Basiliscus et T2, vols dans le Golfe

Le golfe du Morbihan, à deux pas des alignements de Carnac, des tumulus et en cherchant bien de fossiles de Trilobites. C’était l’endroit rêvé pour une rencontre de dinosaures. Dinosaures du foil bien entendu, vous savez ces vieux accro. qui s’intéressaient déjà aux hydrofoils au siècle dernier. Enfin, c’est surtout par ce que François dispose d’un « bungalow » pas très loin de l’eau. Un merveilleux endroit pour faire naviguer ensemble deux nouveautés 2019, deux trimarans à foils régulés, conçus et réalisés par des amateurs ! François avait lancé l’invitation en mai lors de LSA – Port Fréjus 2019, difficile de louper un tel moment.

Les canots

Je vous ai présenté Basiliscus, le méga Trifoiler de Maurice et François il y a quelques semaines dans Basiliscus, Il vole.

Basiliscus la grosse bête au repos

Si vous avez lu le récapitulatif de LSA – Port Fréjus 2019, vous avez découvert le Triceratops 2 ou T2 réalisé à partir d’une coque de Nacra par Philippe de Braeckalaer (le T1, plus petit, avait des foils en V puis en T et une coque de Tyka).

T2 paré à voler
Nav.

Etant en vacances, mon emploi du temps était chargé (!), je n’ai pas pu rester plus d’une journée avec Maurice, François et Philippe. Je n’ai donc pas pu assister au vol de la version améliorée du T2 (2ème sortie après le lancement à Port Fréjus). Heureusement que le frère de François a  immortalisé une des sorties.

Maurice et François, petites bricoles sur Basiliscus
Philippe et son T2, « yapluka » le monter

La matinée a été consacrée à la réalisation de quelques ajustements sur Basiliscus et à la fin de son montage.  Nous avons failli ne pas goûter aux joies du vol en ce lundi 12 car le vent était relativement fort et la sortie avec changements d’équipiers risquait d’être dangereuse. En effet, en grands seigneurs, Maurice et François avaient décidé de nous faire découvrir les joies de la navigation sur Basiliscus… Mais j’arrête le bla bla, les vidéos ci-dessous sont bien plus parlantes.

Basiliscus et T2
Vidéo Basiliscus
Vidéo Tricératops
Epilogue

L’époque est aux engins « high tech », les amateurs ne sont plus très nombreux mais heureusement, il y en a encore. Bravo à Maurice, François & Philippe. Basiliscus et T2 sont superbes et ont volé dès leurs premières sorties.

Naviguer sur Basiliscus était une expérience très impressionnante. Maurice et François ont créé un incroyable animal qui vole bien à plat sans effort, l’équipage est bien assis en sécurité dans son siège. Dans ma présentation de Basiliscus, je me demandais pourquoi le duo n’avait pas encore installé de cafetière électrique, je peux vous assurer qu’elle n’aurait pas besoin d’être fixée ! Philippe et moi avons barré le bateau sans formation, comme dans un rêve.

Je reviens de cette journée une fois de plus avec toujours la même question sans réponse. Pourquoi créer des engins à hydrofoils non régulés (hors haute mer) ? Si une jauge l’impose d’accord mais si ce n’est pas le cas ? Il ne faut vraiment pas s’en priver, la navigation devient simple et moins dangereuse. Le vol est très stable et plus d’enfournements. Il faut avoir essayé !!!

Post-scriptum 1

Pour rester dans le domaine de la régulation, j’attendais avec épouvante la mise en place d’une centrale inertielle pour réguler les foils, c’est fait avec le TF35, successeur du D35. Ci dessous, extrait de l’article de Voiles et voiliers: Vidéo et interview,  les premiers vols du TF 35, nouveau foiler du Léman. Cela le mérite d’être clair, on sait qui est le boss…

…Et puis, il faudra faire confiance au logiciel. C’est lui qui maîtrise le vol. Il va y avoir une barrière psychologique à passer. Lors de la phase de test avec Alinghi, l’équipage était surpris de ne rien avoir à faire pour maintenir le vol….

Post-scriptum 2 

12 jours après cette sortie, je  roule sur la RN 165 et sur qui je tombe dans les bouchons ? Le Lézard Jésus-Christ !

Basiliscus en route vers « Brest »
Remerciements
  • François, Maurice pour cette belle journée
  • Philippe pour sa bonne humeur
  • Pierre-Eric Lys et Brigitte Gahagnon pour les photos et images.

4 réflexions sur « Basiliscus et T2, vols dans le Golfe »

  1. Salut,

    Superbe vol, ça fait vraiment envie…Félicitations
    Pour ce qui est de la régulation, pour moi c’est un faux problème. Qu’elle soit mécanique, électrique, électronique, nucléaire ou sans, c’est toujours le même problème… Il faut qu’elle marche, soit fiable et qu’il y ait un mode de replie sécuritaire en cas de problème… Bref comme tous outils…
    Je fais du foil sans régulation depuis longtemps maintenant… Ok c’est du kitefoil, mais ca ne change pas le problème que c’est compliqué, difficile et que les chutes sont brutales et dangereuses… J’aimerai bien avoir un foil régulé…
    A+ et encore bravo.

  2. Bonjour Curti, je suis un ayatollah anti foils régulé électroniquement sur un voilier surtout de course !
    Je ne vais pas mettre des km de commentaires, j’ai déjà abordé de nombreuses fois ce sujet, ici par exemple :
    https://foils.wordpress.com/2017/01/03/regulation-electronique-on-y-arrive/
    C’est une question d’éthique (pour moi), pour résumer la problématique en une phrase :
    Est-ce encore de la voile quand c’est un logiciel qui pilote et que la navigation n’est plus possible sans une énergie autre que celle du vent ?
    Ou alors, pourquoi interdire les combinaisons en natation, les moteurs cachés en vélo, le dopage….
    La voile c’est la maîtrise du vent par l’homme pas par un ordi….

  3. Comment veux tu que je régule…. En tous cas, l’une de mes meilleures semaines de vacances actives depuis bien longtemps….Cet hiver, on optimise et on remet ça… MERCI LES DINOS !!!

  4. Superbes engins, bravo !
    D’observation extérieure, j’aime bien T2 et son poste de barre avec banquettes, barre franche… Plus que le concept de baquet et volant. Mais je dois reconnaître que le vol du Basilicus semble plus maîtrisé (meilleur assiette notamment).

    Par contre, il vole bas le Basilicus non ? Le lézard n’aurait pas un peu le ventre qui traîne dans l’eau ?
    Un des plaisirs en kitefoil, c’est le silence, l’absence de bruit qui apparaît d’un coup, quand on passe en vol. On n’entend plus alors que le vent qui siffle. Là, j’imagine qu’il y a toujours du clapotis, du choc de vaguelette,…

    Question régulation, celle que je trouve la plus élégante, c’est celle avec la barre profilée qui rentre dans l’eau, avec le bas profilé dans un sens, le haut profilé dans l’autre, et dont la rotation commande un volet sur le foil. Pas de chocs contre la surface, une belle progressivité…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s