l’Hydroptère vise les 100 km/h

1 décembre 2008

L’Hydroptère annonce que le WSSRC a validé son record à 46.88 noeuds sur 500m obtenu le 13 novembre. C’est un peu moins que les 47 noeuds annoncés par Tendance Bleue, mais c’est assez pour enfin battre les 46.52 noeuds atteints il y a 15 ans (!) par Yellow Pages et devenir le voilier le plus rapide du monde.

Le communiqué de presse reproduit ci-dessous ne laisse aucun doute : Thébault et son équipe visent toujours le record de vitesse absolue, et le placent désormais à 100 km/h, 54 noeuds !

En prime avec leur communiqué de presse, Foilers! a reçu ces 3 belles photos que vous pourrez agrandir en cliquant dessus et transformer éventuellement en beau fond d’écran :

Le nouveau record de l’Hydroptère homologué par le WSSRC,

46,88 nœuds sur 500 mètres (en catégorie D).

l’Hydroptère améliore ainsi son record et devient le voilier le plus rapide de la planète sur 500 mètres et un mille nautique.

Le WSSRC, organisme britannique décisionnaire en matière de records, vient d’homologuer la dernière performance de l’Hydroptère.

Le 13 novembre dernier, en entraînement sur la base de vitesse de Port-Saint-Louis-du-Rhône, Alain Thébault et son équipage ont profité des conditions météo favorables pour améliorer leur chrono et établir un nouveau record sur 500 mètres.

Ce nouveau record homologué, l’Hydroptère détrône le prototype de vitesse australien Yellow Pages et son record à 46,52 nœuds de moyenne et devient ainsi le voilier le plus rapide de la planète.

Après une ouverture progressive du domaine de vol, les navigations de l’automne auront permis de franchir une étape décisive :

Premier voilier à passer « le mur du vent », les 50 nœuds à la voile, l’Hydroptère améliore également son record de vitesse sur un mille nautique soit 43,09 nœuds de moyenne sur la distance.

Désireux de gravir progressivement les marches qui les conduiront vers le record de vitesse absolue, Alain Thébault et son équipage tutoient désormais le chiffre impressionnant de 100 km/h à la voile (54 nœuds) avec une pointe de vitesse à 53,69 nœuds.

l’Hydroptère stabilise donc aujourd’hui des vitesses extrêmement élevées : deux fois celles imaginées par Alain et son parrain Eric Tabarly lors du lancement de leur rêve commun. Les mesures enregistrées lors des dernières tentatives ont révélé des moyennes de plus de 52 nœuds sur 100 mètres.

Les performances de l’Hydroptère démontrent sa fiabilité mais aussi son potentiel à passer à court terme les 100km/h et décrocher le record de vitesse absolue à la voile cet hiver. Une nouvelle période de tentatives de 28 jours vient d’être accordée par le WSSRC, Alain Thébault et son équipage ont donc jusqu’au 22 décembre pour établir de nouveaux records en 2008, période qui sera, si nécessaire, reconduite en 2009.

Publicités