Air Chair pur beurre (salé et Breton)

Nous évoquions il a 2/3 mois sur ce blog les Air Chairs et autres Surfs à foils. J’ai eu la chance il y a quelques mois, lors de la préparation d’une « possible opération de sauvegarde du patrimoine voilistique mondiale » (!) de visiter le chantier d’Antoine Carmichaël.

Antoine Carmichaël est le génial concepteur avec Marc Lombard des Pabouks. Voiliers à la philosophie à l’opposé des engins légers et volants qui nous font rêver. Mais je vous recommande de visiter le site des Pabouks, voiliers au combien esthétiques, marins et bourrés d’astuces (lest liquide, gréement hyper sécurisant malgré sa surface)…

Lors de cette visite dans la «Vallée de fous» (Port La Forêt, berceau des Desjoyaux, Jourdain, Le Cam, Riou…), j’ai pu admirer chez Antoine, un proto d’Air Chair dont je vous joins les photos.

Lecteurs de Foilers à vos meuleuses, perceuses… Oui avec la foi et des idées il est possible de développer de la portance, de se faire plaisir et de créer son propre engin (si vous en doutiez)…

Proto Air Chair « chez A Carmichaël », vue d’ensemble - Photo FM 15-11-08
Proto Air Chair "chez A Carmichaël", vue d’ensemble - Photo FM 15-11-08
Proto Air Chair « chez A Carmichaël », foil - Photo FM 15-11-08
Proto Air Chair "chez A Carmichaël", foil - Photo FM 15-11-08

Les surfs à foils

Après le windsurf sur foils, Manu Bertin  nous signale un reportage sur les premiers essais de son tout nouveau surf à foil

De tels engins existent depuis un certain temps outre Atlantique, comme on peut le voir sur cette video spectaculaire :

(savez-vous qui fait ces foils ?)

sources :

Cavitation sur les Ailerons de (Wind) Surf

En faisant des rechwerches sur Andy Dovell, le papa des foils de WotRocket, je suis tombé sur cette page du site de Murray, Burns & Dovell montrant ‘un aileron de windsurf « H2 » lors d’un essai en tunnel de cavitation à l’Australian Maritime College (page mentionnant d’autres projets très intéressants par ailleurs) :

On voit que l’effet de cavitation commence à l’extrémité de l’aileron, comme pour les pales d’une hélice. Dommage que la vitesse ne soit pas mentionnée, ça donnerait une idée de la vitesse maximale d’une planche, à incidence nulle.