop mal et on limite les dégâts par pétole

    Dès qu’on vole c’est réglé avec les autres !

    Donc pour répondre à ta question :
    – Archimédien pétole : 75 % au début et 4 h 15
    – En volant par 2 Bf : 25 % à la fin et 1 h 15, soit en moyen env. 13 nds

    La sous-barbe s’est détachée et on n’osait pas charger les échelles sous peine de casser la pine, sinon on aurait volé à 16-17 nds.

  2. Buster dit :

    On entend dire que Mirabaud LX ne participerait pas au Bol d’Or car ils se sont rendus compte qu’ils étaient tellement épuisés après le Bol neuchâtelois qu’il était impossible de tenir la distance…
    Un peu étonnant tout de même étant donné que Mirabaud est le sponsor officiel du Bol d’Or…
    Quelqu’un en sait plus?

  3. Dr. Goulu dit :

    Ils sont inscrits et le Bol est leur objectif principal : ils seront au départ. Mais pour être à l’arrivée, il leur faut du vent. Mirabaud LX, c’est comme un vélo : quand ça avance vite, c’est stable, mais à l’arrêt, c’est de l’équilibrisme …

  4. Buster dit :

    Deux infos intéressantes mais non confirmées sur Mirabaud LX au Bol de Neuchâtel:

    1. On raconte qu’ils auraient reçu un ravitaillement en course interdit par un bateau suiveur (il paraît même qu’un équipier se serait reposé sur le bateau suiveur)
    2. Il y aurait eu un protêt contre eux car ils sont posés en permanence sur les flotteurs de leurs échelles par vent faible. Ils ne seraient donc plus un monocoque mais un trimaran!

  5. AntoineB dit :

    Bon j’ai participé à la Geneve-Rolle-Geneve (non, nous n’avons pas abandonné ;-), et nous avons terminé 22es donc nettement devant Mirabaud LX, puisque par faute de vent, les pauvres n’ont pas pu voler un seul instant.

    Je me rejouis de les voir voler.

    Et ils ont montré qu’ils pouvaient tenir 14-15 heures sur cet engin, bravo, car nous memes etions fatigues (13 heures, pas dormi, regle voiles surtout spi en permanence pour toujours optimised) alors que nous n’avions jamais a nous soucier de l’equilibre!

    Donc je suis sur qu’ils sont fin-prets pour le Bol d’Or, et je leur souhaite assez de vent pour pouvoir au moins voler de temps en temps.

    Ravitaillement? Je n’ai vu aucun bateau accompagnateur avec eux lors de la Geneve-Rolle. Par contre, le 18 pieds « Clinique des Grangettes » en avait un (cela aide, la nuit), mais ledit bateau n’a jamais semble s’approcher assez pres pour ravitallier (mais certes on ne pourra jamais jurer, c’est un peu comme de pagayer ou pas, le moteur ou pas, c’est l’ethique qui compte, non?)

    Trimaran? En fait j’avais suivi le meme train d’idees, pour arriver a la conclusion que non. Pour un trimaran, il me semble que les flotteurs lateraux (amas) doivent etre des coques, pas des ballons de flottaison. Il me semble aussi, et surtout, que ces flotteurs doivent avoir une flottaison suffisante pour pouvoir assurer la stabilite du bateau (les flotteurs de Mirabaud LX sont visiblement bien trop petits pour cela, en fait je ne pense pas qu’ils empecheraient un chavirage si l’equipage ne faisait pas le rappel quand le vent souffle).
    Par contre, a propos de multicoques, j’ai trouve dur que LX et Clinique des Grangettes doivent partir au milieu de ce foullis de monocoques dont plusieurs litteralement bord a bord, eux qui ont leurs immenses (et fragiles) bout-dehors. Pourquoi ne pas les laisser partir avec les grands multicoques, pour qu’ils aient un peu plus d’eau libre autour d’eux?

  6. Dr. Goulu dit :

    Disons qu’avec force 3 ou plus ils devraient partir avec les multis, et avec 2 ou moins avec les monos … Espérons que dans quelques années il y aura une catégorie « FX » pour les foilers, avec une dizaine de participants volants.

    mais le fait que les grandes régates lémaniques aient lieu si tôt dans la saison n’est pas très encourageant pour lancer ce type de bateau sur le lac. Il suffit de voir les dates des records du Ruban Bleu (18 octobre) et Violet (4 septembre) pour comprendre que ce n’est pas en juin que ça souffle le plus …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :