Nouvelle règle du WSSRC

les kiteboarders pas contents du tout.

Hier, le “World Sailing Speed Record Council” (WSSRC) a déclenché une tempête dans 50cm d’eau en ajoutant à la règle no 3 du record sur 500m la petite phrase suivante :

« Record claims will not be ratified when, in the opinion of the WSSR Commissioner, the minimum water depth over the whole course is below 50 cms »

La version française des règles n’ayant pas encore été modifiée, ça donne à peu près ça : « Les records ne seront pas homologués si, selon l’opinion du commissaire du WSSRC, la profondeur minimale de l’eau sur l’entier du parcours est en dessous de 50 cm »

Un mail de John Reed, secrétaire du WSSCR annonce que la règle entre en vigueur immédiatement

Le kite boarder  Manu Taub (2x recordman en 2004, 47 noeuds en 2007) qui nous avait expliqué l’historique mouvementé de la reconnaissance du kitesurf par le WSSRC, m’a fait parvenir copie d’un mail de protestation énergique adressé au WSSRC dont voici quelques extraits, retraduits en français ( en enlevant pas mal de points d’exclamation ):

  • C’est un scandale absolu, j’espère que c’est une (mauvaise) plaisanterie ! 2 lignes, et pas même une discussion, pas une explication sur les raisons d’une telle décision ou sur la manière dont elle sera appliquée!
  • Si vous voulez nous chasser du WSSRC, pourquoi ne pas le dire simplement ? Si vous voulez nous faire rejoindre le côté de Tilmann, c’est bien joué.
  • Pour éviter de résoudre le problème de l’avantage des GPS enbarqués sur les bateaux (qui signifie que le WSSRC ne garantit pas des chances égales (…) à tous les concurrents), vous décidez de changer les règles pendant la partie pour vous assurer que nous ne pourrons pas concourir?
  • Y’avait-t-il 50 cm d’eau lors du record à 49.09 sur le canal ? Antoine surfait joliment près du bord … Je suis sur que les 50 cm n’étaient pas garantis tout le long du parcours, et certainement pas si près du bord. Idem à Fuerteventura, idem à Port St Louis pour l’Hydroptère … est-ce la fin de la course au record ?
  • Questions :
    • A quelle distance de la côte la mesur est-elle effectuée ? 0,50m  1m , 1m50, 1m52, ??? 3,08m de la côte ou 150 m de la côte ?
    • Comment allez vous vous assurer que vous mesurerez la profondeur le long de mon parcours et qu’à un certain point j’aurais moins de 50cm d’eau sous ma planche, en tenant bien sur compte des marées qui changent la configuration du run pendant la journée etc…
  • Nous trouvons des conditions naturelles au bout du monde, et juste à cause du lobbying vous changez la simple règle du vent et de l’eau !  Magnifique …
  • Donc vous préférez donner de bons arguments à Tilmann… Ok, je vais aller dans son sens et y amener autant de monde que possible et faire du bruit. Pourquoi devrions-nous payer et communiquer sur le WSSRC au prochain Luderitz ? Vous nous montrez la sortie, mais vous devez être conscients de ceci.
  • Vous devez aussi être conscient que « absolu » ne veut plus rien dire désormais sans les kiters. Assez de monde nous connait et respecte ce que nous faisons, y compris parmi les autres concurrents. Le WSSRC prend le risque que le premier dépassement des 50 noeuds mesuré avec un chronomètre homologué par le WSSRC se produise endehors du WSSRC. Drôle de coup.
  • En aucune manière nous ne pourrions tricher en surfant sur 10cm d’eau, ou alors veuillez expliquer comment !
  • pourquoi ne créerions-nous pas notre propre classe officielle avec mesure par GPS doppler ou chronométrage fixe, selon nos propres règles, en annonçant ensuite le record de vitesse dans les media ? Si tous les kitespeeders choisissent cette option, nous aurons assez de crédibilité pour une véritable association officielle, et quand les 50 noeuds seront atteints selon le WSSRC dans quelques année, nous l’aurons fait depuis longtemps.
  • Ainsi, si nous ne battons pas le record cette année à Luderitz, nous accueillerons Tilmann dans notre nouvelle association et lui donnerons la crédibilité qu’il n’a pas actuellement. pourra continuer de son côté.
    Faisons cela, je serai le premier à le féliciter et à m’excuser. Le WSSRC
  • Quel scandale ! Je pense que nous devons être particulièrement effrayants dans la chasse au 50 noeuds (foilers : oui! voir ici). Merci pour l’augmentation de motivation : les 50 noeuds seront atteints cette année à Luderitz, vous pouvez me croire !
  • Avec ou sans vous, nous avons assez de crédibilité pour réussir sans le WSSRC.
  • C’est une énorme déception : j’avais combattu Tilmann et les adeptes du GPS pour garantir que l’histoire serait respectée… Un tel manque de respect en retour pour ce que nous faisons est tellement inéquitable, injustifié et hors de l’esprit sportif et du fair-play…
  • Nous attendons des explications, et en les attendant je vais consulter et éventuellement créer un groupe de speedriders prêts à nous séparer et à créer notre propre conseil, le « World Speed Kiting Record Council », ça sonne bien, n’est-ce pas ? Et nous allons informer un maximum de media de ceci.
  • Par ailleurs, vous pouvez compter sur la défection certaine de Sjoukje et d’ Alex, et de la mienne par solidarité.

Le WSSRC a répondu avec les explications suivantes (traduites d’un email de John Reed) :

Notes explicatives sur la WSSR Newsletter No 155

Il y a eu beaucoup de débat aur les tentatives de record à la voile dans très peu d’eau. La controverse s’est rallumée récemment car le besoin d’ailerons pour les windsurfers auto-limitait la profondeur de l’eau. Cependant, les vitesses élevées revendiquées par les kitesurfers a contourné ceci, car même s’ils ont besoin d’incliner leur planche quelque peu pour générer de la portance, à 50 noeuds et à des allures très au largue, l’arête ne pénètre pas profondément dansl’eau.

Ceci a été un véritable souci, car à moins d’introduire une règle sensée, un record du monde sur une surface utilisant l’eau comme un lubrifiant était possible, par exemple en recouvrant un parking d’un plastique avec quelques mm d’eau. Il y a eu un sentiment général que ceci poussait la notion de record « sur l’eau » trop loin.

Il y a aussi des preuves anecdotiques sur l’effet positif de l’eau peu profonde sur la vitesse, et même des études publiées sur des ferries rapides entrant dans de l’eau peu profonde, et sur l’utilisation de cet effet pour décoller des hydravions. Cependant, pour optenir des données solides, le Conseil a chargé la Wolfson Unit de Southampton de préparer un article sur ce sujet spécifique.

Leur conclusion de cette étude détaillée est que la trainée d’une planche lanante est réduite quand la profondeur de l’eau est inférieure à la largeur de la planche, avec une réduction de 50% possible dans de l’eau très peu profonde, de moins de la moitié de la largeur de la planche.

Une profondeur de 50cm serait assez grande pour éviter cet effet.

Le Conseil a envisagé introduire une règle qui aurait demandé de mesurer la largeur des planches afin d’imposer une profondeur, mais elle n’aurait pas été applicable en pratique et ainsi la profondeur minimale de 50cm a été introduite ainsi:

« Les records ne seront pas homologués si, selon l’opinion du commissaire du WSSRC, la profondeur minimale de l’eau sur l’entier du parcours est en dessous de 50 cm »

On considère que cette profondeur annule l’ « effet de réduction de la trainée en eau peu profonde » mais ne désavantage pas les parcours existants, qui sont protégés et relativement libres de courants et de vagues.

Réponse de Manu Taub

Cher WSSRC, merci pour les détails, il aurait été apprécié qu’ils arrivent avant ou avec la « nouvelle » règle. Quelle que soit cette explication pseudo scientifique, les conséquences sont que le WSSRC fait clairement des règles avantageant les bateaux.

Il me semble jusqu’ici que ce ne sont que des spéculations, où est l’étude « officielle » sur ce sujet et comment se fait-il que la règle soit adoptée avant que l’étude ne soit présentée à la communauté de la vitesse à la voile en détail ? Qu’avons nous fait pour être traités ainsi ?

C’est simple : il n’y a pas un endroit au monde ou les kiters naviguent à plus d’1m du bord, ce qui signifie qu’il n’y a jamais plus de 50 cm. Que devons-nous faire ? arrêter la vitesse ? Ce serait probablement apprécié. Naviguer dans le clapot ? intéressant… Quel type de réaction de notre part attendez-vous ?

Vous pouvez être surs que ceci ne nous arrêtera pas.

Il semble d’ailleurs que les windsurfers sont aussi affectés par cette règle, surtout sur le canal, donc maintenant quelle est la situation ?

Voulez-vous nous garder comme une catégorie du WSSRC reconnue pour le record absolu, ou devons-nous créer notre propre conseil ?

Au moins aussi longtemps que cette théorie n’est pas prouvée et reconnue officiellement par la communauté scientifique qui montrera la non conformité de notre discipline par rapport aux autres.

D’ailleurs, quid à propos de la mesure par GPS sur un trajet quelconque, approuvée par le GPS et que seuls les bateaux peuvent réellement utiliser ?

Pourquoi ne pas simplement dire que le WSSRC ne se préoccupe que des voiliers, ce serait beaucoup plus clair pour tout le monde. Plus d’ « absolu »… pas de problème, faisons notre propre conseil : le premier à 50 noeuds, c’est ça le jeu. Le public et les media n’auront rien à redire, aussi longtemps que l’équité entre concurrents est garantie.

« See you there »

Manu Taub, partageant les sentiments de tous les kiters contactés jusqu’ici à ce sujet

Publicités

14 Responses to Nouvelle règle du WSSRC

  1. Dr. Goulu dit :

    Reçu encore ce e-mail de Manu :

    cette rafale de mail au sujet de la petite revolution qui nous secoue actuellement , infos à utiliser à ta convenance

    je me demandais si parmi la communauté scientifique qui t’entoure il serait possible d’avoir des précisions sur ce « ground effect »

    il est clair que pour nous des que l’eau est chargée de sable cela nous freine, évidement quand on le touche cela nous freine encore plus, voir brutalement …

    si un « ground effect » est discutable quen est il de la mesure de 50 cm qui parait vraiment trop importante … à 5cm peut etre

    voilà toute infos est bienvenue ton sentiment évidement aussi, puisque le WSSRC se permet d’officialiser des règles apparemment basées sur des phénomènes scientifiques sans prendre la peine de les exposer …

  2. SWAG2 dit :

    Cela me rappelle l’ambiance particulière du club FFV où j’ai fait mes débuts, sur un lac en région Parisienne. Les planches a voile étaient interdites (sans explication). Puis lorsque ces connards de vieux voileux ont vu que cela se démocratisait et que çà pouvait leur apporter des cotisants, ils les ont acceptées…
    Ensuite le catamaran de sport s’est développé, sauf sur ce lac où il était interdit…

    C’est une forme d’intégrisme.

    Très bonne idée ce « World Speed Kiting Record Council »
    Foncez!

  3. Guy Capra dit :

    Pfioouuuu…
    Merci de nous tenir informé de ces guerres intestines, qui montrent que même là où le monde devrait être assez beau et assez grand pour tout un chacun (l’eau, la mer, 80% de la surface de notre planète si je ne m’abuse) il y en a encore qui essaient de spolier leurs congénères, coute que coute, partout et toujours. Et dire que ce n’est même pas une histoire de testostérone (qui elle pourrait encore s’excuser par notre nature somme toute animale 😉 !
    Finalement, c’est pas mal la « pêche-promenade »… 😉

  4. gyls29 dit :

    Je suis assez déçu par la réaction viscérale de M Taub.

    Ses arguments sont répétitifs, peu fondés, voire totalement incohérents.
    * Par exemple dans son 4e point, il se demande si l’hydroptère navigue dans plus de 50cm, la réponse me semble évidente.
    * Il demande à quelle distance de la côte sera mesuré la profondeur alors que clairement la règle dit « sur le parcours ».
    * il demande également, comment tricher dans 10 cm d’eau. si ces 10 cm ne lui apportent rien pourquoi ne pas naviguer dans 50cm ?

    Par ailleurs, je considère cela plus équitable de forcer tous les participants au record à naviguer dans les même conditions. Les règles ont peut être changées mais elles restent les même pour tous.
    Enfin Wolfson Unit est un laboratoire reconnu par le monde de la voile pour son sérieux, je ne pense pas qu’ils aient effectué cette étude à la légère.

  5. etienne dit :

    l’ydroptere dans 50 centimetre d’eau serieusement c’est la meilleur…. par aileur le canal sur lequel antoine Albeau a batu le record fait plus de 50 centimetre de profondeur puisque des catamarans y ont deja tenter des runs….

  6. bruno dit :

    je comprends aisément la réaction de M Taub. Le kitesurf est jeune et aujourd’hui qu’il se rapproche dangereusement de la barrière des 50N, il semblerai qu’on veuille l’exclure de cette quête.
    je comprends ce que veut dire Manu, quand il parle de 50 cm pour l’hydroptère. Si vous regardez les vidéos, il ne reste plus grand chose en contact avec l’eau et c’est vrai que cela reste dans la zone des 50 cm.
    Pourquoi accepter le canal artificiel alors?
    L’ennemi de la vitesse, c’est le clapot, donc chacun a étudié la meilleure façon de le réduire avec ses moyens et ses contraintes. Le kitesurf a la particularité d’avoir un faible tirant d’eau. Et alors? C’est toujours un engin qui évolue sur l’eau et qui se déplace grâce au vent!
    Pourquoi ne pas interdire l’Hydroptère car c’est un bateau. Il comporte donc au minimum 1 coque comme veut la définition du bateau. Mais celle-ci n’est pas en contact avec l’élément liquide. Donc est ce encore un bateau?
    Ces règles sont là pour tuer la performance, il n’y a rien de plus beau que le geste sportif. Mais je pense que nous avons touché un points sensible du sport qui est le pouvoir de l’argent. C’est vrai que voir un engin à 2000€ battre des usine à gaz à plusieurs millions d’euro, cela peut faire mal. c’est regrettable.

  7. Gaby dit :

    Posons nous simplement 2 questions:
    Qu’a apporter le WSSRC au kite?
    Rien, absolument rien , au contraire, depuis quelques années on retrouve leurs commissaires qui viennent tout frais payés sur nos compétitions de speed et pour un petit club de kite c’est une saignée dans son budget, et malheureusement on est obligé de paser par là pour homologuer un chrono « record »a 24 nds d’un pays perdu de l’Europe de l’Est!!!!!
    Qu’a apporter le kite a la course aux 50 nds?
    tout depuis 2/3 ans, avec une board a 500€ et une aile standard, il a permis de redonner un élan à la course de cette barrière fatidique des 50 nds, les projets a travers le monde sont de suite ressortis des tiroirs, et bien sur les financements qui suivent, financements? et oui il est là le problème, le pognon et les lobbing qui vont de pair!!!!!
    alors on va arrêter de se moquer du monde, pas de problème si le WSSRC à peur du kite, qu’il le dise :
    Vive le World Speed Kiting Record Council” et enterrons bien vite le WSSRC dans ses 50 cm d’eau!

  8. Thierry dit :

    Dr Goulu, la question est : qu’est-ce que tu penses de l’effet de sol. Archimède aurait-il tort dans 50 com d’eau. Pourquoi alors autoriser les foils, les voiles rigides, les bateaux asymétriques ? LEs uns compensaient à l’audace ce que les autres faisaient avec la technologie. Le WSSRC vient juste de casser la beauté de la quête des 50 nds. Qui est le lobbyiste derrière tout ça car ce n’est pas arriver tout seul, c’est une évidence.

  9. Dr. Goulu dit :

    Je n’ai pas encore trouvé suffisamment d’infos sur ce fameux effet de réduction de la trainée pour émettre un jugement étayé, mais à priori je suis un peu sceptique car:
    1) cet effet n’est décrit nulle part pour l’instant
    2) mais il existe certainement l’équivalent de l' »effet de sol » hydrodynamique, du moins à très faible profondeur : c’est l’aquaplaning, utillisé par les skimboards. Vous savez, ces planches qui planent sur les mm d’eau laissés par le retrait d’une vague sur la plage, mais qui coulent dès que l’eau atteint quelques centimètres …
    3) l’effet de sol augmente la portance, ce qui diminue la trainée induite, mais je vois mal comment la trainée totale pourrait diminuer d’un facteur 2
    4) si c’était le cas, nos amis riders devraient se casser la gu… lorsque la profondeur change, c’est-à-dire souvent.
    5) en plus, ce serait la longueur de la planche qui jouerait un rôle, pas sa largeur …

    Bref, je crois que nos amis kiters ont bien raison de protester car un record « absolu » (outright) ça suppose l’absence de limites. En plus ils sont (avec les windsurfs) déjà pas mal désavantagés par le chronométrage par rapport aux bateaux qui emportent des GPS.

    Pour ma part, je trouve qu’il y a une très grosse différence entre atteindre 50 noeuds au raz de la plage avec une planche au surf et l’atteindre en volant au dessus du clapot dans un voilier embarquant plusieurs personnes. Ces catégories différentes permettront d’inscrire plusieurs records, de médiatiser plusieurs franchissements des 50 noeuds et de rendre tout ça plus passionnant encore pour tout le monde

  10. Gurval dit :

    Bonjour.
    Je suis un surfer mais aussi un skimboarder et je peux vous garantir que s’il y a un effet de sol il n’existe que dans quelques « millimetres » d’eau. Ce n’est en fait qu’une pression dymamique augmentée, même a basse vitesse, par le fait que l’eau reste « coincée » sous la board. Ce qui est sure c’est que dès que le rail est planté ou que la board prend quelques degré cet effet n’existe plus. Lorsque les skimboarder vont cherhcer une vague assez lointaine ils utilise « le travers » mais c’est une autre histoire.

  11. Shrimp dit :

    C’est assez malhonnete de la part du WSSRC de sortir une nouvelle regle sans preavis alors que tout le monde est dans les starting-blocks!
    Si y a eu lobbying je vois pas tres bien de quel cote ?? Une piste ?

    Parceque bon y a pas non plus des masses de concurrents sur les 50 noeuds :
    a ma connaissance
    1 seul bato : l’hydroptere frenchy
    3 machines : MacQuarie (AUS), WotRocket (AUS) et SailRocket (UK)
    les planchou avec pas mal de Frenchies et ca se passe pricipalement en France sur le Canal
    les kiters avec aussi pas mal de Frenchies
    J’en oublie ?

    Grand silence de l’hydroptere sur le sujet ?
    Sur les videos de MacQuarie ils ont pas tjrs les 50 cm requis sous la nacelle et ils naviguent assez pres de la plage.
    SailRocket approuvent completement la nouvelle regle :
    http://www.sailrocket.com/live/?q=blog/3

    Par contre c’est assez choquant de la part de Antoine Albeau de prendre partie pour cette nouvelle regle contre les kiters alors que son record est sur un canal artificiel… j’ai du mal a comprendre ?

    Mais est-ce si difficile pour les kiters de faire un parcours avec 50 cm ? Parceque bon il ne naviguent pas dans 20cm quand meme ?

  12. Manu Taub dit :

    en resumé et aprés de nombreuses discussions, il a averé que le WSSRC :
    1/ ne demontre pas que l’effet de sol dont nous bénéficirions de façon differentes si l’on est en windusrf ou en kite (la board ayant un angle dans l’eau) est disqualifiant …? tous les challengers ont des avantages et des inconvenients que d’autres n’ont pas
    2/ que de fait il ne sagit plus de ‘voile’ et donc ne peut pretendre au OUTRIGHT RECORD
    aucun de ses 2 points, si l’on admet l’effet de sol n’est demontré.
    pour mieux expliqué notre façon de naviguer : nous avons besoin de vent fort , d’un angle au delà de 140°. avec cet angle si la profondeur d’eau est trop importante un clapot est generé le vent etant tres arriere. en namibie nous avons trouvé cette configuration avec en plus des frequences de vent fort exellentes. a marée basse nous estimons passer par endroit dans 20cm d’eau, nous devons tjrs conserver un certain angle sur la carre de la planche et ne sommes de fait jamais à plat, si nous touchons le fond 1 ça freine 2 c’est la punition a + de 55 kts.
    autant vous dire que nous n’allons pas nous arreter en si bon chemin. quant à ma question sur l’hydroptere et les 50cm, c’etait evidement pour demontrer la difficulté de mesurer la profondeur sur un parcours libre (gps) pas si absurde apparement il aurait recemment touché un banc de sable … en tout cas merci pour vos reactions le plus souvent des plus pertinentes.

  13. Mr.X dit :

    Windsurfeur qui se rallie à la cause des kites :
    je n’ai pas lu tout le post mais pas besoin d’aller jusqu’au bout pour être indigné par ce changement de rêgle.

    Je relève ceci dans la réponse faite par le WSSR :
    « Ceci a été un véritable souci, car à moins d’introduire une règle sensée, un record du monde sur une surface utilisant l’eau comme un lubrifiant était possible, par exemple en recouvrant un parking d’un plastique avec quelques mm d’eau. Il y a eu un sentiment général que ceci poussait la notion de record “sur l’eau” trop loin.

    Sauf que :
    un kite reste un engin de navigation
    si il y a un contournement de rêgle avec par exemple un char à voile sur un parking celui ci n’arrivera jamais à naviguer en eau profonde … hors en kite il suffit sur le run d’abattre pour prouver que l’engin est bel et bien capable de naviguer en eau profonde.
    Je suis sûr qu’avec les planches de record de Seb.C on peut traverser la manche un peu énerver (voir même de naviguer sur un spot de vague … je crois d’ailleurs qu’il s’entraine dans les vagues …)

    Je pense que la règle devrait inclure cette notion si les personnes du WSSR ont peur des engins qui contourne la légitimité de l’embarcation.

    En tout cas le grand public malheureusement ne fait pas la part des choses et aujourd’hui c’est la force médiatique qui compte.

    Il parait même que certain vont à 61 noeuds …

  14. ebw dit :

    Sauf qu’un char à voile on peut s’arranger pour qu’il flotte et il n’y aura aucun problème pour le faire naviguer en haut profonde (il sera juste excessivement lent). C’est pour cette raison que le WSSRC a imposé cette règle sur la profondeur lors du run.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :