Record à 51 noeuds pour l’Hydroptère!

Le site de l’Hydroptère vient d’annoncer avoir atteint "plus de 51 noeuds sur 500 mètres" à Hyères aujourd’hui*, en présence d’un commissaire du WSSRC.

Hydroptère 51

Photo ©Gilles Martin-Raget

Avec l’homologation par le WSSRC, Alain Thébault et son équipe sont désormais les voileux les plus rapides du monde. Des voileux avec un  bateau qui flotte même quand il est arrêté, et qui marche aussi bâbord amures, tribord amures, au près, au largue, et sur lequel on peut déboucher du champagne et inviter des copains sans qu’il coule. Bravo !

Merci à facebook et à Thierry Seray pour l’info, plus efficaces que le flux RSS de l’Hydroptère qu’on attend toujours…

(* j’ai pas pu résister ;-) )

Communiqué de presse:

l’Hydroptère détenteur du record absolu de vitesse à la voile !

l’Hydroptère est devenu le voilier le plus rapide de la planète sur 500 mètres, avec une vitesse moyenne de 51,36 nœuds, hier en fin de journée en rade d’Hyères.

l’Hydroptère détrône ainsi le kitesurfer Alex Caizergues qui avait porté ce record à 50,57 nœuds en Namibie l’an dernier.

Alain Thébault et son équipage ont également pulvérisé le record de vitesse sur un mille nautique, le portant de 43,09 nœuds à 48,72 nœuds.

Ces deux records mondiaux témoignent de la fiabilité et de la performance du trimaran volant et récompensent le travail et l’implication du « Pack Hydroptérien ».

About these ads

64 réponses à Record à 51 noeuds pour l’Hydroptère!

  1. "Des voileux avec un bateau qui flotte même quand il est arrêté,"

    Les kites aussi

    "et qui marche aussi bâbord amures, tribord amures, au près, au largue,"

    Les kites aussi

    "et sur lequel on peut déboucher du champagne et inviter des copains sans qu’il coule"

    Les kites … Bon, là je reconnais que ce doit être plus difficile avec un kite … quoique. ;-)

    GG (qui n’est pourtant pas un passionné de kite)

  2. bob dit :

    oui, et l’année dernière ils annonçaient déjà avoir battu le record avec 52,86 noeuds….

    • Dr. Goulu dit :

      C’était une vitesse de pointe. C’est très différent d’une vitesse sur 500m ou sur 1 mille. Mais c’est vrai que certaines annonces ne clarifient pas vraiment les choses pour le grand public…

  3. NhulK dit :

    Comme on attend toujours que les suisses gagnent la coupe avec des marins et des archi suisses….

    • Dr. Goulu dit :

      Mmmh, et pourquoi tu attends ça ? Nous les suisses on s’en fout. On a le pognon, la technologie, les gens qui ont de grands projets viennent de partout chez nous les réaliser, ça nous suffit. Si tu aimes ça, on te laisse chanter "cocorico" avec ton petit drapeau et les pieds dans la mer… ;-)

  4. Fred de Lo dit :

    Bonjour,
    Je ne comprends pas trop les commentaires négatifs. 51 noeuds, c’est 51 noeuds (en attente de ratification). Que les marins et l’argent viennent de France, de Suisse, de Saturne… une perf est une perf.
    Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas de place pour la critique. Mais dans ce cas, il faut développer et étayer (sans pour autant être désobligeant). Je ne vois pas trop l’intérêt des sous entendus. Et pourtant, je ne suis pas un grand fan de la communication de l’Hydroptère (je préfère celle de Macquarie ou de Sailrocket). Mais là, je ne vois pas trop quoi dire, à part que j’aimerai être à bord !
    Dans 1 an ou dans 10, le recordman aura un autre nom et l’Hydroptère ne sera qu’un nom de plus dans le tableau de l’histoire des records. Tant mieux pour lui si ce team se trouve plusieurs fois dans le tableau et pour une longue période. C’est le suspens qui est intéressant : qui sera le prochain, quelle technologie dépassera les 55 noeuds…?
    Fred de Lo

  5. Fred de Toulouse dit :

    Quant aux 52,86 noeuds en pointe, Yellow Pages Endeavour avait fait mieux 15 ans avant.
    Je les applaudis pour leurs records absolus sur les 500 mètres et le mille nautique.
    Ce ne sera toutefois pas le record de France car équipage international.
    Un peu partout, il se dit qu’ils s’attaqueraient maintenant à des records hauturiers.
    Ne veulent-ils pas finir leur période de 28 jours voire l’année pour améliorer leurs records et contrer les petits gars de Lüderitz en novembre ?
    Il y a tout de même quelques autres barrières symboliques à franchir les 60 mph (52,14 noeuds) ou les 100 km/h (54 noeuds) d’ici la fin de leur période WSSRC.

    En tout cas, ils ont bien caché leur jeu, passer de 46,88 à 51,36 noeuds et de 43,09 à 48,72 noeuds dès leur premier jour homologable. Ils ont bien travaillé
    ces hiver et printemps et sûrement trouvé le bon spot sans houle.

  6. NhulK dit :

    Malin comme réponse, mais très… suisse.

    Enfin bon, cocorico, un nouveau record sur un concept français, porté par des navigants et des archi français depuis 15 ans, avec un ou 2 suisses confinés dans le boyeau central pour surveiller les ordis. Merci à eux ;-)

    • Dr. Goulu dit :

      Il y aussi quelques dizaines de personnes de l’EPFL (mais de diverses nationalités) qui ont totalement transformé le bateau en changeant les foils, le gréement, les flotteurs etc.

      Mais t’as raison, le concept et l’équipage sont d’origine. Mais au fait, Tabarly, Thébault et ses potes ils sont vraiment français, ou plutôt bretons ? ;-)

  7. Yessss !

    Voilà qu’enfin le blog se réveille.

    - Le Suisses sont-ils riches ou intelligents ?
    - La Suisse a-t-elle l’intention d’envahir la France ? (n’oublions pas que la technologie des coffres forts est assez proche de celle des chars de combat)
    -

    Personnelement, je pense (comme tous les gens sensés) que le principe du foil traversant est une hérésie.
    Or, à cause d’un certain Eric Tabarly, d’Alain Thébault et de quelques autres qui tentent de nous prouver le contraire, des équipes sérieuses, bien structurées et qui plus est suisses, se lancent aveuglément dans cette option.
    C’est un scandale ! Mes amis, je vous en prie, faisons quelque chose !
    ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

    GG (n’oubliez pas les ;-) )

    • Dr. Goulu dit :

      C’est facile de distinguer un suisse pauvre d’un suisse riche : le pauvre doit laver lui-même sa Mercedes….

      Quant à l’intelligence… ben on a des Mercedes, pas des Peugeot ;-)

      Pour l’invasion de la France, tu peux toujours rêver : votre pognon et vos stars sont déjà annexés ;-)

      Une solution technique imparfaite mais parfaitement réalisée vaut souvent mieux que le contraire. Si il y a une qualité que l’on doit reconnaitre à Alain Thébault, c’est l’obstination. Et l’obstination paie. La casse et l’échec sont inévitables, il faut des tripes et de la motivation pour tout recommencer. Je n’ai rencontré Alain que quelques minutes, mais cette obstination de la réussite m’a positivement impressionné.

      Pour moi, Alinghi, l’Hydroptère, mais aussi de nombreux autres projets et entreprises révèlent une qualité (la principale?) de la Suisse : si vous êtes bon et que vous voulez réaliser un projet, on vous coule pas, on vous aide. Et quand ça marche on vous laisse agiter les drapeaux, et on encaisse le pognon et la techno, discrètement ;-)

      • " qualité (la principale?) de la Suisse : si vous êtes bon et que vous voulez réaliser un projet, on vous coule pas, on vous aide. "

        Chouet !

        J’ai justement un projet de 60 pieds à foils. J’ai déjà le bateau … enfin, il faut l’acheter d’occasion.
        Il est complet avec un très bon gréement et convient parfaitement pour adapter la disposition des foils telle que je la prévois.

        La finalité du projet est la même que celle de l’Hydroptère. (records absolus de vitesse, et records hauturiers)
        Bon, alors, on m’aide ? ;-)

        GG (heu, faudrait voir à m’aider rapidement car le bateau est stocké à l’extérieur et j’ai peur qu’il s’abime :-) )

  8. Perrot dit :

    Bravo pour ce nouveau succès de l’Hydroptère grace à la ténacité de Monsieur Thiebault et son équipe .
    Et tous mes voeux pour la suite du programme.

    Fernand Perrot

  9. Guy Capra dit :

    Les suisses auront prouvé qu’ils ne sont pas que bons et petits.
    (bon, le mauvais jeu de mot, c’est fait)

    Ils sont aussi bons et grands.
    (bon, le fayotage auprès du bon Dr, c’est fait aussi)

    Ils ont tellement annexé de nos meilleurs éléments que je me demande si finalement la France ne serait pas devenue la banlieue de la Suisse.
    (laissez moi rêver ! ;-)

    Et surtout et plus sérieusement : bravo à l’équipe du projet Hydroptère !

  10. Fred de Toulouse dit :

    Cher Dr. Goulu,

    Pour l’annexion du pognon hexagonal, le gouvernement français vient juste d’être mis au courant.
    Il ne se doutait de rien.

  11. zOoO dit :

    Bravo pour leur record, 20 ans de travail c’est clair qu’il faut être persévérant.

    Qu"est-ce que j’avais dit déjà en juin…. euh! ah oui… "…Voila c’est le coté show-biz de hydroptère qui me gêne."

    Mais ils ont à peine pété un record qu’ils annoncent dans les journaux leur projet de record atlantique. C’est ça le coté show-bizz fatiguant, qu’ils confirment d’abord jusqu’à fin novembre à l’abri des cotes, avant d’aller jouer au large.
    Et se frotter au 900 milles en 24 heures et 3 jours 15 heures de banque pop. 3 jours en équilibre sur des foils, ça va être tendu l’ambiance à bord….

  12. Fred de Toulouse dit :

    Une interview d’Alain Thébault juste après les records :
    http://www.sailingregate.fr/fr/info_211_22445.html

    Il affirme qu’ils en ont encore un peu sous les foils.

  13. Fred de Toulouse dit :

    Cela a l’air d’être des images du jour des records.

    Quelqu’un sait-il s’ils ont remis le vieux mât comme prévu ou en ont-ils refait un autre ?

    • Antoine B dit :

      C’est l’ancien gréement. Ils avaient cassé le gréement de vitesse en décembre 2008.

      Donc leurs 51.38 noeuds (encore à confirmer officiellement par le WSSRC), ont été effectués avec moins de puissance que prévu, et des voiles vieilles de 3 ans. Pas mal…

  14. Fred de Lo dit :

    Français, Suisse, Roumain, nous n’avons pas tous 3 jambes et 4 bras ?
    Je ne comprends pas pourquoi le sujet de la nationalité est abordé.
    Désolé, ça sent un peu trop la testostérone : la mienne est plus grosse que la tienne !
    En 1969 Thor Heyerdahl embarquait avec un équipage de 8 nationalités sur RA II, un navire en papyrus, pour traverser l’atlantique. Quarante ans après, quand l’Hydroptère bas un record, on se demande quel drapeau il faut agiter !
    Ce qui m’énerve le plus moi, c’est de ne pas être sur la bête : oui je suis jaloux !
    Laissons le temps faire son action et conserver l’essentiel.
    Je comprends que la communication de l’Hydroptère puisse énerver mais que retiendrons nous de tout cela en 2015 ?
    Le résultat, la beauté des images, l’opiniâtreté française, suisse ou bretonne…
    Revenons à des sujets techniques : Gérard à raison, il y a de quoi dire sur la configuration de l’engin ; Fred de Toulouse aussi : vieux mat ?…
    Fred de Lo

  15. Guy Capra dit :

    Fred, t’énerve pas, c’est vraiment de l’humour !

    Bon, d’accord, l’humour de notre GG est toujours à la limite, mais c’est juste parce qu’il est le roi de l’équilibre, faut pas lui en vouloir ! ;-)

    Bon, d’accord, le mien est toujours en dessous de la dite limite, mais c’est juste parce que je ne peux pas plus, faut pas m’en vouloir ! ;-)

    Bon, d’accord tout ça ça fait cour de récré… mais finalement ne parlons-nous pas ici de merveilleux jouets ?

    Justement, des petites poses avec un peu de recul humouristique dans ce monde de brutes testostéronées, ça ne fait pas de mal… O:-)

  16. MAnu Taub dit :

    Si il y a une polemique (de cour de récré!) qui meriterait d’exister, ce serait peut etre davantage celle concernant le chrono. Le WSSRC malgrés les levées de boucliers acceptent de comparer pommes et poires sans autres formes de procés. Le chrono GPS en trace libre est un enorme avantage. Ceci etant dit, felicitation à toute l’equipe de l’hydroptere pour cette tres belle perf (en trace libre ;-), une tres belle recompense pour des années de travail. Pour nous a partir du 1° novembre à Luderitz notre expedition annuel, se transformera donc en expedition punitive !! on devrait avoir 52kts dans les pattes cette année (sur run fixe…)
    … à suivre

    • Bonjour Manu,

      "Le WSSRC malgrés les levées de boucliers acceptent de comparer pommes et poires sans autres formes de procés. Le chrono GPS en trace libre est un enorme avantage."

      Pour redevenir sérieux un instant, je pense qu’il y a un véritable problème à ce niveau là.

      Si ça se trouve, le record appartient bien aux kites en décalant la mesure de certains runs de 20 ou 30 m (ce qui serait pris en compte par le mesure sur l’hydroptère.)

      Au fait, comment est mesurée la vitesse pour Macquarie Innovations ?

      GG

      • Dr. Goulu dit :

        Je ne sais pas comment la vitesse de MacQuarie a été mesurée. J’ai toujours cru que c’était sur tracé fixe, mais dans leur article http://www.macquarie.com.au/speedsailing/updates.htm ils mentionnent ils mentionnent Trimble, qui fait des GPS embarqués.

        Ca fait un moment que je veux traduire leur article, notamment, où ils se demandent quel est le futur de leur projet en raison des nouvelles règles du WSSRC (qui permettent selon eux les kites à bénéficier d’un effet de fronde…) et de problèmes d’organisation liés à leur spot.

        • Manu Taub dit :

          Effectivement tous les bateaux sont au trimble, en trace libre. Apparement les GPS que nous embarquons de seraient pas assez fiable. Ce n’est pas l’avis de certains specialistes (le sujet me depasse) qui bataillent avec le WSSRC pour faire valider certains modeles utilisable par les kiters.Il est clair qu’en trace libre avec des pointes a + de 60kts on est sur 500m au niveau voir mieux que l’ hydroptere, sur 250 à plus de 54 mais en trace fixe, c plus dur …Le WSSRC n’est pas franchement enclin a accepter nos GPS. le probleme c’est que l’on est sur une discipline ou les differents challengers on des chronos differents pour se comparer et qu’en plus ce chrono influence directement le resultat, il me semble qu’il y a un soucis là, occulté …bref, a luderitz cette année nous serons chronometré sur run fixe wssrc et aussi par gps (2gps par courreur pour faire une moyenne) histoire de pouvoir faire avancer les choses … enfin c’est un trop vieux discours, les bateaux sont des bateaux et pas les kites ni les autres …. je comprends que les voileux soient heureux que l’hydroptere ait le record et je me joins à leur felicitations, mais bon un bout de chiffon et du vent,au moins un bonhomme, a priori cela suffit pour prendre part à la course, dixit wssrc. pour l’effet de fronde, apres tout pourquoi pas si nous pouvions en beneficier, sauf que c’est n’importe quoi et il sagit de remarques de la part de gens qui ne connaissent pas le kite, le seul moment ou nous relevons le kite (pour la fronde !) c’est apres la ligne d’arrivée pour freiner! enfin au sujet l’histoire de l’effet de sol, ne nous permettant pas de courrir en dessous d’une certiane profondeur, cela c’est fini par une decision arbitraire cad +/- 20cm n’ayant pas de preuve sur lesquelles se baser, la façon dont le wssrc verifie cette mesure est du niveau de celle utilisé pour mesurer le courrant. bref, le wssrc n’est pas au niveau de son statut qui ne devrait pas laisser la place à ce genre de bricolage et d’aproximation (chrono gps bateau / mesure courrant arbitraire / mesure profondeur arbitraire) le wssrc instaure des regles qui ne sont souvent pas en mesure d’appliquer. faut faire avec. Mes propos ne sont pas la pour denigrer quelques perf que ce soit, au contraire encore une fois c top pour l’hydroptere et pour nous qui beneficions du battage medias, nous avons besoin d’une discipline vivante avec des records qui tombent regulierement,mais juste de participer au debat

          • Bonjour Manu,

            Comme souvent, les instances sportives sont tenues par des personnes ayant quelques difficultés à suivre le rythme des progrès techniques. (il suffit de voir ce qui se passe en F1 où pendant longtemps on a confondu masse et poids par exemple)
            Le "bon sens" ne suffit plus à régler tous les problèmes.

            Je viens d’aller voir sur le site du WSSRC et j’ai cru comprendre que les dirigeants sont élus pour 4 ans. Je n’ai, en revanche, pas trop compris par qui ils sont élus.

            Je crois que le seule façon de faire bouger les choses consiste à "renouveler les cadres" et donc de se présenter aux élections (quand ?)

            GG

            • Manu Taub dit :

              c’est sur, nous on va essayer d’amener des elements concrets de comparaison entre nos gps et le chrono officiel fixe WSSRC, pour faire avancer la discussion, apres c’est un debat de specialistes …

  17. Clech dit :

    Donc
    l’hydroptère pour la première fois de son histoire le premier avec 51,36 noeuds.
    C’était le début de sa nouvelle campagne, avec 12 hommes à bord. L’engin possède indéniablement une marge de progression et des capacités hauturières…
    Le deuxième est un kite (qui coule à l’arrêt) et "navigue" à quelque mètres du bord.
    Je dis bravo et je suis bien content que le voilier le plus rapide toute catégorie soit un vrai voilier.
    Qui pourrai me dire depuis combien de temps celà n’était plus vrai ? Peut-être depuis 30 ans (Crossbow en 1976) ou plus ?

  18. Fred de Lo dit :

    Hello Guy,
    Je ne visais pas particulièrement GG, ni toi !
    En ce qui concerne le "vrai voilier" de Clech, Crossbow II était très typé record de vitesse. Il était peut être un peut moins extrême que Macquarie mais je ne pense pas qu’il aurait pu faire un parcours de régate !
    Si vraiment nous voulons remonter au dernier "voilier capable de virer" il faut je pense prendre en compte Longshot en 1992 avec 43.55 ! Mais là encore, est ce vraiment un "vrai voilier", chacun son opinion.
    Fred de Lo

  19. zOoO dit :

    Vrai ou pas vrai voilier….voila un sujet qu’il est passionnant……

    Ce sont dans tous les cas des engins qui se déplacent exclusivement en captant l’énergie du vent. Pour cela ils utilisent des morceaux de tissus assemblés que l’on appelle des voiles, ou des voiles rigides imitant des ailes d’avion pour capter cette énergie du vent et la transformer en force qui permet à cet engin de se déplacer sur l’eau.

    Généralement le terme utilisé pour ces engins est voiliers.
    Il existent aussi des engins utilisant des voiles pour se déplacer sur les plages ou les lacs gelés, le terme utilisé est généralement diffèrent et se termine par "à voile". exemple char …..

    Alors franchement, savoir s’il flotte ou pas à l’arrêt, ou si l’on peut y boire le champagne à 50 nds, est-ce nécessaire d’en faire un plat. Et en plus je ne suis pas sur que sur 500 mètres on ait le temps de boire une coupe.

    Le principe est que ceux qui l’utilisent se fassent plaisir.

    • "Et en plus je ne suis pas sur que sur 500 mètres on ait le temps de boire une coupe."

      Je relève le défit !!! ;-)

      GG (une petite vingtaine de secondes pour vider un verre … je dois savoir faire)

      • zOoO dit :

        Mais ce que tu ne sais pas, c’est qu’à cette vitesse ça secoue tellement, que soit ta coupe est vide avant d’arriver à tes lèvres, soit tu te casses les dents ou la coupe.

        Sans parler de la maitrise du serveur pour la remplir…..

        • Antoine B dit :

          En fait non, ça ne secoue pas tellement!

          Il y a une vidéo de 2008 sur le site de l’Hydroptère, pendant que l’engin fait dans les 45 noeuds. Une bouteille d’Evian est debout sur une table à cartes, et elle ne bouge pas du tout.

          Clairement une fois sur les foils, le bateau secoue très peu.

  20. Fred de Lo dit :

    Moi j’aime bien la "définition" de "zOoO" !!
    Fred de Lo

  21. Dr. Goulu dit :

    Un truc qui m’épate, c’est que depuis vachement longtemps je n’ai plus vu l’hydroptère soulever son foil au vent sur les photos. Je ne sais pas si la photo ci-dessus a été prise pendant un run, mais ça va très vite et le bateau ne gite pas d’un poil, et en tout cas plus autant qu’avant. (comparez les photos de 2007 avec celles de 2008+9 sur leur site)

    Alors soit ils embarquent encore plus de ballast dans le flotteur, ce qui serait dommage, soit ils donnent un petit angle d’incidence négatif au foil au vent…

  22. Fred de Lo dit :

    Pour répondre à Gérard et confirmer l’avis de notre bon Dr, c’est en effet une station Trimble T5700 qui pèse un peu plus d’1 kg qui équipe Macquarie (voir l’article de l’excellent Christian Février dans le V & V de septembre). D’ailleurs dans cet article Christian révèle que le team n’est vraiment pas en bon terme avec le WSSRC…

    Pour ce qui est du vol à plat, très bonne remarque que je n’explique pas. Par contre, je ne pense pas que l’incidence du foil au vent puisse être modifié. Peut être que le système d’amortissement à une action ? Mais j’ai de forts doutes aussi ! Bref, remarque très intéressante…

    Petit lien avec une assez belle vidéo qui retrace la vie de l’Hydroptère :
    http://www.voilesnews.fr/fr/info_15_22447.html?nid=38000630

    Fred

  23. Fred de Toulouse dit :

    Pour Fred de L’Eau,

    Après leur culbute du 21 décembre 2008, l’équipe de l’Hydroptère avait décidé de remplacer le mât cassé (datant de 2008 et de leur première vraie campagne de vitesse) par l’ancien mât plus adapté à la voile hauturière.
    L’ont-ils fait ou ont-ils refait un mât neuf ?

    Pour le plaisir d’être pointilleux, Longshot a même réussi 43,59 noeuds à Cape Verde mais la performance ne fut pas homologué comme record car elle ne battait pas ce dernier de plus de 2 %.

  24. Phil' AIR de St AVÉ dit :

    Je me permets d’apporter quelques remarques et compléments d’info techniques.
    Oui c’est le gréement de la saison précédente et qui date déjà de quelques années (cf. les articles de presse)
    Il y a donc encore du potentiel pour aller plus vite …

    Pour le vol à plat, c’est une nécessité pour aller très vite et de façon stable …
    Il faut pour cela "charger" au vent, il y a d’ailleurs beaucoup de monde au vent et plus que d’habitude.
    C’est là la contradiction, il faut "alourdir" le bateau pour accélérer sinon le bateau « s’envole » et c’est l’effet yoyo (avec les images ou le foil sort de l’eau).

    Pour ce qui est du comportement en navigation, c’est très confortable en comparant à un 60’ ORMA navigant à 25 -30 nds.
    Les foils ont aussi un rôle d’amortisseur …
    Les sensations à bord se rapprochent plus d’un planeur en vol en rase motte que d’un bateau au comportement « brutal » …

    L’Hydroptère est un pur foiler, mais navigue correctement en fonctionnement archimédien.

    Tout les bateaux rapides dernières génération ont tous des foils. ( de plus en plus grand)
    Le record de l’atlantique a été battu aussi grâce aux foils.

    En tout cas chapeau bas à Alain et son équipe pour cette belle performance …
    La belle histoire continue …

  25. gurval dit :

    salut tous.
    Sur le film à 5min46 ont voit une sacré contre gite du grément, c’est peut être une des explications?… Je pense que que le gros travail à été fait sur la finesse du bateau, + de 50 knts dans 25 knts de vent c’est pas mal, non! Et personnellement je trouve que c’est ce point là qui devrait alimenter les préocupations du WSSRC. Si j’ai bonne mémoire le dernier record en planche à été réalisé avec des claques à + de 50? Comment peut on comparer les deux performances et pourquoi chipoter sur la flotabilié de l’engin ou la profondeur de l’eau? En tout cas 1es poissons doivent bien se marrer… Bloup bloup :)

  26. Guy Capra dit :

    Juste remarque comme à ton habitude, cher Gurval.

    À propos de cette vitesse de navigation supérieure à la vitesse du vent, où peut-on trouver des explications claires mais néanmoins exhaustives avec si possible de jolis schémas sur l’utilisation de ce fameux "vent relatif" ?

    ps : une idée de nouveau record : le plus grand différentiel entre la vitesse du vent et la vitesse de l’engin nautique.

    • Bonjour Guy,

      "À propos de cette vitesse de navigation supérieure à la vitesse du vent, où peut-on trouver des explications claires mais néanmoins exhaustives avec si possible de jolis schémas sur l’utilisation de ce fameux “vent relatif” ?"

      Je n’ai que des éléments éparses concernant ce problème mais je vais essayé de donner une explication perso :

      D’abord, deux affirmations que j’essaierai ensuite de justifier.

      1) La vitesse du vent réel n’a pas de relation DIRECTE avec la vitesse du bateau.

      2) Contrairement à ce que certains laissent vaguement entendre, le vent vitesse n’est JAMAIS favorable à la propulsion du bateau (dans aucune de ses composantes)et l’expression "ce char à voile (par exemple) fabrique son propre vent" est complètement erronée.

      En fait voilà comment il faut voir les choses à mon avis.

      Soit un flux (le vent) et un appareil déviateur de flux (la voile). J’aime bien les expressions de notre cher Luc Armand, auteur de l’aile d’eau …

      Cette déviation du flux provoque une force qui s’applique sur le bateau. Si je suis assez intelligent, je vais me débrouiller pour que cette force (ou certaines de ses composantes) permette de déplacer le bateau dans la direction que j’ai choisie avec la meilleure efficacité possible.
      Or, effectivement, je suis très intelligent et voilà mon beau bateau qui prend de la vitesse.
      Oh ! bien sûr, j’ai eu quelques problèmes avec ces ^*µµ£+ de trainées (surtout hydrodynamiques)générées principalement par la carène du bateau et le système de génération de la force antidérive (la dérive). Mais je me suis débrouillé (n’oublions pas que je suis achtement intelligent).

      Mon bateau accélère donc gentiment et je me dis que la vitesse maxi sera atteinte lorsque la somme des trainées sera égale à la force motrice.
      Malheureusement, la vitesse du bateau crée un vent (le célèbre "vent vitesse" mais ne le dites pas à Luc Armand, il déteste ce terme ;-) )
      Le bateau (et son systéme de déviation du flux)voit donc non seulement le vent réel mais aussi le vent vitesse. Je fais donc fissa ma petite somme vectorielle de ces deux vents et je m’aperçois que la valeur absolue de ce vent relatif est plus importante que celle du vent réel (chouet) mais que sa direction est de plus en plus défavorable pour le bon fonctionnement de mon déviateur de flux. Donc, manque de pot, la vitesse maxi que j’avais espérée ne sera jamais atteinte. Le vent vitesse est donc bien défavorable à la vitesse du bateau et ça (toujours parce que je suis très intelligent)je l’avais intuitivement pressenti.

      Voilà donc de façon très grossière comment j’explique qu’un engin à voile puisse aller très nettement plus vitesse que le vent qui le propulse.
      Mais bien sûr ce n’est que mon avis perso et j’attends avec impatience vos nombreuses remarques et critiques.

      à plus,

      GG

    • zOoO dit :

      Un bon bouquin simple et efficace est le livre de Bertrand Cheret "Les Voiles"
      http://www.priceminister.com/offer/buy/499491/Cheret-Bertrand-Les-Voiles-Livre.html

      C’est la dessus que tu trouveras les infos les plus claires sur le vent réel, le vent vitesse et leur résultante que l’on appelle vent apparent, qui est le véritable propulseur du bateau.

      Désolé GG je n’ai pas saisi ton explication, je ne comprend pas si tu es pour ou contre.
      ..

      La référence donnée est le vent qui souffle réellement, vérifié par Météo France et consœurs.
      Ce vent sert de semence pour faire avancer le bateau et acquérir un certaine vitesse et donc un "vent vitesse" qui vient de face, comme en moto par exemple.
      A partir de ce moment là ces deux vent ont une résultante qui sera variable en force et angle selon l’angle entre la route du bateau et le vent réel.
      Cette résultante s’appelle "vent apparent" c’est lui le véritable propulseur du bateau.
      Par contre si tu arrêtes le ventilateur du "vent réel" alors que ton bateau avance, le vent apparent disparaît, il ne restera plus que le "vent vitesse" de face, donc arrêt buffet.

      J’espère être clair.
      Désolé GG je n’ai pas saisi ton explication, je ne comprend pas si tu es pour ou contre.

      La réference donnée est le vent qui souffle réllement, verifiéCar le vent qui le propulse n’est pas le vent réel, qui sert de référence, qui est en fait la "semence"

      • zOoO dit :

        Désolé un bug de copié collé, sur la fin de mon post, je ne peux le modifier.

      • Bonjour ZOoO,

        "Désolé GG je n’ai pas saisi ton explication, je ne comprend pas si tu es pour ou contre."

        Je suis parfaitement d’accord avec toi. Je ne suis ni pour ni contre.
        Je voulais juste mettre en évidence le fait que le vent vitesse est par définition une composante totalement défavorable du vent apparent. (contrairement à ce que j’entends parfois)

        à plus,

        GG

      • Guy Capra dit :

        Merci ZOoO, je sais que B. Cheret est considéré comme une référence, mais perso j’ai acheté son DVD et je trouve que toutes les explications sont confuses, même si le spectacle est sympa dans l’ensemble.
        On peut voir des vidéos d’explication voile de Chéret en recherchant "Chéret" sur le site http://www.sailingnews.tv

        GG : oui mais un peu non quand même. Le vent vitesse comme tu l’appelles vient de face, alors il freine l’avance, ok. Mais le vent apparent à considérer est la résultante du vent vitesse avec le vent réel, et là il y a toujours un angle minimal par rapport à la route (si le vent réel ne vient pas de la ‘zone interdite’ évidemment) qui permet une force exploitable par un plan déviateur …

        Mais je cours relire l’article donné en lien par notre bon docteur, et je me soigne, promis ;-)

        nclt,
        Guy

    • Dr. Goulu dit :

      Un des premiers articles de Foilers! abordait cette question : https://foils.wordpress.com/2007/03/08/plus-vite-que-le-vent/

  27. Fred de Lo dit :

    Plusieurs petits points :

    1 – Je vous recommande la lecture du commentaire de mon ami "Phil’ AIR de St AVÉ" (08-09 à 8h59) qui n’aime pas se mettre en avant mais qui est une pointure….

    2 – Je rejoins l’avis de Guy et Gurval, la notion de "transformation" est intéressante.
    Sur ce point Macquarie est une bête. C’est pourquoi dans mon article "Macquarie reprend son bien" (https://foils.wordpress.com/2009/01/06/macquarie-reprend-son-bien-avec-4814-noeuds/, je notais :
    "…cet engin détient aussi le record de transformation du vent en vitesse sur l’eau. Le run de 1993 avait été réalisé par 18 nœuds de vent ce qui à l’époque représentait un ratio de 2,58. Le nouveau ratio est de 2,83 soit presque 3 !! En terme de “transformation”, l’Hydroptère tourne entre 1,3 et 1,6 …"
    Si le vent lors du record de l’Hydroptère était de 25 noeuds, le ratio serait maintenant proche de 2.05…

    Fred de Lo ou de L’eau ou de Hello

  28. Fred de Toulouse dit :

    Si je ne me trompe pas l’ancien mât date de 1994.

    Un des bateaux de Lindsay Cunningham pour la Little America’s Cup s’est déplacé à 4 fois la vitesse du vent.

  29. Guy Capra dit :

    La solution au lieu de se quereller sans cesse sur qui est un bateau et qui ne l’est pas, ne serait-elle pas de créer deux types de records pour à la fois calmer et motiver les compétiteurs ?

    Un record toutes catégories d’engins voiliers confondues (le seul critère étant la propulsion à l’aide d’éole, la plus grande vitesse absolue emporte le record, point).

    Un autre record par catégories de voiliers identiques : les kites avec les kites, les hydroptères avec les hydroptères, les véliplanches avec leurs identiques, les chars à voile avec les… etc.

    Je pose juste la question, mais dans icelle n’y aurait-il pas déjà un embryon de réponse ?

    Dans tous les cas ce qui me fait rêver en tant que spectateur, ce n’est pas de savoir qui va le plus vite, c’est de savoir à quelle vitesse l’homme arrive à aller avec les seuls éléments de son intelligence des phénomènes physiques.

    Mes 2cts…

    Nauticalement,
    Guy

  30. Fred de Toulouse dit :

    Pour continuer avec Guy,

    J’avais parlé avec GG de cà il y a quelques mois à Bordeaux.

    J’avais pensé aux catégories suivantes :
    - absolu
    - solitaire (même si c’est peut-être moins pertinent que lors de records hauturiers)
    - féminin
    - solitaire féminin

    mais surtout :
    - bateau :
    absolu
    bateau à voile ("sailboat")
    bateau à aile [rigide] ("wingboat")
    bateau à déplacement
    planche à voile
    engin à kite
    absolu
    kite-surf
    kite-boat

    Evidemment, à chacun ses idées et l’on pourrait juxtaposer les catégories mais cela allongerait la liste (genre solitaire féminin en kite-boat, etc.)

  31. Phil' AIR de St AVÉ dit :

    On pourrait ajouté plan d’eau intérieur, canal, etc …
    Il y a déjà beaucoup de Classe différente.
    Attention Trop de catégorie de record "tue le record".
    Mais là n’est pas le débat.

    L’important c’est la performance en absolu.
    Le record de la Traversée de l’Atlantique a été battu par de nombreux bateaux tous différents les uns des autres.
    Cela permet de faire avancer la technologie de ces bateaux et l’Hydroptère est l’emblémme de cette technologie haute performance hors du commun depuis plus d’une décennie …

  32. Fred de Toulouse dit :

    Trop de records tue le record.
    La natation n’a plus homologué les distances impériales à partir de 1947. Du genre, il existait un 150 yards dos, un 400 mètres dos comme un 440 yards dos…
    L’athlétisme a arrêté également d’homologuer les distances impériales à part le mile en 1977.
    En cyclisme, l’UCI ne fait plus la différence entre en plein air (plus ou moins de 600 mètres d’altitude) et en salle.
    En apnée, l’AIDA ne fait plus de différence entre mer et lac et pour l’apnée dynamique entre mer et piscine (qu’elle soit de 25 ou de 50 mètres).
    Pour dire que je pense que le WSSRC saurait ne pas multiplier les records même s’il redéfinissait les catégories.

    Je reconnais qu’il y a l’effet contraire, l’IHPVA (véhicules à propulsion humaine) homogue des records un cycliste ou multi-cyclistes quand bien même le record solo serait meilleur.

    Toutefois, il serait bien comme pour le kite-surf d’avoir un record planche à voile car si le petit saut technologique ne vient pas (à toi GG) je ne vois pas Pascal Maka organiser des tentaitves sur le Canal.

  33. Fred de Lo dit :

    Hello,
    Si je trouve un peu de temps, je vais demander à mon ami qui fait partie du WSSRC ce qu’il pense de ce débat…
    D’après lui, le record de l’Hydroptère devrait être entériné d’ici très peu de temps (il aurait déjà du l’être). Je viens de visiter leur site, ce n’est pas le cas…
    PS : Fred de Toulouse, merci pour toutes ces informations, belle culture !
    Fred de Lo

  34. VINCENTLB dit :

    On parle bien ici de record absolu de vitesse à la voile?
    Alors pourquoi créer des sous catégories?

    Par contre il est bon comme le dit Manu Taub que les règles soient les mêmes pour tout le monde.
    Et sur ce record, ménager la chèvre et le choux n’est pas évident:
    Les kites se rapprochent du bord pour ne pas avoir de vagues; les planches ont leur tranchée et sont semble t-il les seules à pouvoir l’utiliser (excepté qqes casse- cou!)et les voiliers plus gros ont la liberté de trace.

    Il "suffit" de fabriquer un engin qui peut naviguer dans un canal ou proche du bord et qui peut embarquer un GPS reconnu par la wssrc.

    Après savoir si ce sera un bateau, navire engin de plage ou non, on ne parle plus de record il me semble.

  35. Fred de Toulouse dit :

    Pour Vincent, je comprends bien que la quête ultime soit le record absolu mais même cette définition de record absolu pose problème, 500 mètres est une distance arbitraire.
    Dans l’absolu (véritablement), ce devrait être la vitesse maximale tout en définissant (bien plus difficile dans ce cas) l’engin-véhicule autorisé à concourir.
    Déjà, le WSSRC fait bien une différence de catégories dans les records hauturiers entre absolu (quasiment toujours les multicoques) et les monocoques.
    C’est juste une question de culture, la civilisation humaine (navigation commerciale à voile) a longtemps privilégié les voiliers à une coque (non, non, je n’oublie pas les praos polynésiens). Donc on continue à homologuer des records en monocoque.
    N’oublions pas que le WSSRC homologue des records en voile assistée (articles 5c ou 21c, Phocea ou ICAP Leopard, etc. qui sont des monocoques) quand bien même leurs performances seraient inférieures au record monocoque (cf Mari Cha IV vs ICAP Leopard).
    Ils n’ont pas le droit, par ailleurs, de détenir de record absolu.

    Quant à continuer dans les catégories, la FIA homologue des records dans une foultitude de catégories :
    http://www.fia.com/resources/documents/2035499485__ListeWorldRecords.pdf
    (les records 1 km ou 1 mile seraient le pendant des records 500 mètres WSSRC)
    Cela permet de développer et stimuler la recherche car s’il existait qu’un record absolu on ne verrait pas actuellement de véhicules à moteur électrique tenter le record de catégorie.
    {Pour rigoler un peu, les ingénieursd japonais avaient établi un record en 1981 (sur 100 mètres) avec une voiture à élastique nommé Olive-Goo [je suppose agissant comme un ressort ????] et homologué dans l’édition 1985 – je crois – du Guiness Book français par exemple}

    Pour les records en véhicules sur rail, on (pas d’organisme international) sépare en différentes catégories :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Record_de_vitesse_sur_rail
    http://en.wikipedia.org/wiki/Land_speed_record_for_railed_vehicles
    Vous remarquerez que les deux articles ne listent pas totalement les mêmes records et les mêmes performances parfois.
    La SNCF n’aurait pas tenté son record TGV si seulement les médias ne prenaient en compte que le véritable record absolu (qui est là une véritable vitesse de pointe et même [en pebte descendante, cf TGV et record vapeur])

    Tout cela (un vrai roman) pour insister pour l’établissement de records par engin à voile [ah, la planche à voile] en sus du record absolu.

    N.B. Je remercie Fred de Lo pour avoir carreser mon ego, ah, ah, ah…

  36. David dit :

    Une barque poussée dans le dos par un vent cyclonique de 250km/h qui pulvériserait le record, ça vous intéresse?? Moi pas vraiment…

    Par contre un ballon dirigeable remorquant une encre à foils sur l’Atlantique (comme le Zeppy 2 avec son "chien de mer") et capable de remonter à 4 fois la vitesse du vent… ce serait révolutionnaire!!! même s’il ne franchit pas les 51 nœuds.

    Un ballon profilé accroché par un câble à un foil immergé sous l’eau, est-ce encore un voilier ??
    Pourtant ça marche bâbord et tribord amure, ça vire de bord et ça empanne…

    On n’homologue plus de record d’altitude dans l’aviation depuis le premier homme dans l’espace.
    Normal,ça n’a plus de sens.

    Bref, un record de vitesse absolue, c’est pas mal.
    Un record du rendement, ce serait peut-être mieux…

  37. Fred de Toulouse dit :

    Normal pour l’altitude, on n’est plus aviateur on devient astro-cosmo-spatio-taïkonaute (cf limite entre l’atmosphère au sens large et l’espace)
    J’y ai pensé plus tard, je crois que c’est la Fédération aéronautique internationale (FAI) qui détient le record de records de catégories et sous-catégories (du genre les différents volumes de l’enveloppe des ballons à gaz).

    Pour David, cf L’aile d’eau de Luc Armant et ses déflecteurs-ballons.
    Mais il y a un problème pour le ballon, apport d’énergie extérieure contraire aux règles édictées par le WSSRC.
    J’avais imaginé (sans développer) un système autonome de réchauffement-refroidissement des gaz contenus par l’enveloppe du ballon (pzr différence de pression ?). N’oublions pas que l’engin doit tenir à l’arrêt.

  38. Fred de Lo dit :

    Ha ça c’est du blog ! Ca cause, ça cause. Et on en apprend des choses !
    Pour ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de fouiller le net, ces derniers jours, l’équipe de Sailrocket a un nouveau site et est de nouveau sur le pied de guerre :
    http://www.sailrocket.com/
    La nouvelle campagne d’enregistrements commence le 02/10.
    A suivre…
    Fred de Lo

  39. Fred de Lo dit :

    Nouvelle vidéo de l’Hydroptère :

    Et puis aussi un clin d’oeil :

    Fred de Lo

  40. Guy Capra dit :

    Hier (le mardi 22 septembre 2009), un petit film amateur d’un run de l’engin dans la baie de Giens :

    Et de toutes façons c’est un bateau de fillettes : je les dépasse quand je veux !
    La preuve à 0’20" de cette vidéo le même jour :

    ;o)

  41. Fred de Toulouse dit :

    records homologués à 51,36 et 48,74 noeuds

    http://www.sailspeedrecords.com/index.php?option=com_content&view=article&id=104:wssr-newsletter-no-177-hydroptere-world-records-230909&catid=2:news&Itemid=5

    (avec pas mal de précisions)

    On peut enlever le point d’interrogation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 515 followers

%d bloggers like this: