Macquarie reprend son bien avec 48,14 noeuds !

L’année 2009 commence sur les chapeaux de roues puisque le record du monde de vitesse en voilier, détenu depuis le 01/12/08 par l’Hydroptère, en classe D avec 46.88 n, vient d’être battu par le tripode australien Macquarie Innovation. L’Hydroptère n’aura donc détenu le record que pendant environ 1 mois. Ce record obtenu en classe C le 19/12/08, vient d’être homologué le 06/01/09 après que le WSSRC ait tenu compte des 0,46 noeuds de courant présent sur le spot de Sandy point (état de Victoria, sud de l’Australie, 160 km de Melbourne).  Lors de ce run,  Macquarie avait été chronométré à 48.57 noeuds.

Le team australien a obtenu cette vitesse avec seulement 17 nœuds de vent et attend un vent de 20/22 nœuds pour dépasser les 50 nœuds. On peut faire confiance à ce team, qui est un des plus anciens teams de vitesse, pour être patient. Lindsay Cunningham (le magicien des ailes rigides) et sa fidèle équipe 100% « Aussie » ont déjà battu de nombreux records avec leurs engins : Yellow Pages Endeavour (YPE détruit dans un run à plus de 50 nœuds) puis Extrême 50 devenu Macquarie Innovation. Ce team, auparavant spécialisé dans la conception et le pilotage de catamarans de la Petite Coupe de l’América (triple vainqueur), a en 1993 été détenteur du record toute catégories avec YPE : 46,52 nœuds (en utilisant la partie avant de la voile du classe C « Victoria 150 » datant de 1985 !).

Comme soulignait notre bon docteur dans son article « Une année de Foilie ! « , « …L’Hydroptère est un grand trimaran capable d’emmener un équipage complet sous toutes les allures… « . Macquarie Innovation, lui, ne navigue que sur un bord et ne transporte que 2 passagers (un pilote Simon McKeon et un régleur Tim Daddo). Toutefois, cet engin détient  aussi le record de transformation du vent en vitesse sur l’eau. Le run de 1993 avait été réalisé par 18 nœuds de vent ce qui à l’époque représentait un ratio de 2,58. Le nouveau ratio est de 2,83 soit presque 3 !!  En terme de « transformation », l’Hydroptère tourne entre 1,3 et 1,6 …
Mais il faut bien avoué qu’il a fallu plus de 15 ans aux australiens pour gagner presque 2 noeuds ! Gageons que ce n’est pas fini, à suivre…

Yellow Pages Endeavour Mulicoques magazine N° 51 février mars 1994

YPE - Mulicoques magazine N° 51 février-mars 1994

Extrême 50 – Multicoque magazine N° 57 mars 1995

Extrême 50 – Multicoque magazine N° 57 mars 1995

//www.macquarie.com.au/speedsailing/background.htm

Macquarie Innovation - site Internet Macquarie 2008

Publicités

5 Responses to Macquarie reprend son bien avec 48,14 noeuds !

  1. Fred dit :

    Avec une vitesse de pointe de 51,47 noeuds encore inférieure à celles de l’Hydroptère et Vestas SailRocket.
    Sur la page de leur site (que tu as dû consulter) :
    http://www.macquarie.com.au/speedsailing/updates.htm
    l’équipe du tripode explique avoir atteint une moyenne de 45,32 noeuds sur les 500 mètres le 13 octobre 2008 pour un vent moyen de 15,4 noeuds donnant une « efficience » vitesse/vent de 2,94 et donc supérieure à celle de leur record homologué.
    Fred de Bordeaux…

  2. gyls29 dit :

    Juste une précision ,
    L’hydroptère a tenu son « record des voiliers » moins d’un mois puisque sail rocket avait fait 47.36.

    Reste que c’est énorme il n’y avait quasiment rien eu depuis 1993 et il y a eu presque tout les record battu en 2008 (classe B, C, D et absolu)

  3. Fred dit :

    et record en moins de 10 mètres carrés.
    Ainsi, Simon McKeon & Tim Daddo ont repris le record national australien des mains de Paul Larsen et du projet britannique SailRocket.
    Fred de Bdx…

  4. Fred de Lorient dit :

    Oups, j’ai « bouffé » le record de Sailrocket du 20-12-08
    Merci Gyls. En accro. de ce team, tu ne pouvais pas l’avoir oublié celui-la !
    Le record de Macquarie est en effet impressionnant.
    Bien entendu, cet engin ne navigue que sur un bord (idem Sailrocket), ne semble apprécier que Shallow inlet à Sandy point, ne transporte que 2 gus (1 pour Sailrocket)… mais il ne « laboure » pas comme l’Hydroptère et Sailrocket (il laboure Westas ?) et ne demande pas plus de 30 noeuds de vent !
    Qui de Sailrocket, Macquarie et de l’Hydroptère a encore une belle marge pour faire péter le record en voilier ?
    Les engins qui ont besoin d’un vent fort et qui se retourne (!) ou celui qui est capable de faire un record par 20 noeuds ?
    Les points faibles de Macquarie risquent d’être : la fiabilité (remember l’éclatement de l’aile), la tenue de route (problème présent sur YPE), l’état du plan d’eau, son éloignement et l’absence de conditions optimales (vitesse, angle…).
    Quel suspens !
    Fred de LO

  5. Gérard dit :

    Tiens ! Il y a AUSSI un Fred à Bordeaux !

    Salut Fred de Bordeaux. Nous sommes donc deux habitant Bordeaux à poster ici 🙂

    Bordeaux est de facto la capitale mondiale des foils 😉

    à plus,


    Gérard de Bordeaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :