Charles Heidsieck IV, suite…

Charles Heidsieck IV – F Monsonnec 12/2020

Aux amoureux des bateaux du siècle dernier !

Vous avez apprécié l’article «Charles Heidsieck IV, toujours vivant !» ? Voilà une petite suite. Elle fera je l’espère plaisir à Pascal, Phil, Jeff… La nouvelle de la découverte de CH IV a été relayée même en Allemagne dans l’article « Mutter aller Offshore-Foiler ». Et non, vous n’êtes pas les seuls à avoir rêvé de ce bateau prometteur sur le papier mais si décevant sur l’eau. En commençant cette « suite », je me suis rendu compte que j’avais oublié combien ce bateau m’avait intéressé. En 1984, je lisais avec bonheur les articles qui précédaient sa mise à l’eau (voir le très bon site Histoire des halfs). Sa maquette a même été présentée dans la revue US Popular Science d’août 1984 et de février 85. Mi 80, je photographiais CH IV, et l’admirais, lors de mes passages à La Trinité sur mer (voir Jeu N°9). C’était alors le port des multi. avant qu’il ne soit détrôné par Lorient… Je l’ai ensuite vu de très près, en 1986,  à « Port Laf » lors de sa mue en bateaux de « croisière ». J’étais en stage chez CdK, la bête occupait une bonne partie du port et nous avions dû faire passer les F40 Lessive Blanco et Chaffoteau et Maury (muni de safrans à l’avant) entre la coque centrale et les flotteurs. Quelques années après, j’avais toujours un poster de lui dans ma chambre d’étudiant, une très belle photo de celui qui est depuis un devenu, plus qu’un ami, un père spirituel, Christian Février. Poster que j’ai perdu ou jeté, aujourd’hui il aurait été collector…

1992, sur le mur « The poster », au premier plan les flotteurs de mon futur engin  (le lit n’est pas fait !)
 

Au gré de mes recherches, je suis depuis tombé depuis la rédaction du premier article sur deux nouvelles images que voici.

Via Twitter Charles Heidsieck UK dessin de Patrice Lerigue
Via Creative Commons

Vidéo…

En plus de découvrir CH IV par satellite dans le rio, nous avons eu la chance d’avoir quelques images extraites d’une vidéo, mais seulement quelques secondes… Mais, mi-décembre Gilles Lepeltier m’a contacté pour échanger à propos de Charles Heidsieck IV.  En effet, Gilles a eu l’occasion de le voir mais aussi de le filmer…  C’était en avril 2017, Gilles était partie faire le tour des caraïbes en catamaran et a fait escale dans le fameux rio Cumasaya.

Le tour des caraïbes de Gilles – G. Lepeltier

Avec son annexe, Gilles et son ami Vincent, ont visité ce bras de mer et découvert cet étrange voilier parmi les nombreux bateaux abandonnés. Lors de son passage, un arbuste poussait sur la plage arrière et la tête de mat était équipée non pas d’une électronique flambant neuve mais d’un gros nid ! D’après Gilles, l’endroit est superbe mais mal famé… Gilles m’a fait suivre la vidéo qu’il a prise lors de cette visite, avec son accord, je l’ai placée sur Youtube. Merci à lui, on découvre l’ampleur des dégâts, arrière du flotteur bâbord arraché, l’arbuste, la jambe de force arrachée et le foil qui pend !

Et puis aussi

C’est vrai que je ne l’avais pas évoqué dans le premier « opus », Champagne Charlie a eu un petit frère (merci du rappel Jean François !) : PACA. Ce bateau, de 22,80 m, mieux construit, en tout cas plus light, n’a pas eu plus de succès. Problèmes financiers, retard à la mise à l’eau, chavirage (peut être lié à un OFNI) avec casse du bras de liaison… bateau jamais remis en état… Le voici ci-dessous lors d’une rencontre organisée avec Pascal Maka. Pascal Maka, était alors de recordman du monde de vitesse à la voile. PACA, skippé par Paul Ayasse, avait réalisé le parcours à une vitesse moyenne de 27 noeuds avec des pointes à 33. Trois manches avait été courues et deux gagnées par Pascal Maka. Mais l’équipage de PACA n’avait pas eu à rougir…

Trimaran PACA – via Histoire des Halfs – « Neptune Yachting » avril

Deux ans après PACA, en 1988, un autre foiler mono bras était mis à l’eau, cette fois l’architecte était anglais, Andrian Thomson. Il s’appelait au départ We, puis Sebago. Bateau superbe qui mériterait un article à lui tout seul, en attendant, comme toujours, il y a le site Histoire des Halfs avec de très belles photos de Christian Février (entre autre) !

We / Sebago – F. Monsonnec 01-2017

Passez de bonnes fêtes, prenez soin de vous, à bientôt sur Foilers pour une meilleure année !

11 réflexions sur « Charles Heidsieck IV, suite… »

  1. Merci Fred!
    C’est mon cadeau de Noël?
    Que me réserves-tu pour le jour de l’an
    HaHaHa!
    je vais avoir du mal à te trouver un tel cadeau……
    Rascal

    1. Oh oh oh.
      Et oui mon petit Rascal, c’était ton cadeau d’anniversaire car je sais que tu as été très sage cette année.
      Mais désolé, pour le jour de l’an il ne faut pas compter sur moi.
      Je fonce vers la Laponie, on a un super programme glandage avec les rennes et les lutins…
      Père Noël

      1. Bah! c’est bien mérité…
        mais tu risques d’avoir trop chaud et ne rêve pas de ballades en traîneau… il n’y a plus de neige ni de glace avec le réchauffement climatique provoqués par tous ceux qui ne sont pas sages…..

  2. C’est toujours passionnant de lire tes articles, j y découvre toujours quelque chose. Ce bateau a bercé mon imagination quand j’étais jeune, celui-ci et Blue Arrow.

    1. Tu étais très jeune non ?
      Comme noté, j’ai re-découvert qu’il m’avait marqué. La preuve, le poster sur le mur c’était 8 années après sa mise à l’eau. A l’époque on savait que le bateau avait fait un bide !

  3. Bonsoir,
    Je sais avoir ce poster de Charges Heidsick… Dans le grenier de mes parents… Un jour sans aucun doute…;)
    Un peu Hors sujet, mais j’habitais le Ville de Brest il y a pas mal d’année et dans le quartier de Recouvrance, il y a sur le mur d’un immeuble à l’intersection de la rue Anatole France et de la rue Pierre Loti, une fresque représentant un foiler courant à bonne allure en direction du phare du Portzic.
    Cette fresque est plutôt ancienne et on ne devine plus à présent tout les détails du dessin que l’on retrouve sur certains site internet… (https://static.actu.fr/uploads/2015/06/Le-Voyage-Guillaume-Team.jpg)
    Je m’étais promis depuis bien longtemps, « d’immortaliser » cette fresque; ce que j’ai fais ce jour et vous pouvez retrouver quelques photos sur mon compte flickr: https://www.flickr.com/photos/margodenn/
    Ou plus précisément avec les photos consacrés au foils à Brest: https://flic.kr/s/aHskJ6irNf
    Ce n’est bien évidement, qu’une vue d’artiste car rien que pour le lieu, il serait surprenant de trouver un foiler sur cet emplacement de la rade de Brest qui se trouve être la partie la moins ventée et qui se caractérise par un vent erratique en force comme en direction.
    Sur le site toujours, si ce foiler allait vers le phare du Portzic avec la pointe des Espagnols sur Bâbord, il n’aurait pas suffisamment d’eau.
    Vous noterez également que si un goéland survole la scène, il y a aussi un Macareux. Il y a belle lurette que l’on a pas vue cette espèce sur la rade.
    Pour le foiler, il n’est pas sans rappeler l’Hydroptère même si quelques éléments sont manquants comme la barre d’écoute…
    Enfin, en fond d’image, on observe une représentation « gnomonique » de l’hémisphère Sud qui rappel sans doute la « vocation » Brestoise de ville des records à la voile autour de la planète.
    Hélas, depuis quelques temps, les postulants au trophée Jules Verne ont perdu l’habitude d’attendre la bonne fenêtre météo dans le port du Ponant.
    Espérons qu’il sauront tout de même en cas de victoire, retrouver la route de Brest pour célébrer leurs exploits: https://flic.kr/s/aHskNVZrWV
    Bien cordialement
    André

    1. Bonjour André,

      Merci beaucoup pour ce message qui est plus qu’un simple message, il aurait presque mérité un article complet.

      Garde bien précieusement ce poster de CHIV, même son auteur ne l’a pas !

      La frise a perdu de son éclat et son très joli fond….
      Le bateau, qui ressemble en effet à l’Hydropère, est un peu « gouillé » (en argot breton dans le texte) avec un bras un peu plié et une coque centrale très bananée.

      Tes photos sont superbes, as seulement celles de la frise, c’est ton métier ?
      J’ai vu des patrouilleurs type l’Audacieuse qui attendent leur mort…

      Merci beaucoup et à bientôt
      Fred

      1. Bonjour Fred et merci pour tes commentaires élogieux.
        La photo n’est pas mon métier mais ayant la chance de travailler dans le milieu portuaire, cela laisse des opportunités que d’autres non pas.
        Le fait d’avoir un bateau aide aussi forcément.
        J’avais oublié dans mon précédent message, de réaffirmer tout le bien que je pense de ce blog et de ses auteurs. Continuez… C’est toujours instructif…;)
        Bonne année
        André

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s