« Ptites news » 10

Démo. de Moth à Lorient

Moth 4048 rade de Lorient - photo IMCA France droits réservés

Une partie de l’équipe de l’Association française des Moths (IMCA France), avec à sa tête Nicolas Bessec, sera présente à Lorient les 10 et 11 juillet pour l’étape Lorientaise du Tour de France à la Voile. Je vous ai présenté ces « fous volants » lorsque je les avais rencontrés à Quiberon. A ne pas louper pour les Bretons, les vacanciers ou les accro. qui n’ont pas peur de faire un peu de route. Pour plus d’informations, voir document ci-dessous.

Démo de Moth Lorient TFV 2010

« Air Chair »

Bateau Léman Loisirs à Sciez propose de découvrir le Air chair. Vous avez le choix entre un petit tour de 5 à 8 minutes et un grand tour de 15 minutes…

Dingue ! Du « Air chair » remorqué derrière un aviron :  Eric Maurin et l’Aviron Club Lyon Caluire !

Pour rester dans le domaine du foil remorqué une petite vidéo : HORUE Hydrofoil

Kite

Pour les fans de kite à foil, un nouveau constructeur. C’est en français et en plus il y a un lien vers « Foilers ! », Alors là ! Incontournable !

Comme le titre l’annonce sur ce forum, « Là c’est du lourd » ! Intéressant proto de Kite à foils (voir en milieu de page) …

Divers

Lors du précédent « Ptites news » je vous présentais le livre de Ray Velinga. Je viens de le recevoir, je n’ai pas eu le temps de commencer sa lecture, mais il semble vraiment très très bien…

Est-ce grâce à ses foils qu’ IDEC vient de gagner le tour de l’ile de Wight ? C’est en tout cas un gros +, d’après Francis Joyon…

Avec un peu de retard, Syz and Co était au bol d’or (du 11 au 13 Juin 2010) avec un mat rehaussé. Il a fini 5 ème de sa classe lors de cette édition marquée par une absence de vent.

Et enfin, un projet de cata à foils Suisse (merci MegaVolts pour le rectificatif sur le pays d’origine)…

Publicités

35 Responses to « Ptites news » 10

  1. MegaVolts dit :

    Toujours aussi croquante ces petites news, par contre un petit rectificatif à propos du projet HyRaii, qui n’est pas allemand, mais développé par des étudiants de l’ETHZ, l’Ecole Polytechnique de Zurich, et donc en Suisse).

  2. Bonjour MegaVolts*,
    Merci pour ce rectificatif, tu as raison, et cela démontre que je ne suis pas allé au bout des choses.
    Bon je vais au coin pour le reste de la journée.
    * tes parents ont eu une drôle d’idée de t’appeler MegaVolts…

  3. Guy Capra dit :

    Alors là j’ai une question à propos du wake-foil tracté par le 8 d’avirons : faut-il réellement un hydrofoil pour cet exploit ?
    Ne serait-il pas finalement plus facile au avirons de tracter un wakeboarder sans hydrofoil ?

    Même remarque pour le kitesurf avec hydrofoil : ce serait pour pouvoir kitesurfer par petit temps à en croire beaucoup de vendeurs… Mais n’est-il pas plus aisé de faire planer la large surface de board que celle plus petite de son foil ?

    À noter que pour démarrer l’hydrofoil, le planing se fait en premier sur la board… Donc l’argument qui dit qu’on aurait besoin d’un foil pour planer par petit vent me paraît erroné, vu qu’on démarre au planing d’abord sur la board, avant que le foil ne puisse soulever l’ensemble. (sinon autant supprimer la board, non ?)

    Alors ne vaut-il pas mieux parler des vrais avantages des foils plutôt que de mettre en avant toujours icelui qui me paraît très discutable ?

    Vos avis et autres savoirs contradictoires seront les bienvenus !

  4. Fred de Lo dit :

    Et bien franchement, moi je dis : « pourquoi n’ais-je pas posé les mêmes questions que Guy ? »
    Je partage son analyse : attention à ne pas vouloir mettre le foil à toutes les sauces !
    Maintenant, je pense que le tri se fera naturellement entre vrais et fausses « bonnes idées ».
    Bien que, même si je ne suis pas un pro. de la PAV, je me demande s’il n’y a pas eu dans ce domaine des développements qui se sont vendus et qui se basaient exclusivement sur des aspects marketing…
    Au fait, pourquoi je n’ai pas posé ces bonnes questions en plaçant ce petit article ? Voila mon excuse pipeau : je ne fais que présenter les news, je laisse les lecteurs de Foilers, qui nous le savons sont vraiment des personnes exceptionnelles, échanger, donner leurs avis… 😉
    Fred

  5. xavierlabaume dit :

    mon avis : pourquoi le foil pour le kite est genial en light wind?

    2 faits :
    1)-le rendement (portance/trainee) du planing est evalue entre 3 et 7
    -celui d’un foil a basse vitesse doit etre de pluieurs dizaines (entre 10 et 60, mettons 20)
    -un bateau a tres faible vitesse a un excellent redement tant qu’il est en dessous de sa vitesse limite de coque (ca tend meme vers l’infini a vitesse nulle).

    2)un kite qui traverse la fenetre est capable de generer un pic de puissance (3 a 5 fois la puissance normale).

    ainsi, le probleme n’est pas de soulever ses fesses de l’eau ou de partir au planing. un bon downloop a travers toute la fenetre et on se fait arracher comme il faut.
    le probleme est plus d’avoir suffisament de finesse pour pouvoir naviguer avec l’aile en bord de fenetre, et ainsi pouvoir remonter au vent.
    le foil est donc un bon outil pour du vent faible (5-10nds).
    pour des vents tres faibles, meme a 3x la vitesse du vent on sera tres lent. pour une planche de 4m, la vlim est d’environ 4.8nds, donc s’il y a 2nds de vent (et qu’on a un kite gonfle a l’helium!), la planche archimedienne devrait reprendre le dessus. ca c’est pour la tendance SUP ou longboard.

    il serait plus facile pour l’aviron de tirer un SUP a faible vitesse. il lui est surement plus facile de tirer un foil plutot qu’une planche au planing a moyenne vitesse. a haute vitesse, le planing devrait reprendre l’avantage, mais l’aviron montre ses limites avant!

  6. Guy Capra dit :

    Intéressant, Xavier. Cependant il me reste des points obscurs : comment évaluer le « rendement du planing » ?
    Comment obtenir la valeur de portance ? Et celle de la trainée ?
    Oui, avec les données que tu cites on comprendrait l’intérêt du foil sur un kite, et même une PAV, au niveau d’une certaine plage de vents faibles, mais uniquement en partant du principe qu’elles ne seraient pas erronées. Je continue à douter de la meilleure portance d’un foil par rapport à une surface plane environ 10 fois supérieure à celle du foil en question. Je ne parle pas de son pouvoir antidérive, mais bel et bien de sa portance.
    En outre je ne parlais pas du démarrage en tant que tel, mais pour appuyer ma remarque sur une portance que je crois supérieure d’une board par rapport à un foil dans le cas de la traction par le 8 d’avirons de la vidéo. Là on ne parle plus de fenêtre de puissance du kite pour décoler…
    Alors, portance d’un hydrofoil supérieure à celle d’une board pour un kitesurf :
    info ou intox ?

  7. xavierlabaume dit :

    en fait, le foil n’est pas « au planing ». le planing, c’est quand un truc realtivement plat, compresse un coin d’eau sous lui en se deplacant, et glisse dessus.
    alors que le foil, il developpe sa portance grace a bernouilli (le fluide a l’extrados accelere et provoque une depression).
    la planche sur un kitefoil sert a poser ses panards, et son nose releve sert a corriger un debut d’enfournement.

    pour les rendements du planing, je les sors de memoire, je sais pu ou je les avais vus…

  8. xavierlabaume dit :

    pour evaluer le rendement, bah tu pose une masse sur une surface planante (un skim) et tu le traine, avec un dynamometre sur la corde, et un indicateur de vitesse.
    rendement=poids (en daN)/force corde (daN).

    la portance d’un foil ne sera pas superieure a celle d’une board. la portance sera egale au poids du rider (au facteur dynamique pres).
    par contre, la trainee du foil, dans une certaine plage de vitesse, sera inferieure a celle de la board.

  9. Guy Capra dit :

    Je me doutais bien qu’il y aurait du Bernouli là-dessous 😉 mais si on considère ton argument de la traînée du foil qui serait inférieure à celle de la board, pourquoi donc les kites à foils seraient-ils moins performants au portant et au largue que leur copains sans foils ?
    Dans le petit vent le kite à foil est plus performant au prés : je suppose donc que cette observation empirique – celle qui a fait les beau jour de l’aviation – nous montre que c’est l’effet antidérive de la jambe du foil et du foil lui-même en contre de la dérive qui sont les causes de ces performances supérieures, et non pas ni l’effet Bernouli, ni toute traînée de je ne sais quel port d’Amsterdam ou d’ailleurs 😉
    D’autre part au planing il n’y a plus d’effet de la vague de carène, et pratiquement plus de traînée dans l’eau vu que la board est posée sur l’interface entre les deux fluides.
    J’aimerais bien trouver un moyen de calculer les traînées, portances, rendement de planing etc. dans des formules théoriques.
    Mais pour en revenir à ton évaluation et sans compliquer les choses : prend une board et va dans l’eau où tu as pieds. Tourne sur toi-même en tenant la board pour un court planing et ressens sa traînée. Maintenant fait de même avec un foil immergé, tourne sur toi-même et ressens l’effort qu’il te faut faire pour lui faire percer le fluide liquide… Lequel des deux engins te fait forcer le moins ?

  10. Salut Guy,

    « J’aimerais bien trouver un moyen de calculer les trainées, portances, rendement de planing etc. dans des formules théoriques. »

    Tu peux comparer les deux documents suivants du NACA :

    http://naca.central.cranfield.ac.uk/reports/1955/naca-report-1232.pdf

    http://naca.central.cranfield.ac.uk/reports/1958/naca-report-1355.pdf

    Je sais, c’est vieux, c’est en anglais et surtout ça utilise des unités exotico-américaine. Néanmoins,ça a le mérite d’exister et je pense que ça peut donner une bonne idée de départ.

    « D’autre par au planing il n’y a plus d’effet de la vague de carène, et pratiquement plus de trainée dans l’eau vu que la board est posée sur l’interface entre les deux fluides. »

    Si je peux me permettre deux réactions :

    – Même si au planing on a l’impression que « ça » glisse sans résistance, il y a bel et bien une traînée (et une belle ! 😉 ) pas du tout négligeable. C’est tout à fait logique dans la mesure où la portance (poids de l’engin et du bonhomme) est d’origine dynamique et donc génère de la traînée.

    – Il est toujours possible de réaliser un foil bien pourri dont les caractéristiques seront très nettement moins bonnes que celles de la surface planante correspondante. Je pense que ça arrive plus souvent que l’on croit et malheureusement j’en suis un exemple vivant 🙂

    à plus,

    GG

  11. Guy Capra dit :

    J’ai de nouveaux arguments qui vont à l’encontre de ce que je notais moi-même… Mais ça commence à devenir compliqué en commentaires.
    Pour continuer la discussion j’ai créé un forum :
    http://groups.google.com/group/foils/browse_frm/thread/934f2794815ccc1e?hl=fr
    (je suggère d’ailleurs d’utiliser ce forum http://groups.google.com/group/foils/ pour continuer toutes les discussion entamées en commentaires sur Foilers!, qu’en pensez-vous ?)

  12. xavierlabaume dit :

    hehe faut que tu devienne auteur! (ca permet même d’editer les commentaires des autres).

    pourquoi ca marche moins bien au portant/largue?
    amha, vers 20nds, le foil developpe trop de portance. le rider peut diminuer l’incidence donc la portance, mais a haute vitesse l’incidence est deja tres faible et le reglage devient trop fin. le foil plafonne alors a 20nds.
    a partir de 10-15nds de vent, une board de race depassera les 20nds au largue. le foil plafonne et montre alors ses limites.

    au planing, la board n’est pas « posee », elle a un leger angle par rapport a l’horizontale et comprime un coin d’eau entre elle et la surface. http://www.finot.com/ecrits/ecritgroupe/planing/planing.htm.

    j’ai cherche hier soir, je retrouve plus de page interessante sur le planing! help!

    pour que l’experience que tu propose soit representative : prend une board et mets 70kg dessus, fais la tourner au planing.
    prend un foil avec 70kg dessus, fais le tourner dejauge.
    bon ok 70kg ca va etre impossible au alors on a un nouveau Rambo. fais ca avec 20kg deja!

  13. alomphega dit :

    En fait je suis déjà « auteur » (Alomphega c’est moi c-à-d Guy Capra 😉 ) depuis un bout de temps, mais je ne m’en rappelais plus :-/
    Quoi qu’il en soit, pas pratique de discuter en commentaires…
    Alors si vous le voulez bien RdV sur
    http://groups.google.com/group/foils/browse_frm/thread/934f2794815ccc1e?hl=fr

  14. xavierlabaume dit :

    rah j’ai pas de compte grogueule.
    je te reponds rapidement ici.

    tu te focalise trop sur la « portance » superieure ou inferieure des foils.
    une fois en vol, la portance est egale au poids du truc a soulever.
    transitoirement, lors d’une acceleration verticale, la portance peut etre legerement superieure au poids (F=M.g+a) avec F la portance, M la masse, g la cste de graviation, a l’acceleration verticale), mais en vol etabli, la portance est egale au poids.

    quand tu parle de portance superieure ou unferieure, tu veux peut etre comparer les charges ailaires (portance/surface). comparer les charges ailaires n’apporte pas grand chose pour ce debat là.

    non, le truc a comparer selon moi, c’est la trainee pour une portance donnee, a une vitesse donnee.
    et pour mettons 70 kg, une plage de vitesse 5-20nds, je pense que le foil a une trainee inferieure.
    si tu rajoute du gros clapot, auquel le foil est insensible, mais qui va faire chuter le rendement de la coque planante, le foil s’en tire encore mieux.

  15. Whaou, j’ai bien fait d’être à une soirée couci couça intéressante hier soir ! Ca fuse chez les malades de la portance.
    Ca me fait penser a un article que j’ai préparé et qui pourrait s’appeler : C’est grave docteur ?
    Tout ceci est fort intéressant. Mon faible bagage technique comparé à celui de certains (une sacoche par rapport à certaines malles qui se promènes sur ce blog, n’est ce pas Xavier !), ce bagage m’empêche de m’immiscer dans cette discussion sous peine de perdre la face ! Et je veux bien passer pour un couillon, mais pas trop tout de même !
    Bref, j’interviens pour expliquer pourquoi j’ai noté : « attention à ne pas vouloir mettre le foil à toutes les sauces » (3 juillet 11h56, 4ème message). J’ai eu dernièrement une discussion fort intéressante avec un jeune étudiant en design qui souhaitait savoir s’il y avait un intérêt à mettre des foils sur un engin qui naviguerait une grande partie dans les vagues au bord de la plage. Ma réponse était non, (cela n’engage que moi). Je ne peux pas en dire plus ce sur projet, mais cela montre bien qu’avec tous les articles que l’on peut trouver sur les foils (il a un blog de nullos, « Foilers » je crois, ou les auteurs racontent des conneries), je vois poindre des projets de caddies de supermarché avec des foils (pour ceux du bord de mer)…
    Fred

    PS, Guy : puisque tu es auteurs sur le blog, tu peux en te connectant, retourner sur ton message et le modifier !

  16. alomphega dit :

    @Gérard : merci pour ces documents qui semblent effectivement très intéressants ! Je vais prendre le temps de les étudier…

    @Fred : Vive ton « faible bagage technique » (petit provocateur, tu nous enterres tous si tu veux vas ! 😉 ) car il est et doit rester le garant d’une approche simple et directe des phénomènes physiques, gage de l’intérêt de Foilers!
    Sinon ok, les fautes c’est corrigé (ça fait toujours un message rectificatif de moins pour clarifier un peu les commentaires)

    @Xavier : merci pour l’équation. L’aurai-je bien comprise si je reprends ->
    F = M.g + a
    avec F la portance, M la masse, g la constante de gravitation – soit 9,81 – et a l’accélération verticale
    (mais je n’en vois pas l’utilité pratique en fait)

    Je crois avoir bien compris ta dernière explication. Une précision : si je parlais en termes de « portance supérieure ou inférieure » je pensais effectivement à la charge alaire en employant des mots un peu plus simples. Et oui, la charge alaire est importante dans le débat, puisque c’est d’elle dont je me préoccupais pour le fameux démarrage tracté par les avirons…
    Une fois le démarrage et/ou décollage fait et la sustentation (par planing ou foil) assurée, là je suis d’accord on parle ensuite de traînée pour avoir une idée du meilleur rendement des solutions proposées.
    Mais pour le départ au planing ou le décollage, c’est bien le rendement de sustentation (et donc la charge alaire) qu’il faut considérer. Mais la « charge alaire » n’est qu’une donnée d’état d’équilibre dynamique mesurée une fois la portance assurée, c’est pourquoi je continue à préférer l’idée de « puissance de portance supérieure ou inférieure » qui somme toute dit bien ce qu’elle veut dire.

    Je ne pensais pas qu’il fallait un compte Google pour s’abonner un forum|groupe Google, si ?

    Bon, alors pour rassembler la discussion je recopie ici ce que j’y publiais :

    Donc pour essayer d’approfondir (même si on reste en surface ou à qqs
    cm en dessous 😉 ) une remarque que je fais de façon contradictoire à
    ce que je notais moi-même précédemment et qui tendrait à donner raison
    aux dires de Xavier :
    si on observe les gros navires à grande vitesse sur hydrofoils, on
    constate qu’on n’arrive pas à faire planer ces carènes (qui sont donc
    obligatoirement des carènes à déplacement) mais par contre on arrive à
    les faire décoller sur foils. L’effet des foils réduisant la surface
    mouillée, on obtient donc moins de traînée et une plus grande vitesse
    possible pour une puissance de moteur donnée. On ne sait pas obtenir
    ce même effet de réduction de surface à déplacer en faisant partir ces
    gros navires au planing, car on ne sait pas développer assez de
    puissance de propulsion.
    Donc ce phénomène voudrait montrer que la portance des foils est bel
    et bien supérieure à celle du planing. (sinon pourquoi s’embêter avec
    des foils ?)

    Vos remarques et informations – voire explications et vulgarisations –
    sont là encore et comme toujours les bienvenues !

    Nauticalement,
    Guy

  17. xavierlabaume dit :

    bah voila, je pense que l’on est d’accord.

    il faut surement plus de puissance pour le waterstart en foil qu’en board.
    une fois cette courte phase finie, il faut moins de puissance pour naviguer en foil qu’en board classique.
    la preuve, les tailles d’aile utilisees en foil et en board (2 a 4m² de moins).

    les boost de puissance sont faciles à obtenir en kite.

    par contre, j’ai vu passer sur foilers il y a pas longtemps un SUP a foil, je serai curieux de son comportement au take off sur une vague…

  18. Bon, alors la bonne nouvelle c’est qu’on arrive au moins à avaliser le problème, sinon sa solution 😉

    Finalement, ça serait pas mal de rêver à des « Foils-kit » pour équiper tous les petits bateaux à la demande, non ? Je dis ça pour rire mais pas que… O:o)

    À+/lo et au delà dans l’eau de là,
    Guy

  19. Fred de Lo dit :

    Guy,
    Tu sais qu’aux états unis, des kits de foils étaient à vendre il y a plus de 40 ans ! Harken avait aussi, je pense il y a 30 ans, un projet de kit pour PAV !!
    Autre point, tu dois être doublement heureux : tu peux modifier tes messages et tu ne traînes plus un drole de dessin pour te représenter mais une photo …
    Fred

  20. Allez, une dernière petite vdo-news pour la route :

    À+/lo et au delà dans l’eau de là,
    Guy

  21. @ Xavier : à propos de ton questionnement sur le SUP à foil, Bruno André dit sur Facebook : « Au take off ça s’écarte assez bien devant pour le moment… ça fait assez char de Gladiator avec les lames tranchantes ;-))))
    Mais si ce n’est pas clair devant, je ne pars pas, pas de risque à prendre! »
    La vidéo ici :

    Il faut quand même de sacrés bons appuis visiblement…

  22. gurval dit :

    Mortel !!! mortel de mortel de mortel!! Je pense qu’il vient mettre au point quelque chose de très prometteur surtout s’il arrive à le mixer avec ce genre d’engin( http://www.youtube.com/watch?v=T9xvXU7Ys40 ). J’imagine le jouet ultime pour aller glisser sur une onde au large…

  23. Je ne pense pas qu’il aille dans cette direction, mais moi par contre… À suivre ! 😉

  24. xavierlabaume dit :

    je reposte ici une partie de ce que j’avais mis dans les news 9 :

    http://www.break.com/usercontent/2009/6/tow-in-foil-surfing-new-design-for-riding-swell-745291.html , du surf en foil sur houle.
    le foil est indispensabe dans cette application pour :
    -avoir suffisament peu de trainee pour surfer sur de la houle molassonne
    -ne pas être dérangé par le clapot

  25. gurval dit :

    Avec les pattes écartées à ce point je crois que j’ai reconnu le rider 😉
    Ce que je trouve génial dans le SUP à foil ces de pouvoir ce passé de tow-in, ça ouvre une nouvelle perscpective. A quand le waveski à foil?

  26. armand dit :

    Le foil à toutes les sauces !!!! On est en train d’oublier quelque chose d’essentiel la beauté du surf ; bon question de goût !!!

  27. armand dit :

    oups entrain et non en train tuuuu !!!

    [note admin : je (xavier) publie, mais… http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2075 ]

  28. xavierlabaume dit :

    sinon, je trouve que surfer a l’infini sur de la houle non brisante, c’et magnifique. et s’il faut passer par le foil et oublier le planing qui tape dans les genoux, eh bien je ne suis pas sur que cela denature « l’esprit du surf ».

    qu’est-ce qui represente le plus le surf? etre tout seul a glisser sur son train d’ondes au large; ou etre 50 au peak, se taxer les prios et discuter de la couleur de son boardshort?

    je comprend que l’on puisse trouver que le matos prend une place trop importante, dans ce cas il y a le bodysurf. (d’ailleurs, il y en a bien un qui a du fabriquer une ceinture avec un foil! ahah)

  29. armand dit :

    Le foil pour aller beaucoup plus vite, ou pour voler au dessus de l’eau j’adhère et c’est ce que je veux découvrir sur mon futur bateau mais sur une vague, ce que j’aime c’est être au plus près de l’élément,c’est ce qui caractérise justement le surf , du bodysurf au paddle .Pouvoir sentir justement le glissement de ma planche sur l’eau quitte à sentir mes genoux godillaient ou laisser traîner ma main, avec en prime toute les courbes radicales que l’on peut faire etc. Désolé mais pour moi c’est descendre une vague et non surfer !!! Ce qui peut être aussi grisant.

  30. gurval dit :

    Biensur pour surfer y a rien de mieux qu’un surf. Une belle diagonale sur un vieux single de 9 pieds restera toujours aussi magique, et les nouveaux jouets ne remplacent pas toujours les anciens, ils apportent autre chose. Et puis y aura toujours un type pour pondre quelques de nouveaux, alliant les vieilles techniques aux plus modernes et qui marche plutôt pas mal http://www.speed-zone.fr/longuedistance/aile-autostable/
    Alors ça fais quoi d’être célèbre?

  31. riquet dit :

    Eh , ben les gars je reste sur le c… de tous vos trucs,

    le mec sur le foil avec les rameurs c’était ma pomme

    la seule chose que je peux vous dire c’est que quand tu es debout sur ton foil , c’est trop bon , pas de bruit , pas de résistance , tu as l’impression d’etre sur un nuage !!!! Le coup de l’aviron c’était juste pour voir si mes potes étaient assez costaud !!!!

    Si vous avez des trucs a essayer dans le meme style faites moi signe, je suis preneur !!!!

    Et vous prenez pas la tete , on peut meme surfer avec des troncs d’arbre !!!!!

  32. xavierlabaume dit :

    genial d’avoir le retour!
    le plus dur pour tes potes, c’etait ta sortie de l’eau nan?

    pour le surf avec troncs d’arbre, tant qu’a faire je prefere le bodysurf (ok, mon corps est pas si eloigne du tron d’arbre!). ca m’evite de faire un tour de machine a laver en compagnie d’un tronc d’arbre en cas de wipe-out 😉

  33. riquet dit :

    c’est clair que ceux qui ont le plus bossé c’était ces branleurs de rameurs !…..

    Dans le 8 il y avait quand meme du niveau !!!

    Mais bon comme c’est tous des gros bourrins il suffit de les motiver en gueulant et ca marche !!!

    Prochaine étape : ils me sortent en barefoot, il suffit que je leur donne un seau d’ampétamines et cà doit le faire !……

    • Fred de Lo dit :

      Merci de ta visite Riquet.
      Je me joins à Xavier pour te dire que c’est vraiment très sympa d’avoir ce retour d’information.
      Merci de nous tenir au courant de tes prochains projets…!
      Fred

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :