Les inscriptions à La Semaine Affoilante® sont lancées

27 février 2017

Logo La semaine affoilante-ENVSN - F Monsonnec 31-03-15 mediumComme vous le savez déjà sûrement, la 3ème édition de La Semaine Affoilante® se déroulera du 5 au 9 avril en Baie de Quiberon, avec pour base logistique l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques.

Photo P Juhel ENVSN

Photo P Juhel ENVSN

Ce LIEN vous mènera vers la formule d’inscription de votre choix. Vous pouvez télécharger le formulaire correspondant et le renvoyer au service accueil de l’ENVSN, avant le 15 mars 2017.

Des questions sur le programme ? La notice d’inscription vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette 3ème édition riche de nouveautés, elle est téléchargeable ICI

A très bientôt en Baie de Quiberon…

logo-envsn

Team LSA médium

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Le Trifoiler #64 est de nouveau à vendre !

16 février 2017

François Lys « RE » met en vente son bolide, l’acheteur qui était sur le coup a eu un gros problème personnel.

Cette vente est liée à la conception-réalisation par François and Co… d’un trifoiler un peu plus grand (8,53 m hors palpeur). Pour mémoire la coque centrale du TF#64 fait 5,5m (18 pieds). La longueur hors tout avec palpeur atteint 6,70m (22 pieds). TF64 est en vente complet, prêt à courir sur sa remorque route et mise à l’eau.

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

Engin de série le plus rapide au monde à la voile, ce Trifoiler est recordman de vitesse de La Semaine Affoilante 2016 (30,2 noeuds sur 500m, Vmax 34 noeuds).

Pour les initiés, ce bateau a appartenu à Dan Ketterman (voir photo ci-dessous) et participera à La Semaine Affoilante 2017.

TF64 de Dan Ketterman Popular Mechanics juin 1996

TF64 de Dan Ketterman Popular Mechanics juin 1996

L’ensemble des préconisations du constructeur pour le fiabiliser (remplacement des embases des mats, moussage des flotteurs, ajustement des palpeurs…) ont été réalisées au cours des 2 dernières années et bien plus :

  • Un puit de dérive central a été créé et reçoit une dérive « digne de ce nom » (celle d’origine trop souple et sur le coté ne servait à rien) utile dans les petits airs juste avant que les foils ne prennent le relais dès 6-8 noeuds de vitesse, mais aussi plus de stabilité en remorque et au moteur.
  • Le gréement a été revu (ajout d’un pataras et de deux haubans en opposition en dynema) donnant plus de rigidité à l’ensemble et soulageant les bastaques aux encrages d’origine sous dimensionnés,
  • Révision des têtes de flotteurs,
  • Idem pour les platines de foils, l’axe du safran,
  • Voiles neuves (bordure plus rigide action sur la chute),
  • Des wings qui ont été rajoutés de manière à limiter à 80% les entrées d’eau,
  •  etc…etc… d’autres améliorations sont en cours.

Le bateau n’est jamais sorti par plus de 25 noeuds de vent (lors de LSA2 le vent était irrégulier et seuls les 200 derniers mètres du run de 500 m (risée à 25noeuds) ont permis au bateau d’atteindre sans difficulté 34 noeuds (cf georacing).

La réduction de la voilure (-7m²) permet d’appréhender des conditions plus musclées pour aller chercher sa limite haute

Ci-dessous une navigation en double en vidéo.

Pour les vrais intéressés François reste en contact sur facebook ou laissez un message ci-dessous, il sera transmis.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer