Papier(s) SVP !

17 octobre 2017

Une « longue histoire »

A une époque où les réalisations, dessins, plans… se font le plus souvent sur ordinateurs, voici un sujet qui tourne autour du « bon vieux papier ».

Il y eu une époque ou ma passion de la voile était si dévorante que je transformais « tout » en bateau. Trop jeune pour manipuler la fibre de verre et le polyester, j’utilisais mes propres composites. J’ai testé de nombreux matériaux comme le rideau en nylon stratifié au vernis … Ma première vraie stratification je l’ai faite sous les cocotiers sur une maquette en bois. Ma seconde c’était une nouvelle fois du 100% récupération. Quille et couples en plastique rigide et bordé en papier épais stratifié… Il y a plus d’une décennie, bloqué plusieurs semaines dans une chambre d’hosto, j’ai fait avec ce que j’avais sous la main pour m’évader, des feuilles A4 découpées et pliées. Peintes à la bombe, elles « naviguaient ». Je passe sur d’autres réalisations en « fibres cellulosiques végétale » encore plus délirantes. Bref le papier c’est « magique ».

Trimaran et prao en papier – F Monsonnec 2002

Enfin, il y a plusieurs mois pour une Ptites News, j’ai voulu parler d’un modèle d’hydrofoils à moteur en papier vendu sur un site Chinois très connu. Mais le vendeur avait disparu. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas en bricoler un ?

Quelques exemples de réalisations en papier

Mais avant de présenter mon canot, voici quelques réalisations bien plus intéressantes et impressionnantes que mes bidouillages. Il en existe des centaines, dont certains modèles dont les « plans » sont téléchargeables.

  • Le papier peut être un très bon support pour tester vos réalisations développables, ici un « voile aviron » d’abord testé en papier.
  • Dans la même veine mais cette fois remplacez vos ciseaux par une scie sauteuse.  Vous pouvez assembler des plaques de CP et les ployer comme de vulgaires feuilles pour réaliser un Moth !
  • Un gros gros avion : « Emirates B777 300ER Papercraft with LED lights”

Trifoiler 64

D’accord, j’en suis conscient, nous ne sommes pas loin de la Tour Eiffel en allumette ! A ceux qui imaginent que je pourrais faire un très bon invité à un diner de C… je sais qu’il ne servirait à rien d’expliquer combien il peut être intéressant de relever le défi de faire passer une forme complexe en une forme développable ! Peine perdue, nous ne sommes pas dans le même paradigme ! Peut être qu’il s’agit d’un décalage de génération ? Ce « loisir » était en effet plus répandu il  y a de plusieurs décennies. Comme le prouve l’existence  d’un précédent  hydrofoil à voile en papier il y a presque 40 ans ! En 1979 ou 80, Le Journal de Mickey a proposé un Paul Ricard à découper, plier et coller.

Extrait du Journal de Mickey, année 79 ou 80 via Jean Marc Finot

Maintenant, voici donc le résultat de pas mal d’essais de traçages, impressions, découpes, pliages et enfin collage. Il faut trouver le bon (je l’espère) compromis entre le respect du plan d’origine, le résultat esthétique et la difficulté de réalisation. Ceux qui se promènent régulièrement sur Foilers reconnaîtront sûrement le modèle de base, l’ancien bateau de François Lys et avant de Dan Ketterman.

TF64 de Dan Ketterman Popular Mechanics juin 1996

1er modèle, la cartouche d’encre était au bout de sa vie – F Monsonnec 06-2016

Paper Trifoiler ¾ avant – F Monsonnec 06-2016

Paper Trifoiler vue de dessus – F Monsonnec 06-2016

Paper Trifoiler ¾ arrière – F Monsonnec 06-2016

2 Trifoiler en vol – F Monsonnec 06-2016

A l’eau… – F Monsonnec 06-2016

Pas pour longtemps ! – F Monsonnec 06-2016

Les « outils »

  • Les 4 feuilles A4 téléchargeables  à imprimer en couleur sur papier 190 gr/m² :

Exemple, la page 1 sur 4

  • Et pour faciliter la mise en œuvre, le mode d’emploi Français/English lui aussi téléchargeable :

La page 1 sur 13

 

Alors, à vos papiers, ciseaux, cutters et colle !?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Ptites News 41

20 septembre 2017

Un récap. de nouvelles plus ou moins récentes, n’hésitez pas à compléter cet « article » par vos messages…

1 – Rencontres

Concours Hydros

Article de Var matin sur cette rencontre et un second article qui présente les 8 bateaux français du concours Hydros.

Foiling Week

Sur ce site, belle vidéo de la Foiling Week (juillet 2017), vidéo réalisée par Horue Movie.

Finist’Air Sailing

Du 14 au 17 septembre à eu lieu à Brest une nouvelle rencontre sur foils. Un compte rendu sur Adonnante.

Trophée des Multicoques

Le coureur Marc Guillemot souhaite relancer une rencontre de Multi en Morbihan, comme les trophées des années 80 avec un possible volet pour les engins à foils, l’article de V&V. Présentation du projet par Course au large avec une très belle photo de Paul Ricard.

Paul Ricard version 1984 – photo Jacques Vapillon

2 – Mono

Arkema 6.50 en vol

La bête en vol mais attention aux décrochages !

Monitor

J’ai abordé le sujet lors de la dernière Ptite News, une des ailes  (jamais utilisées) de ce fabuleux canot est en cours de rénovation, voici la suite sur le blog du Mariners Museum.

Figaro 3

Comme vous le savez, le nouveau monotype Figaro, 3ème du nom, est équipé de foils, ceux-ci sont construit chez Mutiplast voir cet article et voici un autre sur le bateau en lui même.

Laser à foil

Ce kit n’est pas récent, un laser à foil était même présent à LSA 2017 mais pour ceux qui ne connaitrait pas ce dériveur en version volante, voici un lien et un second.

Charal

Le nouveau 60 pieds de Jérémy Beyou est déjà en construction !

Le premier bateau volant en 1694 ?

En visite chez un pionnier du foil c’est ce que j’ai découvert au Fort de Bertheaume  près de Brest…

3 – Multi

America’s Cup

« C’est fait », ce sera un mono d’après de nombreux bruits de pontons et Le Matin ch (en honneur du créateur de Foilers !). L’avis de Christian Karcher sur le choix entre cata et mono pour la prochaine cup. Et l’avis de Franck Cammas.

La Cup et G. Verdier

Article pas très récent (juin) une interview de G Verdier qui revient sur sa participation au design Team de TNZ et d’autres points.

Superfoiler

Bateau Australien réalisé des pro. du 18 pieds Australien sur des plans Morelli et Melvin le Superfoiler Grand prix est un « nouveau » hydrofoil et cette foil c’est un trimaran.

Superfoiler – photos site Superfoiler DR

Multi 50

Erwan Le Roux parle de la mise en place des foils sur les multi 50 dans un article de V&V.

Banque Populaire

Des nouvelles de la construction de l’Ultim Banque Pop. Ce qui m’a plus, c’est la première vidéo, souvenir de longues heures passées à poncer et poncer et … dans ce même chantier.

Vampire

Je n’avais aperçu que des photos sur Sailing Anarchy ou Boat design, voici une vidéo de ce beau cata né de la collaboration entre William Sunnucks et le constructeur Graham Eeles.

Foiler 31 pieds

Un petit foiler Fortin à vendre sur Le bon coin.

4 – « Technique »

Des foils fabriqués par un robot

Une présentation du projet de recherche d’Absolute Dreamer lancé avec l’Université de Bretagne Sud sur la fabrication de foils en carbone par drapage automatisé. Article de Bretagne économique et de V&V.

NACA 1938

C’est long, la musique est flippante mais ce comparatif plaque / forme profilée puis profil avec ou sans flap est très amusant, intéressant, passionnant.

  • A 7 mn 02 un essai intéressant de « flap plat » qui ne déforme que l’intrados… On comprend mieux certains flap présents sur les avions.
  • A 7 mn 38, du pur bonheur (!), l’accélération/recollage de la fente du flap !
  • A 8 mn 29 on passe au flap de bord d’attaque…

5 – Planche, kite, surf…

Planche, les forces en présence

Vitesses, limites avec et sans foils, voici un très intéressant article que m’a transmis Allan.…

Foil en kit !

Concept intéressant, performances sûrement moindres qu’un proto, peut être des éléments pas cher pour se lancer dans un engin totalement différent ?

Rivière

Kai Lenny teste le foil en rivière

Philippe Caneri dans ses œuvres !

Quand Philippe utilise un foil de kite comme un Aquaskipper (que Philippe a testé à LSA 2015) !

Et

Lift e foil

Quand le vent est aux abonnés absents : un foil équipé d’un moteur

6 – Moteur

Seair

Le bureau d’études SEAir explore le semi-rigide à foils.

Airfoiler

Vous connaissez sûrement les différents projets de Don Montague. J’étais passé à coté de ce projet à moteur électrique.

Mignon comme tout !

Sympa ce petit canot

Tankfoil !

Projet de transport de char à grande vitesse !

EKRA…

De belles images d’une épave d’Ekranoplan militaire, Russe bien entendu.

Solarboat ROC Friese Poort Sneek

La construction d’un hydrofoil solaire en accéléré !

Hydrofly

J’en ai déjà parlé, pour ceux qui ne serait pas au courant de ce projet d’engin à moteur Aquitain.

Sea Bubble

Un des très nombreux articles sur ce projet ! Sea Bubble sur le Léman. La présentation du modèle de pré-série lors du salon Vivatech.

7 – Maquette

Mini40 trimaran SKYFAL

Oh la belle bête !

T16 Hydrofoil ‘Miss Calypso’

Pour les amoureux des belles réalisations.

Et par ce qu’il navigue voici un lien vers une autre vidéo.

8 – Et aussi

OK, il ne faudrait pas que cette partie devienne plus importante que celle consacrée aux foils. Prévenez-moi si vous assistez à cette dérive ! A quand les photos et vidéos de chats ?

Giroboat Aka Giro Boat (1961)

Incroyable, à voir !

Polar Pod

Il y a de nombreuses années lors de recherches sur les foils (non, sans blague) j’étais tombé sur un article de Popular Mechanics qui présentait le RV Flip. Le RV Flip est un bateau/plateforme américain lancé en 1962 et dont une partie est prévue pour couler afin de le mettre le bateau à la verticale, comme un bouchon de pèche. Jean Louis Etienne reprend l’idée avec Polar Pod Expédition, un concept à découvrir. Pour ceux qui aimeraient en savoir plus, voici un lien Wikipedia qui présente le RV FLIP américain. Ci-dessous, le retournement du Pod américain en 1962.

The Flying Hovercraft

Ca vol et sans foil, à voir ce petit oiseau en toile !

Construction amateur et utilisation d’un arc pour la pèche !

Un arc en tube en PVC réalisée par une Cambodgienne…

Une imprimante 3D

Solaire et à base de sable !

 

Bon, et vous, vous avez des liens à recommander ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Stress Boat est de nouveau à vendre !

17 juillet 2017

 

Stress boat en 2017 – Photo DR

En janvier, je plaçais un article qui commençait ainsi : « Voici une annonce de rêve pour un accro. du foil qui souhaite, bricoler, naviguer à peu de frais… » (voir ICI)…

Stress boat avait rapidement trouvé preneur. Malheureusement Richard, son nouveau propriétaire, est obligé de se rendre à l’évidence, son emploi du temps ne lui permettra pas de refaire naviguer Stress boat avant de longs mois. Ceci, alors qu’il a collecté des documents (photos, dessins) pour se lancer dans sa remise en état (Richard était venu à LSA 2017 pour échanger avec le club des dinosaures).

Plutôt que de laisser Stress boat se rendormir sous une couche de poussière, Richard souhaite trouver un nouveau propriétaire plus disponible. Mais pas question de céder le bateau à un acheteur seulement intéressé par certaines pièces ! L’idée est de le remettre en état et de faire naviguer ce bateau qui volait il y a 15 ans dans la rade de Lorient et le Golfe du Morbihan !

 

Stress boat en 2017 – Photo DR

Bateau vendu complet :

  • GV
  • Foc
  • Mat (F18)
  • Accastillage
  • Foils à palpeur à l’arrière et « trainard » à l’avant
  • Prix 1000€ avec sa remorque, bateau situé à Tours (37)

 

Stress boat n’attends plus que vous – Photo R Heinrich 2017

 

Vous êtes intéressé ?

Vous pouvez laisser un message ci-dessous, l’information sera relayée. Si vous laissez un message pour la première fois, ou pour ceux que WordPress n’aime pas (certaines adresses ne sont pas appréciées !) votre message demandera une validation…


La semaine affoilante® 2017

16 avril 2017

Pas facile, et pas très intéressant, de faire un compte rendu détaillé d’une édition de LSA. Voici donc les informations que je souhaite mettre en avant.

Et en bas de page, à ne pas louper, la vidéo officielle…

Comme chaque année, l’organisation monte en puissance. Chaque édition voit l’arrivée d’améliorations. La sonorisation du site et le speakeur étaient cette année de gros plus. Sans oublier le « barnum », bien utile pour les exposants.

A terre

Les nombreuses « Foil racing conférences », organisées par Eurolarge, sont toujours aussi intéressantes. Elles ont eu énormément de succès, la grande salle était trop petite. Pierre Yves Lautrou  a géré de main de maitre ces rencontres. Le public était constitué de quelques passionnés mais surtout de pro. Beaucoup de têtes connues dans le milieu de l’architecture et de la compétition de haut niveau (150 participants, 7 heures de conférences, 9 sujets traités, 21 intervenants).

Du coté des exposant, qui pour certains étaient aussi sur l’eau, Rods, Horue, Bamboo boat, Loké Composite, Ketos, Neilpryde, UCPA, Waszp, Bic sport, Whisper.

Mais LSA, c’est en plus des conférences et des navigations, le moyen pour les visiteurs d’échanger avec les exposant et participants. Des visiteurs souvent passionnés et pointus, je pense à Olivier V, Richard H, Christian LG, Jeff D, Gurval L, Marc A, le Team Voilavion… (désolé pour ceux que j’ai oubliés). On échange les points de vue sur l’évolution de la technique, des supports, les freins…

Sur l’eau

Etaient présents : de nombreux Whisper, un Laser à foils, un classe A Dna, de très nombreux Kitefoils et Windfoils, un Waszp, des Moths, Flying Phantom, le Kitetender (sans foil) et bien entendu des engins, Loisirs 3000, le Trifoiler #64 et F2 = 1/2ρ x V² SC2.

Question météo, on va dire que nous avons eu largement le temps d’échanger ! Les conditions  étaient parfaites pour profiter de la beauté de la baie mais moins pour naviguer. Quelques heures foilables le mercredi, puis plus rien ou presque jusqu’au samedi matin. C’est le risque de toute compétition nautique. Au point que Jeff de l’ENVSN à proposé de passer de « La semaine affoilante ® » à « La semaine affriolante », why not…

A ce petit jeu de cache cache avec les risées, les Whipser ont tout de même réussis quelques vols ainsi bien sur que les kitefoils, quelques windfoils mais aussi le 6,50 Seair !

Dimanche matin le vent étant toujours absent, l’équipe de l’ENVSN à proposé une « Funny Race » en Stand Up Paddle  (10 binômes ont pris le départ de cette course en relai).

A midi a eu lieu la remise des prix pour les runs du samedi :

Les bateaux étaient équipés de traceurs et les traces sont visibles sur Georacing.

Enfin, l’après midi, un vent de 7 nœuds, à permis de lancer 2 manches de l’Act III du Brittany Moth Series (classement : 1 – Yann Andrillon, 2 – Moana Viraux, 3 – Hugo Feydit) mais la 1ère étape du Championnat de Bretagne de Windfoil a malheureusement été annulée.

La semaine affoilante en images

Le foil AHD V1 utilisé par l’UCPA

Beau, rapide, original : Bamboo boat

Windfoil Pryde

Les Whisper bien représentés

Le stand Rods

Le Waszp sur le terre plein entre deux essais

Un windfoil Loké foils

Horue

Yann Kermoal de Kerfoils était aussi présent

Un foil Ketos

Le Kite tender est venu de hollande (mais sans foil !)

Les dinosaures du foil en marche vers Loisirs 3000, le 4ème est derrière l’objectif

Christophe Ballois, était à LSA quelques jours après son record à 46.63 nœuds

Un classe A DNA tout neuf

François en interview vidéo par Laurène Coroller de V&V

Le résultat, la vidéo !

Gurval était venu en « pirate » avec son foil KM (Ekranoplanes)!

Le laser à foils, très beau kit en alu

François, roi des runs, meilleurs runs de LSA 1, 2 et 3 (30,2 nds, LSA 2016)

Des engins qui aimeraient bien qu’Eole se bouge

Très utilisé lors de cette édition, le fameux logiciel de dessin 2D « Sand ». « Sand » même pas 1.0 ou 2.0, c’est un logiciel très performant qui n’a pas besoin, et qui n’aura jamais, d’évolution et de mise à jour.

Une partie du Team ENVSN, Mathilde, Eric et le speaker Chistophe Colussi (alias « Pur magic coco » ! J’ai mes sources !)

Cette année, F2 = 1/2ρ x V² SC2 était équipé d’un nouveau safran et 2 nouveaux foils, plus en V mais en T régulé !

Les Moths étaient aussi très présents et pas seulement sur le parking !

Valère Caneri de Horue movie production équipé pour filmer (chaine Youtube)

Maurice se repose dans son « char à voile »

« Phil 2 Brac » notre mannequin porte le Lycra Forward Wip

Et enfin :

La vidéo officielle réalisée par Valère Caneri à la demande de l’ENVSN

Vivement LSA 2018 !


Le Trifoiler #64 est de nouveau à vendre !

16 février 2017

François Lys « RE » met en vente son bolide, l’acheteur qui était sur le coup a eu un gros problème personnel.

Cette vente est liée à la conception-réalisation par François and Co… d’un trifoiler un peu plus grand (8,53 m hors palpeur). Pour mémoire la coque centrale du TF#64 fait 5,5m (18 pieds). La longueur hors tout avec palpeur atteint 6,70m (22 pieds). TF64 est en vente complet, prêt à courir sur sa remorque route et mise à l’eau.

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

Engin de série le plus rapide au monde à la voile, ce Trifoiler est recordman de vitesse de La Semaine Affoilante 2016 (30,2 noeuds sur 500m, Vmax 34 noeuds).

Pour les initiés, ce bateau a appartenu à Dan Ketterman (voir photo ci-dessous) et participera à La Semaine Affoilante 2017.

TF64 de Dan Ketterman Popular Mechanics juin 1996

TF64 de Dan Ketterman Popular Mechanics juin 1996

L’ensemble des préconisations du constructeur pour le fiabiliser (remplacement des embases des mats, moussage des flotteurs, ajustement des palpeurs…) ont été réalisées au cours des 2 dernières années et bien plus :

  • Un puit de dérive central a été créé et reçoit une dérive « digne de ce nom » (celle d’origine trop souple et sur le coté ne servait à rien) utile dans les petits airs juste avant que les foils ne prennent le relais dès 6-8 noeuds de vitesse, mais aussi plus de stabilité en remorque et au moteur.
  • Le gréement a été revu (ajout d’un pataras et de deux haubans en opposition en dynema) donnant plus de rigidité à l’ensemble et soulageant les bastaques aux encrages d’origine sous dimensionnés,
  • Révision des têtes de flotteurs,
  • Idem pour les platines de foils, l’axe du safran,
  • Voiles neuves (bordure plus rigide action sur la chute),
  • Des wings qui ont été rajoutés de manière à limiter à 80% les entrées d’eau,
  •  etc…etc… d’autres améliorations sont en cours.

Le bateau n’est jamais sorti par plus de 25 noeuds de vent (lors de LSA2 le vent était irrégulier et seuls les 200 derniers mètres du run de 500 m (risée à 25noeuds) ont permis au bateau d’atteindre sans difficulté 34 noeuds (cf georacing).

La réduction de la voilure (-7m²) permet d’appréhender des conditions plus musclées pour aller chercher sa limite haute

Ci-dessous une navigation en double en vidéo.

Pour les vrais intéressés François reste en contact sur facebook ou laissez un message ci-dessous, il sera transmis.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

http://cdn.streamlike.com/play?med_id=467c45b78b95af57


Stress Boat à vendre !

27 janvier 2017

Voici une annonce de rêve pour un accro. du foil qui souhaite bricoler, naviguer rapidement et surtout à peu de frais.

Ce bateau, que j’ai connu sous le nom de Stress boat et sur lequel j’ai navigué avec son concepteur Christophe Chenot, est à vendre pour une somme dérisoire sur Le Bon Coin.

A noter que le nom ne faisait pas référence au stress lors des navigations mais à la technique de construction des coques !

Stressboat – Photo FM 2004

Stressboat – Photo FM 2004

Le bateau, conçu et réalisé en Bretagne il y a environ 15 ans, est maintenant visible à Draguignan !

Stress boat en 2017 – Photo DR

Stress boat en 2017 – Photo DR

Ce bateau est vendu complet :

  • GV
  • Foc
  • Mat (F18)
  • Accastillage
  • Foils à palpeurs à l’arrière et « trainard » à l’avant
Stress boat en 2017 – Photo DR

Stress boat en 2017 – Photo DR

Prévoir un travail de restauration, remorque en supplément, livraison possible!

Merci à l’acheteur de tenir au courant « Foilers » de la prise en main et des navigations sur ce canot !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Le Trifoiler #64 est à vendre !

24 août 2016

Envie de vous envoler en sécurité ? François Lys met en vente son bolide.

Le Trifoiler 64 – photo P. Juhel ENVSN

Le Trifoiler 64 – photo P. Juhel ENVSN

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

François roi des runs à LSA 2016 – photo P. Juhel ENVSN

Engin de série le plus rapide au monde à la voile, ce Trifoiler recordman de vitesse de La Semaine Affoilante 2016 (30,2 noeuds sur 500m, Vmax 34 noeuds) est en vente complet, prêt à courir sur sa remorque route et mise à l’eau.
François a réalisé de nombreuses améliorations sur son bateau : gréement rigidifié, nouvelles voiles full carbon, dérive centrale… et la bête à encore du potentiel !

Ci-dessous une navigation en double en vidéo.

Vous êtes intéressé, vous pouvez contacter François via l’annonce Le bon coin ou laisser un message ci dessous sur Foilers.

Perspect Trifoiler 64 voiles noires - F Monsonnec 02-05-2016

Enregistrer