Walkyrie

J’ai découvert sur Internet ce « mignon » petit projet d’engin à hydrofoils réalisé avec les moyens du bord. Bien entendu, un engin de ce type ne battra aucun record de vitesse. Mais il me rappelle mon canot ! Un machin fait de bric et de broc dont la principale vacation est d’apprendre, de construire, de naviguer et si possible voler. Et c’est déjà pas mal !

Construction

Mais revenons à Walkyrie. Cory Lunn, le concepteur et constructeur de ce projet, travail sur ce bateau dans un endroit pas trop désagréable, puisque Cory habite aux Ilse Vierges ! Cory n’est pas à son coup d’essai. C’est un inventeur, touche à tout, qui a déjà conçu un foil perso pour Air Chair (ici aussi en vidéo) !

Cory - photo via blog de Cory Lunn

Cory n’a pas développé Walkyrie pour atteindre des vitesses très élevées. Son principal but est de permettre à deux équipiers de s’amuser confortablement au-dessus des vagues dans les eaux agitées des Caraïbes.

Walkyrie avec ses flotteurs latéraux – photo via blog de Cory Lunn

Ce bateau n’est pas sans rappeler plusieurs engins réalisés par Maurice Gahagnon, dont le dernier, que vous avez eu l’occasion d’admirer dans les Ptites News (N°8, N°11, N°14). Comme le dernier bateau de Maurice, mais avant lui différentes versions de Loisirs 3000 ou de Loisirs Nautic, Walkyrie utilise l’architecture canard. Le foil avant est remplacé par un flotteur qui doit supporter 20% de la masse de l’engin et de son équipage. Le foil arrière, équipé de volets, doit assurer les 80 % de portance restante. Le flotteur est une planche de surf modifiée. D’après Cory, elle doit permettre de suivre plus facilement l’état de la mer, en tout cas, mieux qu’un foil piloté par un trainard qui ne régulerait l’incidence qu’après le passage d’une vague.

Pour le gréement Cory pensait, dans un premier temps, utiliser celui d’un vieux Hobie 14. Mais suite à ses premiers essais remorqués, il a décidé d’opter pour une technique très utilisée dans les caraïbes : un bambou ! D’après Cory, c’est résistant, léger, bon marché. Le mât sera étayé par deux haubans et un étais. Il y aura un petit foc et une grand-voile de grande surface. Cory estime qu’avec un équipage de 300-400lb, il aura besoin d’environ 12 nœuds de vent pour décoller.

Le pilotage en direction est réalisé par un palonnier qui dirige la partie avant du bateau. La régulation des foils se fait, « comme dans un avion », par l’intermédiaire d’un double stick manche (un part occupant !) depuis le cockpit. En tirant le stick en arrière on augmente l’incidence. En poussant latéralement, on régule l’assiette.

Ce “contrôle actif”, va sûrement rendre le bateau instable. Cory conçoit que cela peu sembler étonnant, mais il fait le parallèle avec le pilotage d’une Bicyclette : « une fois que vous savez en faire, le pilotage devient intuitif ». Il pense que c’est la clé de la navigation avec ce type de bateau dans les vagues…

Essais

Plusieurs essais sans gréement (bateau remorqué) ont été réalisés avec une ou deux personnes à bord et avec ou sans les petits flotteurs latéraux.

Walkyrie essai de flotteur avant et avec deux personnes – photo via blog de Cory Lunn

Cory met régulièrement à jour une petite vidéo qui reprend les différentes étapes de son projet, construction et essais.

Je ne sais pas si le pilotage des foils en manuel est viable. J’avançai même le contraire dans l’article sur le V39 Albatross. Mais je précisais aussi que ce pilotage ne me paraissait pas fiable aux vitesses visées (haute). A basse vitesse, c’est autre chose… En 1979, Daniel Charles a dessiné et réalisé avec son frère, un très beau petit (voir mini) bateau, dont le pilotage était lui aussi entièrement manuel (assiette longitudinale et latérale). L’architecture de ce projet était en avance sur son temps, mais les matériaux de l’époque ne permettaient pas d’obtenir des foils suffisamment solides. Le projet a donc été temporairement « cryogénisé » en espérant des jours meilleurs. Jours qui, je l’espère, se rapprochent de nous (ou inversement, nous d’eux, que ceux qui comprennent lèvent la main !). J’espère que le projet de Cory démontrera qu’un pilotage manuel à basse et moyenne vitesse (voir haute !) est viable…

Pour plus d’informations et pour suivre l’évolution de ce projet, je vous conseille le Blog de Cory.

Remerciements

Cory Lunn

5 commentaires pour Walkyrie

  1. xavierlabaume dit :

    decouvert via les forum de boatdesign.net peut etre?

    projet tres sympa, je me demande juste comment l’engin va reagir vis a vis du roulis…il m’a l’air assez etroit, et de demander une sacree puissance (car pas mal de trainee), le tout sans que les equipiers puissent se deporter… pour ces raisons, je lui grefferai bien un kite moi a ce bateau. comme d’habitude quoi.

    • Bonjour Xavier,
      Je ne sais plus comment je l’ai découvert.
      J’ai quelques doutes sur certains éléments, mais Cory va essayer, peut être modifier…
      C’est vrai que l’option kite pourrait être sympa.
      Cela montre tout de même qu’avec de l’imagination, du CP… il y a moyen de bricoler…
      Fred

  2. gurval dit :

    Salut.
    En visitant son site j’ai eu l’impression que cory bricole son engin sur le pont de son bateau. Encore un dingo de plus, n’est ca pas fred😉

  3. Cory Lunn dit :

    Thank you Fred for posting this article about my boat. To address some questions: yes, a kite might be a possible way to propel Valkyrie, but only after my kite flying skills improve! Second, I have addressed the low speed roll issues with very large « ailerons » at the expense of a slight penalty in top end speed. Third, it is not as cramped as it looks. The cockpit dimensions are based on a Cessna aircraft. I love criticism and ideas. It all makes the boat better in the end!

  4. xavierlabaume dit :

    Congratulations again for this boat.

    It’s always awsome to have some news of the builder of the boat, especially on one so different.

    Goood luck and warm winds to you!

    —————–

    Felicitations pour ce bateau.

    C’est toujours sympa d’avoir des nouvelles du constructeur lui-même, sutout sur un projet si différent.

    Bonne chance et bon vent!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :