Ptites news 29

13 mars 2013

Enfin un nouvel article (!), voici la première « Ptites news » de 2013 !

A voile

AC 72

Daniel Charles m’a envoyé un lien sur Sail World pour voir une vidéo d’une course d’entraînement entre les NZ et Prada.

Je ne vais pas essayer de passer pour plus intelligent que je ne le suis en m’attribuant les commentaires de mon ami Daniel ! Les voici :

« …Très curieux on dirait que les foils empêchent les bateau d’enfourner : lors d’une accélération, ils enfournent et ce sont les foils qui sortent l’étrave de l’eau… »

« … Il est clair que le réglage de l’assiette verticale est aussi crucial que l’assiette longitudinale… »

Et mes commentaires : on en a rêvé, il l’on fait, des canots de 72 pieds qui volent en « groupe ». Impressionnant de dos, ces monstres qui se dandinent sur leurs foils comme de vulgaires 2M RC !

En plus des sites officiels, les news sont à suivre sur Sail word sur Catsailing  news et pourquoi pas aussi sur Sailing anarchy, Sailing news XS racing

Foils courbes

Mon ami architecte Philippe Rivière, m’a signalé le fait que dans l’article « Foils en V foils en T », l’invention des foils courbes était attribuée à Marc Lombard (voir la page foil courbe du site de M. Lombard). Il semble que des précisions doivent être apportées, même s’il ne fait aucun doute que c’est sur les bateaux du cabinet Lombard que cette configuration a démontré de manière flagrante ses avantages.

Déjà Philippe m’a fait suivre un document qui date de 1984 où John Shulttleworth parle de son projet de 40’ à foil courbes.

Mais sur Internet, j’ai trouvé des informations stipulant que Derek Kelsall aurait, au début des années 80, travaillé sur des foils courbes… J’ai donc contacté Derek qui m’a confirmé ce point, il a réalisé vers la fin des années 70, des moules de foils courbes. Il m’a aussi confirmé que John Shulttleworth à travaillé chez lui. Philippe m’a aussi confirmé l’information qui a été précisée : de 1974 à 1976. D’où la possible origine de l’utilisation de foils courbes par J Shulttleworth. Derek Kelsall a entre autre placé ce type de foils sur un engin appelé Bites and Pieces. Bateau réalisé à partir de morceaux de Tornado et testé à Brest en 1980 ainsi que sur un autre nommé Tuiga II.

Mais ce serait oublier l’inventivité de Bernard Smith qui dès 1972 proposait d’utiliser des foils courbes dans son brevet 3 631 828. Idée aussi reprise par ce « diable » de Didier Costes pour la réalisation des foils de l’Exoplane puis de ses Chiens de mer…

Bref, l’article Foils en V, foils en T mérite d’être corrigé et l’histoire des foils courbes est maintenant un peu plus claire !

Projet 40’ foils courbes  J. Shulttleworth – Multihull International june 1984

Projet 40’ foils courbes J. Shulttleworth – Multihull International june 1984

Armand

Armand Torre, qui  a présenté son concept de Bird Kite sur Foilers, a démarré la construction d’un trimaran à foils à gréement de Kite. Armand me tient régulièrement au courant de l’avancée de ses travaux, voici une première photo, à suivre sur Foilers…

Projet de tri à foils et gréement de Kite  de A Torre – photo  Torre 03-2012

Projet de tri à foils et gréement de Kite de A Torre – photo Torre 03-2012

Minifoiler 3X

Un de mes amis des Golden Oldies Multihulls, m’a signalé que l’équipe du Minifoiler 3X a prévu de navigueren mer prochainement. J’ai contacté Yves Potin du team Minifoiler qui m’a informé que l’équipe souhaitait trouver du vent plus régulier que celui d’Hourtin. Le canot navigue maintenant régulièrement à plus de 20 noeuds. Yves a allongé les coques de près d’un mètre à l’avant et changé les voiles (27m²  au TT). Maintenant le bateau décolle dès 8 noeuds de vent… Nous attendons avec impatience de nouvelles images…

Les précédents articles sur Le Minifoiler sur Foilers :

Minifoiler 3X à Hourtin juin 2012 - photo via Yves Potin

Minifoiler 3X à Hourtin juin 2012 – photo via Yves Potin

AUS

Voici ICI belle photo (info. transmise par D Charles) de l’ancien trimaran de 60 pieds Banque Populaire qui à trouvé un nouveau port d’attache en Australie. Photo parue dans Sail- world.

Dared

A suivre sur le blog de Gurval, les travaux avancent sur la future version de l’engin. Les Designer de l’ESTIA planchent sur le projet

Classe A

Pas la peine de fouiller des pages en anglais publiées aux USA, en NZ ou Australie, ça bouge aussi en France. Raphael Censier, dont j’ai déjà parlé dans le Ptites News 27 commence à voler avec son Class A… On parle même de lui sur Catsailing news !

Classe C

Décidément, Olivier Schaller faisait bien de mettre en avant le travail de Martin Fisher dans la dernière « Ptites news » (la 28). Voici la dernière génération de foil de M Fischer avec Frank Cammas à la barre (merci Olivier) !

Olivier toujours

Olivier a prit un abonnement dans les Ptites news ! Voilà de belle photos de ses safran/foil réalisés par Olivier à partir de son travail avec Martin Fischer (ce n’est plus Foilers mais le blog de Martin Fischer et d’ Olivier Schaller !).

Voici ses commentaires :

« … L’idée du L est de Martin Fischer et je peux te confirmer que ca marche bien, je les pratique depuis presque 2 mois et c’est de la balle !!!! Hier j’ai navigué dans de la brise avec GPS et on plafonne a 21 noeuds en soulagent juste le flotteur, avec encore beaucoup d’appréhension pour pousser + fort … Il y a presque 10 ans avec 1 cata que je connaissais par coeur et 10ans de moins en insouciance ,  j’arrivais a 22.7 en archimédien (juste pour te donner 1 idée de la relativité !!!!!!)… »

Safran/foil en L Olivier Schaller

Safran/foil en L Olivier Schaller

Jessica

Et pour ceux qui suivent les articles de Foilers, Olivier m’a informé que Jessica Rabit, tri de 40’, présenté dans la PN N° 28, a dépassé les 33 nœuds et 17-18 nds au près dans la brise a 44° du vent réel, les réglages s’affinent !!!

P28

Marc m’a transmis un lien ou figure une belle photo du P28 en volet avec son gréement épais : ICI !

L’Hydroptère

Chevaux…

Des « nouvelles » de l’Hydroptère, qui datent tout de même du 18 janvier 2013

Le team à 3 « chevaux de bataille »  (!) comme l’explique ci-dessous un extrait d’un de leur communiqué de presse. Du pain sur la planche, des projets de très grande envergure.

A court terme, l’Hydroptère doit récolter un maximum d’expérience sur le Pacifique et aura pour mission de démontrer dans les faits que les voiliers peuvent voler au large. La tentative de record de la Transpacifique reste programmée pour cet été et sera suivie d’une campagne de relations publiques à San Francisco. « C’est impressionnant comme ce bateau continue de faire rêver, cette technologie fascine toujours autant. l’Hydroptère est le seul bateau capable de naviguer au large et d’emmener des invités à près de 50 noeuds de vitesse » rappelle Yves Parlier, navigateur.

A moyen terme, l’écurie souhaite réaliser un prototype de vitesse pure, inspiré des récents travaux de Vestas Sailrocket. « La frontière du supersonique à la voile a été franchie grâce à Paul Larsen, il n’y a plus de frein. Désormais ce sont les 80 noeuds de moyenne qu’il faut viser » explique Alain Thébault.

A plus long terme enfin, l’Hydroptère 2, un trimaran qui fera la synthèse des performances de l’Hydroptère et de celles des meilleurs maxi-multicoques classiques, aura pour objectif de franchir l’Atlantique en trois jours et de dépasser la barre des mille milles nautiques avalés en 24 heures.

« Nous avons acquis une expérience considérable dans le domaine des foils et de la haute vitesse. Avec ces trois défis, nous avons de quoi alimenter un programme ambitieux sur 5 ans. La technologie et l’esprit pionnier seront comme toujours au centre. Nous profitons de cet hiver pour mixer les compétences, varier les sources de conseils et nous travaillons avec assiduité à l’élaboration d’une feuille de route globale. L’objectif est de décrocher d’ici le printemps une première série de soutiens pour viabiliser le dispositif » explique Alain Thébault.

Livre

Un nouveau livre, qui doit paraître chez Arthaud, est en préparation.

« … Cette édition de prestige (192 pages, 200 illustrations, format 30×30 avec cahier central dépliable) aura pour vocation de célébrer une aventure et un bateau d’exception. Parution en français et en anglais prévue pour cet automne. Une version allemande est également à l’étude… »

Foils 60 pieds Orma

Au cours d’une recherche sur Youtube, je suis tombé sur cette video où l’on voit bien le 60 pieds Banque populaire à Douarnenez (défi petit navire) : les foils ont de l’effet ! Idem avec Groupama  (1 mn 40)

Catafoil

Voici le blog de Florent Haddad qui est en train d’adapter des foils régulés électroniquement sur un Hobie cat FX One.

Broomstick

J’avais évoqué ce bateau lors du Jeu N°8, voila une vidéo

  • Discussions sur ce bateau sur Boatdesign.net, navigation sans flotteurs.
  • Sur l’IHS, pages sur ce bateau : ICI
  • D’autres documents son disponibles sur le net, dont un très intéressant doc Word.

Pod

Projet d’engin à foils un peu capilotracté…

A moteur

Elec

Bel engin à foils électrique réalisé par des étudiants de l’université de Delft (Pays Bas). J’ai trouvé une vidéo de ses premiers essais avec foils.

O. Tietjens

A cela ne nous rajeuni pas, voici des essais d’Oscar Tietjens en 1942 !

Sous marin à foils !

En bas de cette page dédiée aux petits bateaux de guette vous trouverez le schéma d’un projet de submersible de 65 t à hydrofoils, donc pour décoller lorsqu’il n’est pas en immersion ! Voir en bas de page.

Pour le plaisir

Tri de rêve (même si un peu rustique)

Ah, mon rêve, un petit canot, même sans foil, que l’on peut lancer en quelques minutes pour se faire plaisir. Des bras qui se déplient et se replient plus que facilement, idem pour le gréement…

Modélisme

Du pays du soleil levant

Si comme moi vous le lisez pas le Japonais, au moins vous pourrez regarder les images.

J’aime beaucoup ce type de « bidouillage », ceux qui disposent d’images de leurs essais du même genre, je suis preneur (je me souviens de l’intéressante maquette de Gurval, voir Dared).

Publicités