Le Zérocoque Mirabaud LX

Thomas Jundt présentait aujourd’hui les innovations récemment apportées à « Mirabaud LX », illustrées par cette photo spectaculaire :

lx_web_17
copyright Pascal Baud / Mirabaud LX

Mirabaux LX a reçu une nouvelle coque, plus planante et permettant de décoller à plus basse vitesse que l’ancienne « tiers de M2 », mais à quoi bon s’encombrer de 45 kg de coque lorsqu’on vole ?

En renforçant le mat et en modifiant le système de palpeur pour éliminer le jeu, Thomas Jundt a achevé la mue complète de son ancien 18 pieds australien « AET » : il n’en reste plus une seule pièce d’origine!

Mirabaud LX est donc désormais un prototype à part entière, prêt pour les grandes courses lémaniques, (Genève-Rolle-Genève et Bol d’Or Mirabaud), mais il va bien sur défendre le week-end prochain son titre au Bol d’Or du Lac de Neuchâtel.

Mirabaud LX  va aussi participer à la « Weymouth speed week » en octobre et tentera certainement quelques records sur le Léman dès que la météo sera de la partie. Aucun doute, on en reparlera sur Foilers bientôt !

Voyez aussi:

Publicités

9 réflexions sur « Le Zérocoque Mirabaud LX »

  1. Impressionnant
    C’est certain, cela devait les démanger de le faire !!
    Je me demande comment ils partent sans coque ou comment il l’éjecte ? As tu des info. sur le sujet ?
    J’en profite pour vous remercier, mon cher Dr, pour l’article sur les Mach 2, belle bête.
    Fred

  2. En fait depuis qu’ils ont reussi à decoller, ils volent toujours!!

    Déjà trouver le moyen de decoller c’est un gros effort, pour l’atterrissage on verra plus tard.

  3. J’aimerai bien voir un virement de bord 🙂
    Avez vous remarqué qu’il y a 2 palpeurs de surface à l’étrave?? N y aurait il pas aussi 2 volets independents sur le T qui joueraient le role de stabilisateur de gite hydrodynamique???
    En tout cas, bravo au team qui à réalisé le rêves de tous les archi-navale-de-science fiction, c’est un peu la voiture volantes de l’an 2000 pour les voileux.

  4. Intéressante ta remarque Gurval. Je me suis donc empressé de récupérer des photos de la bête et d’essayer de percer ce mystère. Et bien je ne vois qu’un seul câble qui part d’un « axe » qui semble être connecté aux deux palpeurs. Mais je me trompe peut être. Cela m’intéresse d’avoir l’avis de notre bon docteur sur le sujet (et l’avis des autres lecteurs, car j’avais aussi eu l’idée de la possibilité de réguler 2 volets et non un seul…
    Fred

    1. je n’ai pas encore vu le nouveau système, mais avant il y avait déjà 2 palpeurs sur un seul axe, avec un câble commandant l’incidence du foil avant. Je pense que c’est pour s’affranchir un peu des effets de la gite/contre gite.

      La commande de deux volets me parait délicate mécaniquement car elle créerait un couple important sur le plan de dérive. J’imagine cette solution plutôt sur un catamaran ou sur des foils en V.

      Sur Mirabaud LX, le foil arrière est commandé manuellement par rotation du stick.

  5. Bravo au moins vous avez pas besoin de retoucher le volume de la coque comme Syz . A quand l’ atterrissage en vidéo !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s