Le cheminement vers l’Aquaskipper

Par Séverin cailliez et Jérémie Tardiveau

L’hydrofoil est la plupart du temps utilisé pour « alléger » ou soulever une embarcation au dessus de la surface de l’eau. Quelques concepts cherchent au contraire à ce qu’il soit l’élément propulsif (seulement ou en plus de son usage courant de plan porteur). L’enjeu consiste à mettre au point une cinématique qui permette de modifier l’angle d’incidence du foil de façon alternative et créer ainsi un mouvement de marsouinage (propulsion similaire à une nageoire caudale de cétacé, des palmes…)

L’idée est assez ancienne puisqu’on en trouve déjà des traces il y a 60 ans. En voici quelques représentants marquants, même s’il en existe certainement beaucoup d’autres au fond des garages de bricoleurs ingénieux.

En 1953, l’ingénieur allemand Julius Schuck met au point le « Wasserlaüfer » (Gerridae ou araignées d’eau). Constitué de 2 foils, un sous chaque jambe, c’est le pilote lui-même qui coordonne le mouvement de l’ensemble à la bonne fréquence.

Wasserlaüfer - Julius Schuck

Wasserlaüfer – Julius Schuck

 

La vidéo de démonstration vaut le détour !

Bien plus tard, en 1986, le « Mutiny on the boundary layer » voit le jour. L’engin de Parker Mc Cready est un système intégré. Un cadre de vélo est monté sur des flotteurs, par un système de transmission, le pédalier fait osciller le foil arrière. L’efficacité de l’ensemble est relativement faible du fait de son poids, surtout au démarrage nécessitant une puissance importante pour permettre de mettre l’ensemble en mouvement et sortir les flotteurs de l’eau, alors même que les battements du foil sont peu propulsifs à basse vitesse.

Mutiny on the boundary layer - Parker Mc Cready

Mutiny on the boundary layer – Parker Mc Cready

Il sort une version améliorée, baptisée « Pogofoil » 3 ans plus tard :

Pogofoil - Parker Mc Cready

Pogofoil – Parker Mc Cready

Cependant, les principaux handicaps, notamment le démarrage, persistent, comme l’illustre la vidéo suivante, malgré l’avantage que les flotteurs procurent pour la stabilité à l’arrêt.

10 ans plus tard, Alexander Sahlin privilégie le rendement en mettant au point le « Trampofoil ». Les flotteurs sont abandonnés ce qui impose de partir d’un point fixe. C’est en sautant sur la plateforme que le pilote provoque les variations d’incidence du foil arrière, rendues possibles par la souplesse des barres de liaison avec la partie avant de l’engin.

Trampofoil - Alexander Sahlin

Trampofoil – Alexander Sahlin

Le Trampofoil fut le premier à être fabriqué en série et commercialisé.
On en trouve même un équivalent en bois, en la personne de l’«Hydrothopter».

Hydrothopter via Instructables

Hydrothopter via Instructables

En 2005 apparait l’Aquaskipper, développé par Shane Chen, et très similaire au Trampofoil. La principale différence se situe dans la partie avant où la souplesse nécessaire aux variations d’angle du foil et de toute la plateforme arrière est assurée par une latte courbe en fibre de verre.

Aquaskipper - Shane Chen

Aquaskipper – Shane Chen

L’Aquaskipper a également été produit en série. Il est possible de s’en procurer en France auprès de Séverin au 06 88 13 44 28 ou de Jérémie au 06 63 28 24 69 .

Ci-dessous les essais de Séverin et Jérémie en piscine.

 

Note du « metteur en page » !

C’est avec grand plaisir que j’ai pu assister à des démonstrations d’Aquaskipper par Séverin Caillez lors de « La semaine affoilante 2015 ». Séverin, venu avec deux Aquaskippers, a animé la plage avec des essais et une « compétition » entre Philippe Caneri et Nicolas Parlier ! A voir dans la « vidéo officielle de «La semaine affoilante». Séverin était encore là pour l’édition 2016. Ci-dessous, une petite compilation d’images de 2015.

Pour plus d’informations sur ce type d’engins, vous pouvez aussi consulter les pages suivantes :

8 commentaires pour Le cheminement vers l’Aquaskipper

  1. stephane dit :

    Bel article,

    et il y a de quoi largement completer avec tout les pédalo sur Hydrofoil et ceux en cours de construction !

    bonne journée

    >

  2. xavierlabaume dit :

    Tu as essayé Fred? Ton ressenti de la chose c’est quoi?

  3. Salut Xavier,
    C’est pas pour un vieux comme moi !
    J’ai assisté aux essais du beau fils de Maurice G (vidéo) et cela m’a suffit !
    En vérité je crois que comme pas mal d’autres engins, tout dépend si tu comprends vite le truc ou pas.
    Et cette compréhension arrive d’autant plus vite si tu as déjà l’habitude de maitrisée un engin par ton déplacement (Moth, Kite, Planche, Bicross, Skate…).
    Il n’y a qu’à voir comment Philippe Caneri et Nicolas Parlier ont attrapé le « coup » rapidement…
    Bref, je sais que le ridicule ne tue plus (s’il a tué), mais il aurait fallu que je fasse taire trop de spectateur après pour ne pas qu’ils puissent ruiner ma vie !
    Fred

  4. gurval dit :

    Fred, quand tu dis « si tu comprends vite le truc ou pas. » Doit on comprendre « avant que tu ne coule »?😛
    Plus sérieusement, personne n’as eu envie d’en greffer un sous un Sup de race pour faire la nik à Kai Lenny sur le plat?

  5. Gurval,
    Absolument, avant de couler !
    Tu sais que les idées de zinzins que j’adore car elles sont « sans les limitations », je les laisse à ton cerveau !
    Le mien à peut être perdu de son jeunesse, de son insouciance…
    Fred

    • Olivier dit :

      Effectivement… La séquence avec le paddle qui se traîne alors que l’hydrofoilsurf fonce sur une vague de 20cm est bluffante. Que connais tu du foil qui est bien caché sur les videos?

  6. gurval dit :

    La même chose que tout le monde, c’est à dire pas grand chose. Kai et ses potes ont le talent de faire de belles images sans rien montrer. Sinon, je suppose que c’est encore un Go foil de alex aguera. Par contre on devine une aile blanche, sur la video, or les ailes du go foil sont noir. Il est possible que ce soit une nouvelle aile en G10 avec plus de surface pour décoller plus tôt. Elle doit aussi saturer en vitesse plus tôt mais on vas moins vite en surf qu’en kitefoil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :