Photos, Lorient La Base…

Les lorientais sont chanceux, festival interceltique, très belle rade… d’autant plus ceux qui aiment les bateaux de compétition. A « Lorient La base » on ne sait plus où regarder et quoi photographier, mono 40 et 60 pieds, multi… Ci -dessous, résultat d’une petite escapade entre « midi et deux ».

Rascal, un team a entendu tes prières, je te laisse découvrir.

Corum, Juan Kouyoumdjian a bien été très inspiré par le monde de la mer, les cétacés…

Lorient La Base – F Monsonnec 23/09/21
Gitana 17 – F Monsonnec 23/09/21
« Casque » safran babord Gitana 17 – F Monsonnec 23/09/21
« Casque » safran babord Banque Populaire – F Monsonnec 23/09/21
Foil babord Banque Populaire – F Monsonnec 23/09/21
Corum l’Epargne – F Monsonnec 23/09/21
Foil babord Corum l’Epargne – F Monsonnec 23/09/21
Safran tribord Corum l’Epargne – F Monsonnec 23/09/21
Via site Les reconnaître » Mata Tohora

SVR-Lazartigue, mise à l’eau

Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion de visiter le chantier Mer Concept, invité par Guillaume Gatefait (photographe, vidéaste, pilote de drone). La bête était juste recouverte d’un apprêt et j’avais l’obligation de tenir ma langue sur ce que j’allais voir.

Le voila terminé, tout de bleu vêtu. Un très bel engin aux mains d’un grand marin entouré d’une belle équipe. Il faut saluer l’opiniâtreté de François Garbart qui a tenu bon après le départ de Macif.

Je n’ai pas pu attendre la mise en place du mat et il manque une vue de dessus puisque l’absence de cockpit est un élément important de son architecture. Vue de dessus visible sur la page Course au Large. Vous trouverez plus d’informations sur la bête qui sur sa page Wikipédia (et oui déjà). Et d’autres photos sur la page Facebook du bateau (+ une belle vidéo de la construction).

Quelques remarques, résultats d’échanges en direct avec « Rascal » (il se reconnaitra) :

  • La coque centrale ne semble munie d’une dérive à foils, pas de puits visible sur le pont mais les images 3D montrent la présence d’une dérive (article Voiles et voiliers),
  • Le safran (équipé d’un volet) ne semble pas articulé, gare aux OFNI,
  • Une partie des coudes des foils est dépoli (ce n’est pas un effet sur la photo),
  • Ce n’est pas visible sur la photo du site de Course au Large, mais les enrouleurs seront sous le pont,
  • La barre d’écoute est très « enfoncée » derrière le bras, aérodynamique oblige,
  • Par contre, les « casques » des safrans sont moins « aéro », idem sur les autres Ultims : étrange (+ sur ces monstres sur le site Ultim Boat d’Anthony),
  • J’ai croisé Yves Le Blevec qui venait voir la concurrence…

SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21
SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21
Foil tribord – F Monsonnec 22-07-21
Safran tribord – F Monsonnec 22-07-21
SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21
Le safran central avant sa mise en place – F Monsonnec 22-07-21
Vide ! – F Monsonnec 22-07-21
Mise en place du safran central « fixe » – F Monsonnec 22-07-21
C’est parti… pas de dérive à foils ? – F Monsonnec 22-07-21
SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21
SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21
SVR-Lazartigue – F Monsonnec 22-07-21

La voile de troisième millénaire – Le Pendul’R

Par Frédéric et Paul Brouzes

Nous développons depuis des années un projet totalement révolutionnaire de navigation à la voile. Il fait l’objet de brevets en France et aux USA. Les premières étapes de la mise au point ont été réalisées et nous cherchons maintenant des partenaires motivés pour finaliser ce projet.

Imaginez un voilier totalement nouveau. Sans réglage de voile ni manœuvre complexe. Sur lequel la voile est toujours réglée de façon optimale quel que soit le cap que vous choisissez. Sans risque de chavirement. Un voilier sur lequel vous pouvez apprécier les sensations de vitesse, de surf, de glisse, sans les contraintes techniques.

Le principe novateur, a été d’appliquer à la voile dans le plan horizontal les dispositions d’équilibrage des plus lourds que l’air dans le plan vertical, simplifiant ainsi le pilotage radicalement.

1 – LE TRIUL

L’idée est née il y a 30 ans de s’inspirer de l’équilibrage aérodynamique des avions et planeurs tel que défini par Voisin : « Centre de gravité en avant du centre de voilure et empennage inversé à l’arrière » ; Soit, transposé sur le voilier :  centre de voilure en avant du centre de dérive et petite voile/empennage à l’arrière pour le couple d’inversion fonction de la vitesse. Il a été récompensé par la médaille d’argent au salon international de Genève en 1991.

Une vidéo de présentation du modèle réduit est visible sur le site Pendul’R, page Triul

Le concept Triul images et dessins famille Brouzes

2 – LA S’WING

La réflexion s’est poursuivie autour des conditions d’équilibre aérodynamique du parapente et le projet actuel utilise l’équilibre pendulaire du parapente transposé du plan vertical au plan horizontal. Cette option permet d’alléger le dispositif en remplaçant la voilure de type Marconi par des voiles plus légères avec des contraintes mécaniques moindres et de s’affranchir du problème de gite, responsable de l’enfoncement du bateau dans l’eau, et donc de l’augmentation de la trainée, et des risques de chavirement.

Un premier projet, le S’Wing qui a fait l’objet d’un brevet, a permis la validation de la navigation pendulaire et les premières réalisations et adaptations techniques. Plusieurs prototypes ont navigué dans les eaux de Guadeloupe.

La description et quelques photos et vidéos sur le site S’Wing

Extrait du site, page S Wing

3 – LE PENDUL’R

La réflexion s’est poursuivie vers le Pendul’R. Un engin conçu pour une navigation performante et simplifiée :

  • La voile pendule librement vers l’incidence optimale quel que soit le cap choisi.
  • Le changement d’amure se fait par l’inversion d’un levier au passage du vent durant l’empannage pendulaire.
  • La voile peut aisément être inclinée au vent pour réduire la trainée.
  • L’absence de gite facilite l’utilisation de foils

Images sur : https://chloebrouzes.wixsite.com/pendulr

Pendul’R vue de dessus –  photo famille Brouzes

Sur les photos et vidéos, le bateau repose sur des flotteurs assurant la flottabilité à l’arrêt et à petite vitesse (jusqu’au départ sur les foils) – photo famille Brouzes

Ce nouveau mode de navigation ouvre des possibilités totalement nouvelles pour une navigation performante et simplifiée, des adaptations sur tout type d’unité, y compris pour des courses au large (sans l’attention constante sur le cap et le réglage des voiles)

L’étape suivante est la mise au point de foils pour finaliser le projet. Il s’agit d’un foil safran sous le flotteur principal et de deux petits foils auto-orientés dans le sens du déplacement sous les flotteurs avant.

4 – LE FUTUR

Nous recherchons actuellement une équipe motivée pour s’investir et participer avec nous à la finalisation de ce projet. Vous êtes séduit(e), contactez l’équipe Pendul’R…

Contact : pendul.brouz@orange.fr

5 – INFOGRAPHIES

Le Pendul’R versus PARAPENTE – famille Brouzes
Le Pendul’R versus VOILIERS TRADITIONNELS  – famille Brouzes