Foilkayak

Dans ce commentaire, Stéphane mentionne un kayak à foils, le FoilKayak ou Flyak.

Voici l’engin en action:

Cet article montre une photo du foil principal:

Cette page donne quelques indications sur les perfomances :

  • Le kayak déjauge vers 2.8 m/s (~5.6 noeuds)
  • En dessous de 3.8 m/s (~7.6 noeuds), la trainée du Flyak est plus élevée que celle d’un kayak classique
  • Au dessus de cette vitesse, atteinte pour une puissance de 222 Watt, la vitesse du Flyak continuerait à augmenter proportionnellement à la puissance du pagayeur (là je me permets d’émettre un léger doute…)
  • En principe, le record de vitesse du Decavitator (18.5 noeuds) serait atteignable si le kayakiste parvient à fournir environ 575 W…

Hydrofoils à propulsion humaine

Petite digression en dehors de la voile pour illustrer la réduction de la trainée par des foils:

En 1991, le « Decavitator » du MIT propulsé par les cuisses de Mark Drela a atteint 18.5 noeuds (~34 km/h), soit environ le double du skiff propulsé par les bras et les jambes de Marcel Haeker, recordman en aviron.

Le Cetan II de l’Uni d’Illinois à Urbana-Champaign vise 20 noeuds en superposant un grand foil « basse vitesse » destiné à aider au décollage, relayé par un foil « haute vitesse » plus profond.