Lever de rideau sur l’Hydroptère.ch

Parti sous d’autres latitudes*, j’ai hélas raté le baptême de l’Hydroptère.ch hier, ce qui fait que je n’ai pas grand chose de plus à vous mettre sous la dent que des extraits du Communique de Presse et la même photo que partout de la nouvelle bête volante du Léman (pour autant qu’il y ait du vent…)

Le bateau suspendu dans les airs - photo (c) Gilles Martin-Raget

Selon Alain Thébault:

Bateau laboratoire destiné à concevoir l’Hydroptère maxi, ce catamaran va nous permettre de tester une nouvelle géométrie et notamment la formule bi- safran. L’objectif de ce premier voilier hybride : la polyvalence. Naviguer quasiment aussi vite que les voiliers classiques en mode archimédien, et avec une vitesse bien plus élevée en vol. D’abord sur le lac Léman puis en Méditerranée et à l’étranger,l’Hydroptère.ch devrait fournir des réponses à des problématiques précises en termes de dynamique du vol et sera un nouvel ambassadeur avec un petit supplément d’âme lié à sa genèse transfrontalière.

En gros, les foils seront relevables par petit temps (trop) fréquent sur le Léman. Seules autres infos techniques dans les 4 pages du communiqué de presse :

Voilier de 35 pieds (10,85 mètres de long et 10,40 mètres de large) avec coqueron central structurel, il est notamment équipé d’ensembles arrière relevables, d’un système de réglage des foils très pointu et de carènes planantes mobiles. Tout comme l’Hydroptère de 60 pieds, l’Hydroptère.ch sera doté d’un système de mesures embarqué ultra sophistiqué.
L’équipe de l’Hydroptère.ch va s’atteler aux essais statiques et étalonnages de la plateforme avant de se concentrer sur l’armement du voilier.
Heureux et émus de voir le fruit de trois années d’étude, de conception et de fabrication prendre forme, impatients de récolter les premiers résultats mais conscients des mises au point à effectuer sur un tel prototype, Alain Thébault et son équipage tireront leurs premiers bords sur le Léman début octobre.
Cette fois j’y serai, promis. Et peut-être même avant si j’arrive à m’approcher du « système de réglage des foils très pointu » et des « carènes planantes mobiles » …
Note* : j’ai une bonne excuse, j’étais entre autres ici. Vu des lions de mer, des dauphins et des pélicans, mais pas de SailRocket, l’équipe étant rentrée en Angleterre préparer la version 2

26 commentaires pour Lever de rideau sur l’Hydroptère.ch

  1. Bonjour et merci cher Dr
    Quand j’ai regardé cette image pour la première fois (site Course au large), j’ai eu l’impression que le système de rétraction des foils était basé sur un coulissement vers le haut des embases. Je pensais à cette solution par ce que, sur la photo au dessus des foils, il semble y avoir deux glissières. Mais j’ai maintenant de forts doutes et il se pourrait, en fin de compte, que ce soit une articulation en tête de foil ! Si c’est cela, je n’ose imaginer les efforts encaissés par cette pièces, déjà qu’il n’y a pas de jambe de force (un plus d’un point de vu hydro). Si le foil pivote « seulement » vers le haut, alors le foil sous le vent (et peut être aussi au vent) risque de traîner de l’eau… Les étraves semblent en effet mobiles…
    Bon, voilà de quoi causer pendant les prochains mois.
    Cher Dr, merci de penser à nous et de dorénavant camper sur le bord du lac !
    Fred

  2. Encore moi !
    Sur une nouvelle photo, un des foils est relevé. C’est bien un axe en tête de foil. Celui-ci étant sûrement pas au ras de la « peau » du flotteur, lorsque le foil pivote il est n’est pas au ras de l’eau…

    Il semble qu’il y ait bien un panneau coulissant au dessus de l’axe du foil…
    Fred

    • Dr. Goulu dit :

      ah oui, photo intéressante! et les « carènes planantes mobiles », ce serait ce « redan amovible » à l’avant des flotteurs, on le sort pour aider au décollage, ou on le rentre en archimédien ? Si c’est ça, c’est nouveau et ambitieux !

  3. xavierlabaume dit :

    merci pour ces news et les photos en exclu a suivre😉

    les bras font assez brut. ca leur permettra de communiquer dans quelques mois sur l’ajout de carenages!

  4. Vivement la suite est les premières sorties sur l’eau !

  5. Salut,
    Le scoop de ce matin concernant la prochaine coupe de l’America et les ailes rigides me fait penser au .ch

    Savez-vous si il aura une aile ou des voiles comme l’hydroptère actuel ?

  6. Salut Thomas,
    J’ai lu que ce serait des ailes !!!
    C’était dans Le Télégramme de Samedi et cela faisait référence à un article dans Voiles et Voiliers.
    Mais je n’ai rien retrouvé sur le sujet…
    Par contre, en ce moment, il y a une belle compet avec des ailes, la Little A C
    Fred de Lo

  7. Fred dit :

    Hello,
    Il y a des photos supplémentaires sur la page « Images » de l’Hydroptère : http://www.hydroptere.com/galerie-photos-hydroptere.html#centre
    Fred de Lo

  8. Delavenna Camille dit :

    Bonjour,
    Je m’appelle Delavenna Camille et je suis en 2eme année de classe preparatoire a Chambery. Je travaille sur un projet personnel, sur les differents profil de foils ayant un rapport avec l’hydroptere. Pourriez vous me donner quelques indication sur les differents profils, la superficie des foils??? Merci

    • Bonjour Camille,
      Je souhaite avoir tort, mais je ne pense pas que tu puisses facilement obtenir ce type d’informations. Cela me semble déjà difficile auprès de l’équipe de l’Hydroptère, qui doit jalousement conserver ce type de données qui sont au coeur du développement de cet engin. Les lecteurs ou auteurs de Foilers, même s’ils sont pour beaucoup des passionnés, n’auront au maximum que des bribes d’info. incomplètes ou obsolètes. De mémoire d’auteur sur Foilers, je ne me souviens pas qu’un des intervenants ait un jour cité le profil utilisé sur une des versions de l’Hydroptère ou sa surface ! Je suis aussi un grand dévoreur d’articles et bouquins sur le sujet, et je n’ai pas trouvé ce type d’info. Si ton projet est réalisé dans le cadre d’un TIPE, je te conseil, si c’est encore possible, d’essayer de trouver un autre sujet relatif aux foils. En cas de besoin, tu es de toute façon la bienvenue sur Foilers. Et ce serait avec plaisir que j’apprendrai que tu as trouvé ce type de données…
      Fred de Lo

  9. Delavenna Camille dit :

    Bonjour,
    Merci de m’avoir repondu. en fait je fait juste une simple description des differents type de foils (en T ou en V) et après je travaille surtout sur la cavitation, et c’est pour ça que j’aimerais avoir quelques details genre le poids du bateau et après je me debrouille mon tipe est deja bien avancé.

  10. Bonjour Camille

    « c’est pour ça que j’aimerais avoir quelques details genre le poids du bateau »

    Il y en tout de même quelques infos « officielles » sur le site de l’Hydroptère. Par exemple ici :

    http://www.hydroptere.com/default.php?page=49&sspage=84#centre

    Bon courage,

    GG

  11. Delavenna Camille dit :

    Re!
    oui pas de souci quand ce sera fini je mettrais un lien mais avant tout il faut que je trouve combien pese l’hydroptere pour mes calculs.

  12. cocas10 dit :

    Bonjour,

    Je me suis lancé dans la réalisation d’une maquette navigable au 10ème de l’hydroptère (quelle idée me diriez-vous !) et j’avoue que vos nombreuses photos inédites de la bête m’ont bien aidé pour retrouver certaines formes : Merci !
    Je commence maintenant à étudier les foils et j’aimerais savoir si vous avez quelques conseils pour m’aider. Je ne pense pas que les problèmes de cavitation me concernent donc si vous avez une idée de profil qui ressemble au réel et qui fonctionne, je suis preneur !
    Je ne sais pas si ça vous intéresse mais je veux bien aussi vous tenir au courant de l’évolution et des (nombreux) problèmes que je risque de rencontrer🙂 !
    Encore merci pour ce très bon blog !

    • Dr. Goulu dit :

      Non non, c’est une excellente idée ! La preuve : vous n’êtes pas le premier à l’avoir😉

      Au 1/10, ce sera un gros modèle réduit, faites attention au poids ! Pour être à l’échelle, votre maquette devrait faire 4.7 Tonnes / 10^3, soit 4.7 kilos seulement ! Heureusement c’est là que le modélisme aide : la surface des foils à l’échelle 1/10 n’est que de 1/100ème de l’original, donc les pressions et contraintes seront grosso-modo réduites d’un facteur 10.

      Pour les foils, il faudrait avoir une idée de la vitesse à laquelle l’engin est supposé voler, mais vous trouverez certainement des infos utiles en suivant les liens depuis https://foils.wordpress.com/category/rc/

      Et tenez-nous au courant !

    • Bonjour Cocas,

      Bienvenue sur ce blog.
      Bien sûr, ça m’intéresse. Et je pense que je ne suis pas le seul😉

      En ce qui concerne le profil des foils, tu pourrais peut-être utiliser un Clark Y que tous les modélistes aéro connaissent bien et qui est (assez)facile à réaliser.
      En raison de la faible dimension de la corde et de la faible vitesse ( donc faible nombre de Reynolds) je pense qu’il faudra que tu surdimensiones un peu les foils par rapport à l’original.

      Bon courage et à bientôt,

      GG

      P.S. Au fait, serait-il indiscret de te demander dans quel coin tu résides ?

    • cocas10 dit :

      Bonjour !

      Sympa vos réponses !
      La maquette est effectivement assez grande : 1,9*2,4*3m environ ! De quoi se faire plaisir🙂 !
      En fait la coque centrale, les flotteurs et le bras de liaison sont bien avancés. Je pensais faire plusieurs essais pour les foils donc merci pour vos idées…
      Par contre il me semble que le poids du bateau réel est plutôt de 7,5 tonnes (6,5 en configuration « vitesse ») donc je visais 7/8 kg. Cela vous paraît irréaliste ?
      D’un point de vue des vitesses, le vrai décolle à 18km/h je crois donc ça serait bien que la maquette décolle à 5/6 km/h et je vise une vitesse de « croisière » d’un peu moins de 20 km/h !
      Je sors d’école d’ingé donc j’ai des notions de base en hydrodynamique (mais bon c’est pas ma spécialité alors… :-)) mais je vois pas comment on fait concrètement pour sur-dimensionner un foils (on fait ça à l’échelle, on favorise une dimension… ?). Je suis donc ouvert à toutes vos suggestions !
      Encore merci !

      @ GG : J’habite dans les Yvelines (enfin ça va changer d’ici 6 mois !), Pourquoi ?

      • Salut Cocas10,
        Avec le Dr Goulu, je suis un des auteurs sur Foilers. Je confirme, ton travail nous intéresse. Soit pour éditer, un voir plusieurs articles sur ton travail, soit pour informer nos lecteurs lors des articles « Ptites News ». Bref, nous pouvons en parler « hors blog » (je t’envoie un mail)…
        Pour ton info, je suis un grand collectionneur de documents sur les hydrofoils, je dispose de pas mal d’articles et images dont les plans d’une maquette de l’Hydroptère (pas le ch) qui est paru dans « MRB ». Si cela t’intéresse…
        Par contre, pour avoir fait un peu de modélisme, je te conseil de bien suivre les conseils du Dr Goulu et de viser un poids de 4.7 kg (c’est possible, j’ai fait une maquette, pas très belle, de 2.25 x 2 x 2.3 = 3 kg).
        A bientôt
        Fred

      • Dr. Goulu dit :

        J’ai un peu honte avec mes 4.7 tonnes pompées de la Wikipédia alors que j’avais mentionné 6.5 quelques lignes plus haut:-/ Disons que pour la maquette on est pas à quelques grammes près, mais le plus léger sera le mieux (toujours plus facile d’ajouter du lest que d’en enlever..)

        18 km/h c’est 5 m/s, et la « longueur caractéristique » de tes foils porteurs (donc leur largeur) va être de 10 cm environ, ce qui te donne un Reynolds d’environ 500000 environ à plein pot, le tiers au décollage.

        Yapluka trouver ton bonheur dans

        http://www.ae.illinois.edu/m-selig/ads/coord_database.html😉

        (j’avais trouvé un site de sélection de foils par le nombre de Reynolds, mais je le trouve plus…)

        Un problème à ne pas négliger est celui de la stabilité de l’engin, donc du foil arrière…

  13. Bonjour Cocas,

    « @ GG : J’habite dans les Yvelines (enfin ça va changer d’ici 6 mois !), Pourquoi ? »

    Si tu habitais dans la région bordelaise, je t’aurais demandé si tu voulais bien que l’on se rencontre. Mais les Yvelines …🙂

    A part ça, je me permets de te rappeler le lien déjà mentionné par le Dr Goulu :

    http://amn.minifoiler.pagesperso-orange.fr/id32.htm

    Tu peux contacter l’équipe . Yves Potin est un passionné qui te répondra certainement.
    Leur engin a, je crois, atteint les 20 noeuds

    Bon courage et à plus,

    GG

  14. EngOS dit :

    Bonjour,
    Quelques photos de plus près des coques à redan et des foils prises lors de la mise à l’eau le mois dernier : http://www.flickr.com/photos/engos/sets/72157625479141066/with/5211504687/

  15. EngOS dit :

    Pour Camille, concernant le poids des maquettes, les classe 2M (catégorie de multicoque radiocomandé de 2m de long) font en général un peu moins de 5kg et il en existe plusieurs versions sur foils, va faire un tour sur le site http://www.multis2m.fr/ ils pourront te donner plins de renseignements.
    Concernant le poids de l’hydroptère (pas le .ch dont on parle ici, mais bien le trimaran) il environ 6 tonnes à vide lors de son lancement en 1993 (version TH1X) (il faut ajouter à cela les 2 tonnes de lest en eau de mer embarqué dans le flotteur au vent) la version TH2X en 1998 gagne environ 500kg et en 2001 la version TH3X passe à 5 tonnes (toujours à vide) et l’envergure gagne 2m pour attendre 24m.
    Entre 2002 et 2004 l’hydroptère est de nouveau remodifié (foils, flotteurs et poutres suite à une casse) il gagne encore 400kg sur la balance…
    Dur à ce jour de connaître son poids exact…
    L’hydroptère.ch pesait quand à lui un peu moins de 1600kg lors de sa mise à l’eau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :